fab
Présentation

Bouquinovore, exclamatif mais toujours exigeant !

fab a noté ces livres

5
De nouveau une magnifique épopée russe du début du siècle qui raconte les guerres pour les libertés. De nouveau une magnifique histoire d’amour. Evidemment, la Russie porte tellement de force en elle qu’elle a mille raisons de vous inspirer. De nouveau des lettres qu’on aimerait savoir écrire. Ou recevoir ! Bravo (de nouveau !) pour cette très belle saga.
Publié le 15 Octobre 2018
5
Quelle trouvaille formidable, on se délecte à vous lire. C’est intelligent, bien écrit, malin. Un grand plaisir. Merci pour ce subtile partage.
Publié le 08 Octobre 2018
5
Bien sûr l’acuité de vos souvenirs est bluffante. Mais encore plus votre facilité à décrire situations, personnages, moments, sentiments. Et cette narration, sans dialogues ou presque, sans qu’on s’en aperçoive. Tout en faisant ce récit vivace, fluide. En vous lisant dans votre cité, je pensais à la chanson de Nino Ferrer la maison près de la fontaine, plus l’époque et la manière de la dire, l’ambiance, les jeux simples, les mystères, que le lieu. Bravo, merci pour ce partage plein d’émotions, qui réveille des bribes de souvenirs, très joli texte.
Publié le 15 Septembre 2018
5
Alerté par le commentaire de René Sauvage, je me suis replongé avec grand bonheur dans votre famille et votre histoire de France. Quelle entreprise de votre part d’avoir voulu couvrir toutes ces années ! Je serais curieux de savoir ce qu’étaient votre motivation, au delà de ce que vous dites dans votre biographie. Et m’étonne d’ailleurs que vos anciens collègues des administrations n’aient pas eu envie de vous dire leurs sentiments à vous lire. En tout cas, merci. Ces années là étaient si riches. Musique, cinéma, livre, tout éclatait, on a changé de repères, tant de souvenirs et tant d’images qui nous ont marqués. Souffle de libertés dans lesquelles vous m’avez replongé.
Publié le 31 Juillet 2018
5
Très bon polar ! Ca bouge, c’est fun, un peu rocambolesque, voire à peine too much ! ça ne fait pas dans la demi mesure, ça canarde comme dans les bons polars, on voit du pays (ça manque juste un peu de scènes un peu sexy, non ? !!). Bravo pour ce bel essai de premier roman, très bien transformé.
Publié le 28 Mai 2018

Pages