Sylvie Giraud
Présentation

Du plus loin que je me souvienne, j"ai toujours adoré m'évader par la lecture en laissant mon imagination faire le reste... La découverte d'un secret de famille m'a poussé à l'écriture d'un premier livre que je n'ai pas encore publié... Après plusieurs séjours en ex-Yougoslavie, je suis tombé sous le charme du pays et de ses habitants... Leur histoire s'est imposée peu à peu à moi. C'est ainsi que j'ai donné vie à un petit garçon fantasque et espiègle vivant au sein d'un pays au bord de l'implosion... Je l'ai accompagné (au cours de mes nuits sans sommeil !) et j'ai partagé son dramatique destin au cours d'un périple semé de périlleuses embûches et de nombreux rebondissements ... De la récente histoire de la guerre du Kosovo... jusqu'à nos jours...

Sylvie Giraud a noté ces livres

4
Je ne pense pas que des géniteurs comme les vôtres méritent le nom de "parents" après ce qu'ils vous ont fait subir ! Ayant été moi-même maman "extrêmement" jeune, mes parents m'ont laissé le choix de la décision...C'est pourquoi je n'ose imaginer ou plutôt je suis littéralement abasourdie par ce qu'ils ont planifié à votre insu, ce crime organisé et prémédité avec la complicité de ce médecin ( ou plutôt ce boucher ) afin de sauver les apparences, sans se soucier des conséquences sur votre état de santé physique et mentale ! L'horreur s'infiltre et dégouline entre les lignes de votre récit, malgré toute la retenue dont vous avez fait preuve... Votre écriture est simple et fluide, mais je reconnais que je reste un peu sur ma faim... J'aurai aimé en savoir un peu plus sur la suite de votre vie ou survie ?... Mais vous avez fait le choix de la nouvelle et je le respecte ! Merci pour votre courageux témoignage . Amicalement. Sylvie
Publié le 04 Juin 2019
4
Comme vous aviez mis mon roman dans votre bibliothèque, je vous avoue que c'est comme cela que je vous ai découvert ! Après lecture de votre synopsis, j'ai décidé de vous lire et je n'ai nullement été déçue par l'intrigue qui est fort bien ficelée, de rebondissements en fausses pistes, on ne s'ennuie pas ! Cependant vous devriez tout de même prendre le temps de faire une correction car il reste encore de nombreuses fautes... Je vous rassure, c'est la hantise permanente de tout auteur ! Amicalement. Belle soirée ! Sylvie
Publié le 22 Mai 2019
5
@ Victoire Sentenac je vous offre volontiers une pluie d'étoiles ! Sylvie Giraud
Publié le 27 Avril 2019
5
@ Parallel Votre livre est d'une noirceur envoûtante... Avec votre plume délicate et féminine vous nous prenez en otage dans un monde "Parallèle" ! On se laisse happer par une atmosphère sombre et étrange avec vos deux anti-héros torturés vivant au bord du précipice... Vos descriptions de paysages sont sublimes et me donne bigrement envie de partir en Hongrie ! Par contre ( ce n'est que mon humble avis) le début de votre livre n'est pas facile d'accès, je trouve la correspondance entre vos deux "déglingués de la vie " un peu longue.. Merci pour ce partage et.bravo pour votre sélection chère Parallel, vous le méritez amplement ! Sylvie
Publié le 01 Avril 2019
5
Chère Thalia ! Pour moi le début de votre roman ressemble un peu à un conte ésotérique... pour ensuite prendre forme et s'ancrer au gré des pages et de la destinée de ses protagonistes dans la vie réelle... j'ai été un peu déroutée je l'avoue mais j'ai persisté car vous m'avez bigrement intriguée lorsque Greg compare le départ de sa femme à "ça" le clown maléfique ! Assez osé tout de même ! Ensuite je me suis laissée happer par votre belle écriture et votre récit plutôt singulier avec son avalanche de personnages imaginaires, de sentiments, de mensonges, de non-dits et de fausses pistes... Ah aussi !... J'ai noté une phrase : "Quelqu'un d'autre avait pris place dans son corps et réclamait "la permission de naître" ! Petit clin d'œil ! Moi qui ai lu votre deuxième roman avant celui-ci, je retrouve bien là votre intérêt pour les entités et les personnages allégoriques ! Votre univers est très particulier Thalia, mais continuez de nous le faire partager, c'est un pur bonheur ! Merci ... Sylvie
Publié le 25 Février 2019

Pages