Le VIOLON de la LIBERTE

356 pages de Volker Reinhard
Le VIOLON de la LIBERTE Volker Reinhard
Synopsis

Jeanne est devenue l'éditrice de son ami Volker Reinhard, violoniste mondialement célèbre et aussi écrivain sous le pseudonyme de Daniel Valiant, uniquement pour tenter de le retrouver.
Volker a disparu brutalement, laissant maison, écrits, concerts... en déshérence. Sans oublier ses proches, amis et aimantes !
Jeanne découvre le journal intime de Volker "Le Cœur entre-deux Siècles", qui comporte plusieurs cahiers, tous retranscrits sous traitement de texte, sur son ordinateur personnel. Elle décide de publier le premier cahier, nommé :"Le VIOLON de la LIBERTÉ".
Jeanne publie ce premier tome du journal de Volker, évidemment sans son accord, avec le fol espoir que cet acte irraisonné le fera sortir de son antre secret, et qu'il reviendra vers elle.

1720 lectures depuis la publication le 18 Mai 2013

Les statistiques du livre

  2303 Classement
  17 Lectures
  -425 Progression
  2.5 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour, je ne sais pas comment vous appeler ! J'ai tenté de commencer votre livre mais je dois dire que je suis découragé par le nombre de pages. J'ai remarqué qu'il n'y avait aucun commentaire ce qui me désole pour vous.
Pourriez-vous nous proposer une sorte de résumé afin de nous faire une idée de votre travail ?

Publié le 29 Mars 2015
Mona Ulrich : Ah ! Je préfère cela !! Mes nombreuses personnalités : cela tient à mon histoire Perso quand j'ai été édité sous le nom de Daniel Valiant. Puis Volker c'est mon côté allemand. Je suis franco allemand. Et aussi violoniste. En plus d'être écrivain. Mon nom réel c'est Rousseau. Quant à Jeanne c'est une des femmes de la vie qui en plus m'edite. Merci d'avoir répondu : c'est plus dans la perception que j'ai de vous. En tout votre recueil de poèmes est une merveille. Merci de l'avoir écrit !!!
Publié le 04 Novembre 2013
Ce qui est sur Mona c'est que je me moque de personne. Mon imaginaire fonctionne. J'écris. Ça plait ça ne plait pas là c'est autre chose. Si vous avez eu l'impression que je me moquais de vous c'est votre ressenti. Mais moi je n'y suis pour rien. Finalement quelque part Jeanne de Rozereuil, Daniel Valiant, Volker Reinhardt et Daniel Rousseau vous ont touché quelque part pour avoir réagi si violemment. Mais c'est bien d'avoir des lecteurs réactifs. Je préfère être traité d'écrivain scyzo que d'être ignoré. Merci a vous.
Publié le 04 Novembre 2013
Merci Mona pour votre sympathique commentaire. La scyzophrenie n'a rien à voir la dedans. Ne pas aimer une œuvre c'est votre droit. Mais être désobligeant et désagréable ça ne constitue en rien une critique constructive sur le roman lui même. Lectrice frustrée déçue d'avoir perdu du temps avec Le Violon de la Liberté : je peux l'entendre. Mais l'insulte est inutile. Il y a d'autres façons de s'exprimer. Bon courage pour la suite Mona. Prenez soin de vous et soyez moins agressive. Vous n'avez pas aimer ? On peut le dire tout simplement.
Publié le 04 Novembre 2013
Un roman musical, une aventure Pyrénéenne insolite, des personnages attachants... J'attends la suite avec impatience ! Jeanne retrouvera-t-elle l'homme qu'elle aime ?
Publié le 19 Mai 2013