DIPTYQUE

de ENGUERAND
DIPTYQUE ENGUERAND
Synopsis

Fabien est un jeune homme de 16 ans dans les années soixante dix qui se consacre à la musique, au piano et à la composition. Il fait la fête avec des copines.
Un jour son père, professeur d'histoire à la faculté de Rennes, invite un étudiant qui prépare une thèse de philosophie, dans leur propriété de Bretagne.Olivier, plus âgé de sept ans, avec qui il n'a pas d'atomes crochues. Mais bien vite, il se sent attiré par lui et il est complètement emporté par quelque chose qui le dépasse...
Le roman CALL ME BY YOUR NAME de André ACIMAN m'a inspiré ces textes qu'ils s'écrivent mutuellement vingt ans après, sans savoir s'ils seront lus...

354 lectures depuis la publication le 10 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  1291 Classement
  27 Lectures
  +4 Progression
  4 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour

Je suis très touché par votre analyse et plus encore par vos propres paroles, et vous en remercie.
Si vous avez vous-même écrit un texte, je serais heureux de le lire. J'essaierai de partager cette fraternité très émouvante que vous me témoignez.
Vous avez tout dit, et très bien. Je n'oserai pas ajouter un mot de peur d'amoindrir ce que vous exprimez si bien.
Mon idée de départ était de donner la parole aux deux protagonistes, alors qu'en général l'éclairage se fait sur un des deux et que l'autre n'a pas la possibilité de s'expliquer. Mais le risque est que l'histoire peut y perdre en qualité ce qu'elle gagne en vérité. Je ne sais pas !
Je sais que vous ne m'avez pas tout dit dans votre critique, mais je ne désespère pas !

Bien amicalement.

Publié le 02 Octobre 2018
4
Histoire plaisante, banale, touchante, qui raconte non sans une certaine finesse psychologique un amour passionnel, tourmenté, qui ne rend pas pleinement heureux ; On voit que les sentiments qui unissent les 2 hommes sont poussés à l’extrême. Ils sont tout l’un pour l’autre, c’est une question de vie ou de mort. Le décès de Fabien est brutal, il est une surprise et me rappelle certains destins tragiques. L’amour, la jalousie peuvent consumer une personne. L’amour qui unit Fabien et Olivier est sincère, sain, beau mais pourtant il est aussi destructeur. J’ai bien aimé cette correspondance entre les 2 personnages, l’écrit donnant de la sacralité à cette histoire. L’écrit reste, les paroles s’envolent........L’écrit montre bien que leur amour est intemporel, gravé dans le marbre et les dépasse.
Publié le 01 Octobre 2018

Votre surprise me plaît beaucoup et elle correspond à ce que je cherchais en écrivant ce texte, enfin ces deux textes...
En réalité ce que j'ai voulu faire, c'est me placer des deux côtés. En général, quand on écrit une histoire de ce genre, et c'est le cas d'André ACIMAN, on est dans la peau d'un des deux protagonistes, pour lui c'était dans celle de Fabien, Elio, dans son roman. Donc on entend qu'un son de cloche et le risque c'est que l'autre n'ayant pas son mot à dire, il peut être mal perçu, ce qui m'a semblé être le cas.
Alors moi aussi j'ai mes goûts, et ils différent des vôtres, c'est ainsi.
L'idée d'écrire une correspondance entre eux est certes intéressante mais pour moi elle était impensable. Je reconnais que le personnage de Fabien a payé la note un peu lourdement, mais il y a dans leur amour une autre dimension que la temporalité, et j'ai voulu l'explorer.
Merci beaucoup, Sandrine.
Quand au synopsis, je ne sais pas s'il n'y a rien à changer vraiment. Le prologue apporte un éclairage suffisant, me semble-t-il !

.

Publié le 30 Septembre 2018

Je suis surprise… je croyais lire une correspondance, je trouvais votre idée de poursuivre ou compléter un livre qui vous avait laissé sur votre faim, amusante, et je lis un long monologue de sentiments et d’amour, une romance. Ce qui n’est pas trop mon genre favori ! Désolée. Peut-être devriez-vous modifier votre synopsis pour qu'il soit plus en cohérence ?

Publié le 30 Septembre 2018