Les enfants de Rafic Hariri... Une jeune diaspora des années 80

171 pages
Extrait
de oukala
Les enfants de Rafic Hariri... Une jeune diaspora des années 80 oukala
Synopsis

C’est une petite fraction de l’histoire du Liban méconnue ou oubliée !

Celle de la magnifique idée de Rafic Hariri qui a consisté, entre 1983/87, alors que la guerre perdurait dans le pays, à sauver une génération de jeunes gens aux têtes bien faites en leur proposant de les aider à faire ou poursuivre leurs études à l’étranger.
Dans un contexte politique tumultueux, Hariri fit une parenthèse dans ses activités et trouva l’énergie de créer une Fondation qui permit de financer contractuellement 26000 jeunes Libanais.
La subtilité et l’ouverture de l’homme politique fut de n’exclure aucune confession religieuse présente au Liban et aussi de ne pas choisir précisément un seul pays étranger, mais au contraire d’élargir l’expérience à la France, amie historique, mais aussi aux USA,

683 lectures depuis la publication le 25 Novembre 2019

Les statistiques du livre

  744 Classement
  44 Lectures
  +45 Progression
  0 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Attiré par le titre de ce livre, étant moi-même franco-libanais, je l'ai lu avec un réel plaisir et je le conseille à toute personne liée à ce pays ou aussi à celle curieuse de mieux le connaître.
Les parcours de vie de ces étudiants qui ont bénéficié de bourses d'études de la Fondation Hariri est passionnant.
D'autre part la description fine et assez claire de l'histoire de ce pays complexe mérite d'être signalée. L'auteur a su en faire une présentation très humaniste. Avec une grande ouverture d'esprit, il a su dépasser les conflits sans les nier, s'attardant surtout sur les liens humains positifs qui découlent de ce brassage de civilisations, entre la France et le Liban. Avec mes sincères félicitations à l'auteur.
F.G.

Publié le 13 Mars 2020

Passionnant ! Même si on n’est pas spécialement concerné, vous racontez un morceau de l’histoire. Je me rappelle très bien des attentats de 83. Et comme j’avais été marqué par l’interview du Général Américain qui disait sa fierté d’être à la tête d’hommes qui étaient prêts à mourir pour la liberté. La liberté, c’est le thème de votre témoignage je trouve. Bravo pour ce témoignage.

Publié le 05 Décembre 2019