FANNY DUMOND
Biographie

La littérature est ma passion, l'écriture mon passe-temps.

- Constance ou la petite souris - autobiographie - 2015

- La garce - policier - 2015

- Les mémoires de Chatterton - saga familiale - 2016

- Pin-up de la galaxie, grain de sable dans l'univers - post apocalyptique – 2017

- Et au bout du chemin... - témoignage - 2018

- Cocktail à ma façon - recueil de textes - 2018

- Les contes de Mamiechat - jeunesse - 2019

à paraître fin 2020 :

- Traces d'un passage dans l'éphémérité - essai

- Dans le courant de ma plume - textes divers et variés

un roman en 2021 !

Brochés/ePub/PDF. Disponibles auprès d'Edilivre, Decitre, Fnac.com, Chapitre.com, Amazon.fr, Dilicom.com

Mes lectures : Steinbeck, Gide, Camus, Rousseau et tant d'autres...

FANNY DUMOND a noté ces livres

5
Bonsoir@Marius Youssouf Quelle maman ne rêverait pas de recevoir un si beau cadeau tel que le vôtre plein de sensibilité qui me touche ! Maman sagesse, cœur en or, guerrière, complète, pieuse, votre première amie et votre héroïne. Interrogative sur l’hypocrisie, l’ingratitude et les faux amis. J’aime beaucoup la structure en trois parties de votre recueil. Vos souvenirs avec votre maman « qui ne vous a pas jeté à la poubelle », votre courte séparation qui l’a attristée, sa combativité malgré ses peu de moyens financiers, sa joie de vivre malgré les deuils, la richesse du cœur qu’elle vous a offerte en vous donnant votre petite sœur, votre préceptrice pour vous pousser à étudier, sa rigoureuse éducation qui a fait de vous qui vous êtes et qui vous a gâté quoi qu’en disent certains. Ses vertus de partage, sa très belle réflexion de ce qui tue le démuni est l’insensibilité, et oui elle respire pour ses enfants. Et pour finir, vos confessions, vos pudiques remerciements, c’est vrai que c’est si difficile de dire « je t’aime », de lui dire que son sourire vous illumine, qu’elle vous est indispensable et qu’elle est votre guide, de votre peur de la perdre et du manque qu’elle a de vous lorsque vous vous éloignez. Oui, les mamans sont désemparées lorsque leurs petits grandissent. J’ai particulièrement apprécié vos mercis pour lui dire votre dette éternelle et qu’il vous manquera toujours un mot à ajouter. Une petite coquille : quoi qu’il arrive. Je vous remercie pour ces simples et si sensibles vers. N’étant pas critique littéraire, mais seulement férue de lecture et de littérature, je n’avais pas l’intention de vous attribuer une appréciation comme à l’école ;-), mais finalement je tiens à vous encourager à suivre encore et encore l’élan de votre cœur à travers votre belle plume. Cordialement. Fanny
Publié le 15 Septembre 2020
5
Bonjour @Didier Leuenberger J'aime beaucoup votre quête psychologique âpre et si douce à la fois sur la recherche profonde du "moi". Elle touche du doigt la dualité entre la raison et l'émotion, entre petit confort dans lequel on s'enlise et l'on se perd et le grand besoin de s'évader dans des contrées arides pour se trouver ou se retrouver, faire la connaissance, loin de la civilisation, d'hommes "vrais" et libres, l'usure du couple qui s'adore, pourtant ! Et tant d'autres pensées dans ce journal très profond qui va bien au-delà d'une simple romance. Bravo et un grand merci à vous cher Didier pour cette belle lecture qui ne me laisse pas indifférente. "Bon vent" à Naufrage. Amicalement. Fanny
Publié le 24 Janvier 2020
5
@Moussard Laurent Ton écriture et Anastazie me touchent toujours autant. Mes mots seraient dérisoires, alors merci tout simplement. Patricia
Publié le 07 Janvier 2020
5
Quelques étoiles pour attirer l'attention !
Publié le 22 Décembre 2019
5
Bonsoir@De Vos Philippe Comme le dit si bien l'adage qu'avant d'être satisfait il faut cent fois remettre l'ouvrage sur le métier, j'ai eu grand plaisir à relire votre belle ouvrage remise sur votre établi pour la fignoler. Le nouveau titre est un choix judicieux et cela prouve qu'une idée première n'est jamais figée. Je vous remercie de m'avoir fait voyager dans vos contrées où j'ai eu grand plaisir à vous suivre dans votre imagination jamais tarie tout au long des 27 épisodes, dans votre philosophie, dans vos allégories, dans votre sotie qui m'a souvent fait me dire que c'était fort de savoir si bien dire les travers de nos sociétés passées et présentes et en m'esclaffant, aussi, lors de passages particulièrement truculents !!! Maintenant que vous m'avez habituée à lire votre feuilleton chaque samedi j'attends, si je peux me permettre, que vous repreniez votre plume avec le genre feuilleton que vous avez eu la très bonne idée de remettre au goût du jour. Mais, comme je ne suis pas une esclavagiste, je vous laisse prendre quelque repos amplement mérité ! En tout cas, un grand BRAVO pour vous. Je me suis régalée et me régale encore à piocher par-ci par-là certains passages de votre roman qui ne me sort pas de l'esprit ! Bien cordialement. Patricia-Fanny
Publié le 23 Novembre 2019

Pages