Jean-Luc Lys
Biographie

Je suis marié, père de deux enfants et j’ai deux petits enfants.
J’ai fait des études de biologie à l’Ecole Nationale de Chimie, Physique et Biologie de Paris.
Je suis technicien de laboratoire spécialisé en bactériologie
Passionné de sciences,d'astronomie et de littérature, j'écris depuis quelques années des récits, des nouvelles et maintenant des romans.

Jean-Luc Lys a noté ces livres

5
Bonjour @Nathalie M . Très beau mais très dur. J'ai lu peu de texte aussi émouvants. Merci pour ce beau cadeau de lecture. Amicalement. J2L
Publié le 09 Avril 2019
5
Bonjour @Constance Rabet . Vraiment bien ce texte. Transmettre ce que fut l'horreur des tranchées en utilisant les lettres qu'un poilu a écrit à sa belle est une superbe idée qui nous plonge au milieu des combats, de la boue, de la peur, de la faim et du froid. Cela donne beaucoup plus de force au récit que s'il avait été écrit par un narrateur extérieur. La lettre de Mitsy, écrite en phonétique est assez réaliste, même si l'on peut penser qu'à cette époque, l'écriture et l'orthographe étaient les matières principales de l'école communale. Mais vous avez travaillé avec des documents, ce qui donne à votre texte beaucoup d'authenticité.
Publié le 09 Avril 2019
5
Bonjour @Lucas Renault . Vraiment un très bon texte, bien écrit et haletant jusqu'au bout. Je me permets deux petites remarques : en France, on ne dit pas "Votre Honneur" comme aux Etats-Unis (et dans les feuilletons américains), mais Monsieur le Juge ou Monsieur le Président (page 10). L'expression "bâton en fer" me semble maladroite (page 13), je pense que "barre de fer" eut été plus approprié. Mais écrire aussi bien à votre jeune âge est vraiment remarquable, bravo. Amicalement. J2L
Publié le 09 Avril 2019
5
Cher @Paul Deléon . Toujours aussi bien. Bien écrit, vivant, plein d'humour, les autres aventures de la commissaire Moreau n'échapperont pas à ma lecture assidue... et amusée. Amicalement. J2L
Publié le 09 Avril 2019
5
@Céléna RITZ. Magnifique récit qui raconte superbement ce qu'ont vécu trop de jeunes filles à une époque où, se retrouver maman, sans que le père ait assumé ses responsabilités, était une honte, et non la plus belle chose au monde. Combien de victimes a fait, et fait encore, cette peur du "qu'en dira-t-on" ? Combien de victimes a fait cette "morale" absurde qui préférait la mort à la contestation de l'ordre établi ? Merci pour ce témoignage, en espérant qu'il fera évoluer les mentalités vers plus d'humanité dans de nombreux domaines.
Publié le 02 Février 2019

Pages