Catherine Secq
Biographie

Ingénieur, j'ai consacré ma vie professionnelle à la filière horticole. Maintenant, j'écris des romans, fictions ou polars, où les plantes pointent régulièrement le bout de leurs feuilles. Si ça vous tente...

Catherine Secq a publié

Catherine Secq a noté ces livres

5
@Cathy Bonidan Je suis ravie d'avoir pu lire cet extrait et je vais me procurer l'intégralité du roman, car cette mise en bouche était particulièrement agréable. Votre talent d'écrivain est réel. J'ai apprécié cette forme épistolaire dans laquelle visiblement vous excellez. Bravo pour l'originalité de l'histoire, mais aussi pour la beauté de l'écriture. Bien sincèrement.
Publié le 09 Février 2019
1
L'analyse de @Cyrille Thiers conforte mes soupçons de tricherie. Je m'en suis ouverte, il y a quelque jours, auprès de MBS mais sans aucune réaction de leur part. Encore une boîte contact qui ne sert à rien. C'est bien dommage pour la notoriété de ce site. Je trouvais pourtant le principe de fonctionnement intéressant même si on constate que finalement peu de lecteurs prennent le temps d'apporter un avis sur les écrits proposés gracieusement. C'est dommage car, pour nous auteurs, c'est une aide précieuse. Du coup, je m'interroge sur l'intérêt de continuer à jouer le jeu si le système est si facile à contourner. Au fait, c'est quoi l'intérêt de tricher ?
Publié le 08 Février 2019
5
On a toute la vie pour mourir, quelle belle découverte ! Le titre absolument génial et la couverture remarquablement illustrée m’ont attirée comme un papillon vers la lumière. Deuxième très bonne surprise : le contenu dense et varié consistant en une succession de nouvelles policières improbables. Je m’y suis parfois perdue mais l’auteur a su me rattraper pour me remettre sur la voie et m’amener jusqu’à cette haletante et brillantissime fin où j’ai retrouvé avec plaisir les personnages des différentes histoires. Je n’avais jamais rien lu de tel. C’est très original, à tous points de vue y compris l’ajout de bonus en fin d’ouvrage. Quelle imagination, Monsieur Thiers et quel talent. Pour un premier recueil, je dis chapeau !
Publié le 30 Janvier 2019