Aurore-Marie de Saint-Aubain : Le Trottin

408 pages de Christian Jannone
Aurore-Marie de Saint-Aubain : Le Trottin Christian Jannone
Synopsis

Un roman décadent et sulfureux écrit par la poétesse parnassienne Aurore-Marie de Saint-Aubain (1863-1894) en 1889-1890.
Comment la comtesse Cléore de Cresseville fonda un pensionnat très spécial de jeune filles, baptisé Moesta et Errabunda en hommage à Baudelaire, pensionnat chargé d'éduquer ces demoiselles à une forme déviante du féminisme, le saphisme. Pourquoi le Trottin ? Parce que Cléore de Cresseville découvrit qu'elle pouvait se faire passer pour une enfant de douze ans : elle utilisa cette faculté, cette couverture camouflant ses activités illicites en exerçant les fonctions de trottin. Ce roman, censuré à l'époque, vous est restitué dans toute sa splendeur baroque et tout son stupre.

5502 lectures depuis la publication le 14 Février 2015

Les statistiques du livre

  549 Classement
  56 Lectures
  +278 Progression
  4.5 / 5 Notation
  36 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

C'est fait : les éditions Oeil Critik viennent de publier Le Tombeau d'Adam 1er et 2e parties par Christian et Jocelyne Jannone, roman à la fois de SF et d'aventures historiques écrites à la manière des romans-feuilletons du XIXe siècle dont Rocambole.

Publié le 11 Février 2018

J'ai un projet de contrat avec un éditeur mais pas pour ce livre-là. L'ouvrage sortira en janvier 2018.

Publié le 08 Février 2017
4
Difficile de noter... Beaucoup de travail, une atmosphère qui suinte la misère bien retransmise. Un vocabulaire qui déroute au début, mais en s'accrochant on ne peut qu'apprécier. On plonge dans une autre époque.. Parfois, il y a quelques longueurs, mais vite oubliées par la qualité des descriptions. bravo
Publié le 20 Mars 2015
5
Dois-je me noter moi-même ? Ce texte a présenté des mois de recherche lexicale et documentaire et dix autres mois d'écriture intensive. D'Annunzio, Proust, Lorrain, Bloy, Huysmans, Zola, Renée Vivien, Flaubert, Pierre Louys... tels furent les auteurs dévorés...
Publié le 17 Mars 2015

Bravo déjà pour le contexte de votre roman historique, sauvé des eaux par nos amis d’outremanche ! Bravo aussi pour toutes vos références (on s’y perd parfois, mais cela place bien le décor). Bravo enfin pour ce vocabulaire « d’époque » que vous restituez si précisément.
ps. Une mise en page plus aérée rendrait la lecture plus aérienne…

Publié le 03 Mars 2015

Je vous conseille ce livre en téléchargement : la lecture avec le mode liseuse est assez malcommode pour un ouvrage écrit en police Garamond "d'époque".

Publié le 14 Février 2015