Interview
Du 20 jui 2020
au 17 jui 2020

« L’aléa qui fait grandir »

Aurore Brennetot s'intéresse au mental des enfants face à la crise sanitaire qui vont grandir peut-être un peu trop vite. Une réponse à l'appel à l'écriture de monBestSeller sur le thème "Dorénavant..."
Grandir avec une menace, une autre façon de vivreGrandir avec une menace, une autre façon de vivre

Déconfinement, Maëlle, 13 ans, vient de se réveiller et rejoint la table du petit-déjeuner où sa mère termine son thé avant de se mettre à son télétravail. La jeune fille regarde par la fenêtre et observe les gens déambuler dans la rue.

Maman ? On est lundi ?
Oui ma chérie.
Alors, on peut sortir ?
Oui, mais il faut toujours faire attention, tu le sais bien.
Alors il y a toujours des restrictions, lui répond-elle songeuse.
On va faire comment pour vivre ?
On va continuer à adopter les gestes barrières, et puis, on va porter un masque dès que nous sortirons.
Finalement, rien n’a changé entre hier et aujourd’hui, en conclut la jeune fille.
Si, on n’a plus besoin d’attestation de sortie.
Peut-être, mais on n’est toujours pas libre de faire ce qu’on aimerait à cause de ce virus.
Non, ma chérie. La vie a changé. Mais tu sais, tout change, rien ne reste figé dans la vie. Tout comme tu as été bébé, tu grandis, je vieillis. Ça fait partie de la vie.
C’est ça qu’on appelle un aléa ?
Oui ma puce. C’était imprévisible et il faut maintenant vivre avec.
Je ne sais pas comment je vais tenir avec ces gestes barrières. Mamie me manque, j’aimais les moments qu’on passait ensemble à faire des activités manuelles. Tu crois que c’est terminé pour toujours ?
Je ne sais pas, probablement pas, mais pour le moment il faut faire attention et préserver les personnes fragiles comme tes grands-parents.
Mais on peut quand même aller les voir et rester assez loin, ça n’empêche pas de passer du temps ensemble.
Oui, on peut leur rendre visite.
Alors, je veux y aller. Réponds la jeune fille déterminée.

Après, son petit-déjeuner, bien décidée à reprendre une vie sociale, elle appela sa grand-mère pour lui annoncer son arrivée.

Les retrouvailles sont très émouvantes. Dans ce contexte de séparation, qui reste exceptionnel, la jeune fille a pris conscience de l’importance qu’ont les personnes qui l’entourent.

Cette période inédite aura le mérite de faire grandir les enfants, peut-être un peu trop vite.

C'est un vrai sujet. Une évolution de la société inattendue, avec ce virus invisible et propre mais si terrible. Propre... Il ne fait pas peur car les victimes toussent un peu puis disparaissent dans les services de réanimation.
Pas de sang, pas de cris d'effroi, rien. Quelques gyrophares, pas systématiquement, et puis le silence.

Enfin, la société reprend le dessus et s'adapte !
Le télétravail devient prédominant. Les couples se redécouvrent. Les parents remplacent les nounous. Une nouvelle proximité naît entre les parents et les enfants. Ces petits êtres s'adaptent pour l'école à distance et les post ados prennent conscience des gestes et des décisions qui peuvent protéger les plus fragiles.
La vie se redécouvre et les enfants grandissent avec de nouvelles règles, à comprendre ou à ressentir.
En 2022, certaines règles sanitaires sont restées et d'autres pas. La liberté de mouvement est revenue.
La compréhension de la crise sanitaire a été parfois compliquée pour les enfants.
Mais toujours leur rire a été présent.
La fête revient !

Publié le 17 Juillet 2022

C'est très dur pour un enfant de comprendre le vrai sens de cette crise sanitaire.

Publié le 21 Juillet 2020