Mon job de vigile

82 pages
Extrait
de Vainqueur Makema
Mon job de vigile Vainqueur Makema
Synopsis

Le Boulevard Alfred Raoul fut le point de rassemblement qui nous avait été indiqué au téléphone par l'opérateur de la société en charge du recrutement. Les consignes de ce dernier étaient claires et précises : Au moindre retard, à la moindre maladresse ou indélicatesse, le candidat verra son nom être purement et simplement rayé de la liste.
A défaut de trouver mieux ailleurs, postuler au poste d'agent de sécurité, était une opportunité à ne pas rater. Alors, pour faire bonne impression, nous étions donc super excités. Non pas parce que nous étions passionnés de ce job, mais parce que celui-ci était l'unique alternative, un refuge en quelque sorte, pour tous les oubliés de la fonction publique.

428 lectures depuis la publication le 31 Août 2019

Les statistiques du livre

  1417 Classement
  30 Lectures
  -290 Progression
  5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Entendu @Isabelle Lestine. En effet, je me plairai bien de vous proposer une fiction. Merci pour votre lecture et à bientôt.

Publié le 15 Septembre 2019

Nul doute que vous savez écrire et votre langue est bien agréable à lire, légère, coloriée. Et bien sûr pour nous, elle a ce charme de l’exotisme qui la rend encore plus attachante. Maintenant que vous avez écrit votre bio, vous allez pouvoir vous lancer dans une fiction, et je serais curieuse de vous lire si vous me le dites. Bonne réussite à vous dans vos activités.

Publié le 14 Septembre 2019

Salut ! Ma chère@FANNY DUMOND. Je vous remercie pour votre analyse, et le temps que vous avez consacré à lire les pages de "Mon job de vigile", mais aussi de ma vie. En effet, à travers cette autobiographie, j'ai voulu immortaliser mes souvenirs... avant de mettre l'accent sur le metier de vigile que le commun de mortel continue à considérer comme une basse besogne, que les pouvoir publiques n'accompagnent quasiment pas. Dans de nombreux pays en Afrique, les vigiles vivent dans une précarité extrème. Ils ne bénéficient d'aucune sécurité sociale, leur garantissant une retraite, des rentes d'accident de travail etc. Et pourtant leur apport en termes de surveillance dans les lieux dont ils ont la garde, contribue de manière éfficace que ce soit pour le maintien de l'ordre, la libre circulation des biens et des personnes, qu'à la lutte contre d'éventuels attaques térroristes.
Encore merci pour vos observations. J'en prend bonne note.
Bien à vous,
Vainqueur Makema.

Publié le 05 Septembre 2019
5
Bonjour@Vainqueur Makema. Malgré quelques longueurs j'ai beaucoup aimé lire votre difficile apprentissage de la vie, votre détermination et votre courage pour vous hisser petit à petit vers une voie qui vous convient mieux que ce premier job ingrat et harassant. Quel dommage que vous n'ayez pu devenir professeur de français car vous maîtrisez parfaitement bien la langue de Molière ! Continuez de lire encore et encore. Merci à vous pour ce beau voyage au Congo et toutes mes félicitations pour votre implication auprès des jeunes qui me plaît beaucoup. Vous portez bien votre prénom, c'est dans l'adversité que l'on grandit, que l'on se forge un caractère et que nos rêves se réalisent. Je vous souhaite un beau chemin de vie. Cordialement. Fanny
Publié le 05 Septembre 2019