Raphaël M
Présentation

m

Raphaël M a noté ces livres

4
L’idée est vraiment bonne, et on a envie d’y adhérer les yeux fermés. Enfin presque, car vraiment il y a un peu beaucoup de conventions, d’idées un peu toutes faites, de personnages qui à être un peu tout noir ou tout blanc, sont un peu caricaturaux, ce qui fait que ça manque de finesse. C’est dommage, on s’en moque que les amis des parents soient des clichés, que la serveuse apporte des plats basques spécialité de l’endroit (évidemment !), votre sujet mérite plus d’originalité je trouve, moins de conventions. Cela dit, 4* sans hésiter pour votre idée et votre pays (que j’aime !).
Publié le 24 Novembre 2021
4
Votre roman se lit avec une grande facilité effectivement et les pages tournent toutes seules. Dommage j’ai trouvé qu’il y ait des petites faiblesses de crédibilité, ou de psychologie, par exemple le mot de Gautier ou la confession inachevée de Viviane. Ou encore quelques termes médicaux si inconnus ou le menu tout fromage moitié moitié à répétitions !, cela disperse et de fait ralentit un peu le rythme ! Mais ces petites critiques n’enlèvent rien à la qualité de votre intrigue. merci pour le partage.
Publié le 30 Octobre 2021
4
Le-chicouaoua c’est comme le schmililiblick, on se bidonne. Et d’ailleurs, pas un hasard si je fais cette groooossse analogie, on se croirait au temps de Guy Lux et Léon Zitrone, de la France des années 80, sympa, optimiste, où Coluche disait des trucs que l’on se demande aujourd’hui comment c’était possible de les dire, où Georges Marchais faisait marrer la moitié de la France, où le p’tit noir ou le p’tit blanc se prenaient au comptoir sans masque, où les femmes revendiquaient leur féminitude, où les hommes n’étaient pas proclamés déconstruits, etc.etc. Ah, ça rend nostalgique, on aurait presque tendance à penser très fort "c'était mieux avant"... !
Publié le 01 Octobre 2021
4
Presque un carnet de voyage. Il y a un côté un peu suranné dans votre manière de dire, de raconter l’aventure à la minute presque, avec moult détails, et cela donne une espèce de lenteur à votre récit, qui prend son temps, qui respecte tant son lecteur qu’il faut tout lui dire. Oui, ça sent l’Afrique. Et la multinationale, c’est la firme.
Publié le 12 Avril 2021
4
Je suis bluffé… par le contraste entre l’âge que vous avez, le sujet que vous avez choisi, et la maturité de votre écriture, parfois presque trop d’ailleurs. Bluffé et troublé ! il y a cette maturité mais aussi cette volonté littéraire de ne pas avoir voulu avoir un style (pas sûr d’être clair !), pas d’effet de manches qui voudrait dire je suis jeune, j’écris jeune. Et cela mis à part, votre récit est prenant, et d’accord avec le commentaire précédent, un peu répétitif, un peu long à venir, vous vous faites désirer…! (Est-ce que cela ne vaudrait pas le coup de concentrer un peu ? à moins que voussoyez passé à un autre récit.)
Publié le 05 Avril 2021

Pages