Agostini Francois-Xavier
Biographie

En maison de retraite j'ai fait un burn out; comme beaucoup, pour me libérer de ce travail à la fois motivant et exténuant j'ai commencé à écrire pour m'extraire du réel. Découragé il me fallait créer une fiction ou une science-fiction.Témoin quotidien de la misère, de l'isolement du grand âge et de ses institutions publiques défaillantes, j'ai, avec l'encouragement de mes soeurs médecin, professeur de microbiologie et ingénieur, décidé d'écrire, pour oublier, un récit fantastique, troublant, audacieux, sensuel, prophétique sur ce qui attend l'humanité d'ici 2111. C'est perturbant. Accrochez-vous bien et restez, avertis, libres,sensibles et votre imagination fera bien tout le reste, Prophetia se lit dans un état second anormal.

Agostini Francois-Xavier a noté ces livres

5
BONJOUR, ah ! L'ambivalence elle est décidément partout admise comme pour Noam et ses copains de musculation et de sauna des extra-humains dans mon roman "Prophetia,,," sur monbestseller; Mais être différent est épuisant, c'est que devait penser le beau Marlon Brando dans un tramway nommé désir. Quant au naufrage il faut savoir l'oublier avec les détails et les petits délices et les petits bonheurs de la vie qui passe. Alain Delon disait que la vieillesse est un naufrage cela dépend avec qui, et comment on vit ce naufrage. Que ce soit en Australie ou fond de la vallée de la Loire, la vallée des châteaux, à Paris ou à Londres l'important c'est de créer et d'aimer encore, un fils unique, que l'on a fait, comme moi, par miracle avec une femme formidable. Bonne lecture et n'oubliez pas d'ajouter des dialogues dans Naufrage. Demain je fais une séance de muscu pour ne pas être dans ce naufrage et le plaisir coulera de source, surtout ne pas se laisser tomber...
Publié le 23 Janvier 2020
4
Bonjour j'adhère plus au récit qu'au scénario. Encouragement. L'autisme n'est pas une tare, nous le sommes tous un peu, comme mes personnages Julia et Noam dans "Prophetia..." L'AUTISTE préfère l'irréel au réel, il est libre dans son univers, comme le peintre Dali, il est supérieurement intelligent et très attachant. BONNE LECTURE pour tous les auteurs et auteures LIBRES sur monbestseller;
Publié le 21 Janvier 2020
5
BONJOUR, une constellation d'étoiles pour 2020, l"année des changements dans le bon sens.Encouragement sincères. Le titre aurait pu être aussi : " Je suis donc j'écris..." je vous donne une idée pour un autre opus. Bonne année pour tous les auteurs LIBRES sur monbestseller comme vous et moi.
Publié le 20 Janvier 2020
5
Bonjour, l'âge d'or vient avec l'avènement de la paix en soi, mais il faut tout une vie pour y parvenir. Sénèque disait de la brièveté de la vie :" L'Homme s'apprête à mourir au moment même où il commence à vivre..." Moralité ; ne perdons pas de temps et saisissons tous les plaisirs même les plus inavouables tant qu'il est encore temps. Dans mon roman "Prophetia..." je dis la vie n'est qu'une longue préparation à la mort; cela n'empêche pas de s'autoriser quelques folies. LA ROCHEFOUCAULD disait ; "Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit..." Bonne lecture pour tous les auteurs LIBRES comme vous et moi.
Publié le 20 Janvier 2020
5
Bonsoir, et si le présent n'existait pas et pourquoi pas ? Cela me fait penser aux peintures de Dali, ( La persistance de la mémoire ) des horloges dégoulinantes, déformées. Personnellement je pense que le présent entre immédiatement dans le passé et le passé il faut savoir l'oublier, d'un autre côté le présent prépare tout de suite le futur, même si le futur garde sa part de mystère. La question du présent revient à la question du temps mais comme je l'écris dans mon roman "Prophetia..." le temps ne se recherche pas il est perdu de toute façon. A la question du présent surgit tout de suite la question du vieillissement où on se moque du temps en général et où seul le présent compte encore, puisque face au vieillissement, on peut détester le passé et on ne croit plus au futur. rebonjour ! Et par ces temps de coronavirus c'est un peu comme si le temps, le présent, c'était arrêté, un forme de présent qui ne cesse de s'imposer à nous. ( ne prenez aucune attention aux commentaires de Prophyre ce personnage ne comprend rien à la création ) Bonne lecture
Publié le 18 Janvier 2020

Pages