Auteur
Le 05 aoû 2015

La romance n’est plus ce qu'elle était.

Quand les gens découvrent que j'ai publié un livre, j'ai tout d'abord le droit à un cri d’admiration ! Oui, on devient une personne différente quand on est publié par une maison d'édition, quand on a un livre physique à son nom dans les mains. Quand on me demande ce que j'écris, et que je dis de la romance, le sourire tombe et on sent une déception. On devine alors ce qu’ils pensent : "Encore un truc à l'eau de rose, mièvre, dégoulinant de guimauve, fleur bleue"
Vous avez dit romance ?Vous avez dit romance ?

La romance, un genre qu’il faut réhabiliter

Pourquoi un tel regard dépréciateur sur ce genre alors qu'au cinéma, les comédies romantiques font mouche ? Outre-Atlantique, il y a des conventions dédiées à la romance ! Rien que ça ! Très peu d'universités proposent des romances à étudier, à part celles du XIX ème. Pourtant, la romance traduit l'évolution des moeurs. On a tous en tête les vieilles couvertures des livres des bibliothèques de nos grands-mères avec des images d'un autre temps, où la femme s'alanguit  au premier contact d’un homme qui la séduit. Allooooo ! La romance a changé ! Ce ne sont plus les princes du désert rencontrant la belle vierge.

La romance évolue avec les moeurs

Aujourd'hui, la romance bouge. Et chez les francophones aussi ! Aujourd'hui, l'héroïne n'est pas forcément vierge, elle a son franc parler. Aujourd'hui, Buffy a fait des descendantes, et on n'est plus chasseuse de vampires, on est la pauvre nana qui subit tous les tortures de l'univers ! On est l'affligeante trentenaire en mal d'amour, qui désespère de trouver chaussure à son pied. On est la working girl.

Aujourd'hui, la romance nait partout : sur le pas de sa porte, au boulot, en boîte, dans l'ascenseur. Quant au mec... Exit le prince ! L'homme adulé (ou pas !) est Monsieur tout le monde et personne à la fois. On se moque du château et du carrosse qui va avec ! On fait fi même, de la chronologie classique des histoires d'amour. La romance peut prendre aux tripes. C'est un clin d'œil à notre quotidien, à des anecdotes que l'on a pu vivre. La romance, ce n'est pas forcément qu'une histoire d'amour. C'est un polar ou une fantasy, c'est le risque et l'aventure. La romance aujourd'hui mélange les genres : mentalités, humeurs.

La nouvelle romance est décomplexée.

Enfin, la romance est décomplexée. Imaginez après la déception dans les yeux de ceux qui découvrent que j'écris de la romance, leurs têtes quand je leur dis qu'elle est érotique ! Et là on se dit : la grosse dépravée ! Mon Dieu, qui aurait cru ? Quelle honte !

Comme si dans la vie, on s'arrêtait au chaste baiser ! Il y a aussi des choses qui viennent naturellement comme le sexe ! Ma romance va jusqu'au bout des choses ! Elle est intense et reprend les questionnements de chacun. Vous savez, le fameux « Et si... » qui vous rend fou, le « pourquoi » qui remet tout en question. Interrogations sur nos propres désirs et sentiments qui se confrontent. Ma romance plait car elle allie des ingrédients variés., du sucre, des fruits (des fraises car pour le sexe c'est mieux !), et puis de la couleur (beaucoup de couleurs pétillantes). Votre romance peut être une gourmandise délicieuse à déguster.

Voilà pourquoi la romance a le vent en poupe ! Voilà pourquoi les maisons d'édition créent des collections spéciales, pourquoi d'autres lancent des applications pour faire découvrir le genre. Plus que tout autre genre, elle fait rêver et sourire !

Jordane Cassidy.

D'un autre cote, si la romance c'est surtout de l'humour, de la SF, de la fantasy, de l'erotisme, du polar, du thriller, du temoignage, de l'historique etc... ca veut dire, en gros, que la categorie "romance" en soi, n'existe pas.

Publié le 06 Août 2015

Faire rêver et sourire. C'est formidable si l'on arrive à ce résultat :-) La romance est un genre comme un autre, et elle n'échappe pas aux clichés. Pourtant, l'on peut lire des histoires romantiques très touchantes, très belles, et très actuelles. Et heureusement qu'elle ne se réduit pas au simple cliché de la belle éperdue et vierge d'un côté et du beau ténébreux et mystérieux de l'autre (même si de telles histoires peuvent se révéler un régal à lire). La romance est présente dans de nombreux éléments du quotidien, pour peu qu'on se donne la peine de les voir et de les apprécier comme tels. Mais malgré tout, les clichés ont la vie dure. "Romance érotique", et hop voilà une étiquette toute faite qui vous colle à la peau, sans même avoir la moindre idée ni connaissance du contenu de cette fameuse romance érotique. Comme quoi, la couverture, qu'elle soit une simple image ou une catégorie, prédispose déjà le lecteur à des idées reçues, le faisant parfois passer à côté de perles qu'il ou elle aurait adorées ! Moi-même versé dans le genre plutôt "fantasy", je vois gros comme une maison l'étiquette "épées, magie et dragons, elfes et nains, etc..." s'agiter dans bien des esprits, et pourtant, les histoires entrant dans cette catégorie sont parfois loin de ces idées reçues (la romance est d'ailleurs un point central de mon cycle). Merci pour cette tribune, Jordane. Il faudra que j'aille lire votre livre à l'occasion, quand j'aurai terminé mes lectures en cours :-)

Publié le 05 Août 2015

Super article ! J'essaie de moderniser le genre dans mon roman http://www.monbestseller.com/manuscrit/sos-romantic en détournant les clichés et en montrant comment les "vrais" jeunes s'aiment aujourd'hui... Ca ne peut pas plaire à tout le monde

Publié le 05 Août 2015

Quand, comme moi, tu annonces que tu écris de la romance ET que tu es autoéditée... alors là, tu tombes vraiment très bas dans l'estime de certains ;-) en général, j'en rajoute une couche en précisant "romance paranormale", ça les achève! Mais... vive la romance !

Publié le 05 Août 2015

 Très bonne tribune Jordane. En effet, beaucoup classent la romance comme de la sous littérature  à  destiné uniquement à la femme. Car c'est bien connu : la femme est mièvre.Nous sommes toutes des Scarlett en puissance. RI-DI-CU-LE. Et dépassé. Aujourd'hui, comme la romance, la femme est dynamique, décomplexée, sucrée, forte, sensible, rigolote.

Dire que la romance est un sous genre littéraire, presque de bas étage, c'est très réducteur, car comme tu le dis, la romance est un genre à part entière qui n'a jamais été autant sur le devant de la scène que depuis ces dernières années.

D'autre part, il faudrait ouvrir les yeux, la romance n'est pas destinée uniquement à la femme, n'en déplaise aux bien-pensants, au vu des différents genres compris dans la romance. Comme tu le dis Jordane, aujourd'hui, c'est aussi du polar ou de la fantasy, des aventures etc... il y en a pour tous les gôuts, qu'on soit hommes ou femmes.

Et oui, la romance n'est plus ce livre à l'eau de rose que nos parents ou grands parents cachaient pour ne pas paraître ridicules aux yeux des autres. Alors pourquoi se cacher ? La romance est sur le devant de la scène, la romance devrait être beaucoup plus promue et reconnue. Et oui, il serait juste de dédier un salon ou une convention à ce genre littéraire à part  entière qui séduit toujours plus.

Je suis auteur de romance et  en suis fière. 

Publié le 05 Août 2015

Oui Daniel, personnellement je fais de la comédie sentimentale donc l'humour est très présent. J'aime l'improbable, ce destin qui rend des situations rocambolesques, parfois ridicules mais donnent aux personnages ce côté attachant.

Publié le 05 Août 2015

J'aime beaucoup la romance érotique avec de l'humour, une pauvrette qui rencontre un prince et qui perd sa chaussure comme une courge. Le nombre de femmes qui ne retourneraient pas la chercher. :p

Publié le 05 Août 2015

Entièrement  d 'accord Jordane tout est dit dans cet article et vive la romance érotique ^^

Publié le 05 Août 2015