Ramzi, mon ami de Béni-Saf

213 pages
Extrait
de Brahami
Ramzi, mon ami de Béni-Saf Brahami
Synopsis

Un témoignage historique complet et important sur des évènements cruciaux de l’Histoire. Une mise en perspective de cette époque par l’intermédiaire d’un petit village, de ses habitants, de Ramzi et sa famille, montrant que toute sa vie en sera fortement imprégnée.

784 lectures depuis la publication le 10 Février 2017

Les statistiques du livre

  1004 Classement
  39 Lectures
  +21 Progression
  4.5 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Ramzi comme son nom laisse insinuer symbolise Beni Saf comme une référence géographique qui représente ce beau qui est l'Algérie et qui invite même au tourisme. La zone est un trésor à regarder, à conerver et surtout à protéger. Il est regrettable que ce lieu féerique ait subi tant les aléas de la guerre et autres par la suite. Pour avoir visité Tlemcen, puis passé des vacances à Rachgoun, je comprends votre nostalgie et votre regard attendrissant sur la région et elle mérite bien plus. Merci de votre partage.

Publié le 30 Avril 2017

Portrait d’une Algérie en devenir. Derrière des décors et une mise en scène digne des Mille et une nuits, l’auteur narre l’histoire de son ami Ramzi, dans la petite ville de Béni-Saf.
Une vie qui va être remuée, bercée par le climat politique de l’époque. Né en 1954, Ramzi va suivre une éducation scolaire française et un apprentissage de l’arabe à la maison. Il devra faire face aux répercussions de la guerre en même temps qu’il se construit.
Un témoignage historique complet et important sur des évènements cruciaux de l’Histoire. Une mise en perspective de cette époque par l’intermédiaire d’un petit village, de ses habitants, de Ramzi et sa famille, montrant que toute sa vie en sera fortement imprégnée.
Paris, le 28 octobre 2008
Editions Publibook
14, rue des Volontaires –
75015 Paris – France

Publié le 09 Avril 2017
4
Il y a beaucoup de sagesse dans votre témoignage et autant d’amertume. Difficile d’avoir un avis « objectif », au-delà du roman lui-même, quand on n’a pas connu ou vécu ce à quoi vous faites référence. Mais grâce à vous, j’ai plongé dans une tranche d’histoire et de géographie dont on a évidemment plus qu’entendu parler.
Publié le 06 Mars 2017

Je viens de recevoir la première impression de mon ami Roger ALBERT, originaire de La Tardière en Vendée, auteur de de plusieurs ouvrages dont Carnets de route d'un soldat d'Algérie, Vent de galerne.Il a reçu le Prix Charette 2010 au Refuge du livre de Grasla pour l'ouvrage Fiers d'être paysans écrit en collaboration avec Gilles Bély. Il s'exprime ainsi :"Ton ouvrage témoigne de tout l'amour que tu portes à ta commune de Béni-Saf, sa langueur méditerranéenne blottie entre les falaises, ses escaliers, la place du marché ..." et ajoute : Ton ouvrage exprime des remords, surtout des regrets, ceux de voir une classe dirigeante confisquer à son profit les acquis de votre révolution et les sacrifices consentis pour votre indépendance si chèrement payée. Je mesure l'ampleur de la désillusion de nombreux algériens quand Ramzi écrit, page 179 : « L’État lui-même perd de son essence, ni probité, ni compétence » Et ce cri du désespoir, page 180 : « Le crépuscule de cette quatorzième année du troisième millénaire. »
La fin du livre laisse entrevoir une lueur d'espoir. "

Publié le 14 Février 2017