Petite fleur sauvage

134 pages de Vade Viràg
Petite fleur sauvage Vade Viràg
Synopsis

Qui n’a jamais souhaité, ne serait-ce qu’un instant, revivre un peu de son enfance?

Quelques uns se sont hasardés à pousser la lourde porte du sanctuaire de leurs souvenirs.
Certains y ont trouvé ce qu’ils cherchaient, d’autres s’y sont perdus, mais personne n’est revenu indemne.
Répondant à un appel obsédant, Vade a, elle aussi, entrepris sa quête et nous livre, simplement, son quotidien d'alors, au sein d'un foyer sans ressources et sans père, sa maison délabrée sans eau courante et sans commodités, les médisances de son voisinage, l'animosité de son instituteur, le combat courageux de Poupette, sa mère, dévote et battante et la tendre complicité qui l'unit à sa petite sœur Nénette.
Un livre, malgré tout, léger, plein d’optimisme et de vraies raisons de ne jamais perdre espoir.

635 lectures depuis la publication le 25 Décembre 2017

Les statistiques du livre

  1412 Classement
  32 Lectures
  +80 Progression
  4.5 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Isabelle Lestine

L’automne, l’enfance, l’éternité...
Merci Isabelle de nous rappeler cette belle chanson de Nino Ferrer.
« La maison près de la fontaine » aurait pu constituer un autre titre pour mon récit.

Merci de vous être donné la peine de le lire malgré un démarrage en apparence laborieux.
Cependant, il me semble que cette introduction était un mal nécessaire pour bien prendre la mesure du malaise voire du mal-être qui conduisit mon héroïne à se lancer dans sa quête.

Publié le 19 Janvier 2018
4
Vous ne nous bichonnez pas dans les premières pages… ça pourrait en décourager plus d’unes ! Mais il faut passer ces désagréments nocturnes et vous accompagner dans votre quête de souvenirs. C’est tendre, nostalgique, dévoué. Cela dit, je trouve que votre récit pourrait se passer d'un peu de trop de générosité dans l’utilisation des adjectifs. Une somme de petits détails qui, à mon avis, déroutent de votre objectif, nous raconter cette retrouvaille. Brute, violente, inéluctable. Et, disant tout cela en pensant à votre Perlange, je me souviens de cette jolie chanson de Nino Ferrer « la maison près de la fontaine »… Merci pour ce partage.
Publié le 18 Janvier 2018

Merci @Dominique de swarte pour votre généreuse notation et vos charmants commentaires !
Se nourrir d’optimisme... Mon Credo.

Publié le 29 Décembre 2017
5
Beaucoup de poésie et de délicatesse pour nous raconter l'histoire, à peine romancée, de cette petite fleur sauvage. Le rythme est soutenu comme l'est la curiosité du lecteur à connaître la suite et la fin de l'histoire. Mais la vie réserve parfois des surprises que l'imagination de l'écrivain peine à mettre en mots. Alors, faites vous plaisir et dévorez cette tranche de vie pour vous nourrir d'optimisme. 3Melusine
Publié le 27 Décembre 2017