Les Hommes invincibles

10 pages de NANA King Leonard
Les Hommes invincibles NANA King Leonard
Synopsis

Que de surprises agréables dans votre vie après avoir lu ce livre

1166 lectures depuis la publication le 13 Décembre 2016

Les statistiques du livre

  1371 Classement
  28 Lectures
  -259 Progression
  5 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Texte qui est trop court pour me permettre de me faire une opinion même si le préambule de l’histoire a suscité mon attention avec cette idée saugrenue et extravagante, d’un homme se retrouvant plusieurs fois, nu la nuit.

Publié le 22 Janvier 2017

bravo au précédent commentaire d’avoir su autant analyser votre texte au regard de sa propre expérience. Car j’aurai eu beaucoup de mal à en dire ne serait-ce que la moitié tant le texte est court. 3 pages, ce n’est pas assez pour donner un bon aperçu de votre récit. Vous devriez nous en dire beaucoup plus si vous souhaitez qu’on ait envie de continuer l’histoire sur amazon.

Publié le 11 Janvier 2017

@zultabix un grand merci a toi. sincèrement merci pour ton attention a l’égard de mon livre et aussi pour les critiques ça m'aide a m’amélioré. L'histoire que j'ai raconté s'est dérouler entre Yamoussoukro ( la Capitale Politique de la Cote d'Ivoire) et Abidjan (la capitale Economique de la Cote d'Ivoire).
encore une fois de plus merci!!!

Publié le 24 Décembre 2016
5
@NANA King Leonard - Malgré les petites fautes d'accord et de sens que je te pardonne aisément, puisque le français ne semble pas être ta langue maternelle, j'ai trouvé que ton extrait possédait à la fois naïveté et profondeur, sans que tu ne parviennes à trouver encore ton ipséité à travers cet écrit. L'histoire d'un homme qui réveille en pleine nuit un pasteur pour lui demander de le désenvoûter de ses étranges rêves de nudité, cela me fait sincèrement sourire, mais cela ne reste qu'une idée. Là, où je décroche c'est que ton bon pasteur habite à Johannesburg (si je ne m'abuse) et qu'il est prêt à se déplacer à Abidjan, soit de couvrir une distance de 7947 kms (j'ai vérifié sur le net) pour simplement secourir un gentil farfelu qui a déjà déménagé trois fois pour ne plus se retrouver à poil au milieu de ses cauchemars. Bon, passons ! Et puis, à la fin, de nouveau cette envie de doux prosélytisme que tu cherches à distiller, non point discrètement à travers ta propre réflexion, mais en citant directement un extrait de la Bible, faisant passer ainsi comme au Moyen-Âge le non-savant pour un non-savant et le savant pour un savant. Mais le savant sans texte ne vaut pas mieux à mes yeux qu'un non-savant. Et le savant qui cherche à endoctriner le non-savant, sans me faire découvrir au préalable les fruits récoltés par sa propre incarnation, m'a toujours, pardonne-moi ce sentiment, quelque peu rebuté. Ma façon de voir les choses est que si Dieu doit venir à l'homme, Il vient. S'Il ne doit pas venir, il offre alors à l'athée, à l'agnostique un chemin de vie qui vaut largement celui d'un croyant totalement égaré et ne sachant trop, bien souvent, quoi faire de sa lourde croyance, au point de vouloir la partager, oserais-je dire de vouloir s'en délester. J'ai deux enfants l'ami que j'adore de la même manière. Je suis croyant (porté plutôt vers la spiritualité sensitive et mathématique) comme ma femme, mais j'ai demandé à celle-ci si cela ne la dérangeait pas de ne point les baptiser à leur naissance, afin de ne point leur inoculer ma façon (encore très fragile) d'appréhender le monde, sa matérialité et sa métaphysique. Ma fille a souhaité, de son propre chef, être baptisée à l'âge de 12 ans. Mon fils qui a 21 ans aujourd'hui vient de me déclarer dernièrement qu'il était agnostique.L’agnosticisme ou pensée de l'interrogation est une attitude de pensée considérant la vérité de certaines propositions concernant notamment l'existence de Dieu ou des dieux comme inaccessible à l'intelligence humaine. L'agnosticisme n'est pas forcément incompatible avec l'athéisme ou le théisme même si certains agnostiques refusent de trancher. Si le degré de scepticisme varie selon les individus, les agnostiques s'accordent pour dire qu'il n'existe pas de preuve définitive en faveur de l'existence ou de l'inexistence du divin, et affirment l'impossibilité de se prononcer en ce qui concerne la connaissance et aussi, parfois, en ce qui concerne la croyance ou la non-croyance. Bref, que dois-je faire, préférer ma fille parfumée au Saint-Chrême au détriment du garçon semblant vivre plutôt joyeusement sa mécréance ? Où au contraire, dois-je louer leur belle différence ? Je te le dis l'ami, le jour où l'on n'emmerdera plus les petits enfants avec le catéchisme, l'apprentissage du Coran dans les madrasas, ou de la Torah dans les synagogues, alors viendra progressivement et dans leur coeur un nouveau Dieu, non pas celui rêvé par les hommes, mais plutôt celui très tranquille qui donne au continuum Espace-Temps sans compter et n'a pas besoin des salamalecs des infatuées fourmis que nous sommes pour être remercié. Tu sais l'ami, j'ai étudié durant vingt ans et plus les religions et les nombreux ésotérismes d'ordre terrestre. Des religions, selon les bleds, les saisons, il y en a eu des centaines, qui sont venues, qui ont vu et ont été vaincues. Les trois dernières en date, dites pompeusement monothéistes, s'essouffleront dans le temps, tu peux me faire confiance. Et pour conclure, je te dirais ceci en substance : Sois-Toi, l'ami. N'aies pas peur d'être Toi quand tu parles de Dieu ! L'étymologie du mot religion « relire, relier » (relegere) initialement donnée par Cicéron a reçu de nombreuses interprétations. Cicéron donne son argument étymologique dans un jeu de mots, en faisant valoir que la religion est de l'ordre de l’intelligence, de la diligence et de l’élégance, au contraire de la superstition. Bien à toi !
Publié le 15 Décembre 2016

chère @jezzabel je te présente mon nouveau livre

Publié le 14 Décembre 2016