Jean Jac
Présentation

l'histoire

Jean Jac a noté ces livres

5
Vous avez une manière incroyable de raconter, unique. J’ai eu l’impression d’entendre les conteurs de mon enfance dans ces petits villages comme ceux dont vous parlez. Il y a une poésie qui dépasse les faits de guerre, l’horreur. Vous bousculez un peu la chronologie, ça fait perdre un peu pieds au lecteur, et le laisse flotter au gré de vos circonvolutions. Qu’un Corse raconte ces histoires de Gascons, c’est quand même quelque chose ! Bravo.
Publié le 09 Septembre 2021
4
Presque un devoir de mémoire votre récit. Je ne connaissais pas, bien sûr. Vous y mettez de la poésie. Ça compense la violence. Sur la forme, je trouve que vous devriez gommer quelques défauts qui freinent un peu la lecture : dans les dialogues par exemple, quand vous précisez qui prend la parole, ou qui s’adresse à qui (ce n’est pas une pièce de théâtre), et tous ces renvois de bas de page (je n’ai jamais aimé les renvois de bas de page !!). cela dit, bravo et merci , c’est une belle saga.
Publié le 24 Mars 2021
4
On imagine en effet que ce genre d’histoires a du effectivement exister. Et vous le racontez avec véracité, même si vous avez privilégié le roman. D’ailleurs votre résumé en dit trop à mon avis car évidemment il y a moins de surprises aux rebondissements... Parfois un peu gros j’ai trouvé, mais sans doute cela rend l’histoire encore plus intrigante !
Publié le 14 Mars 2021
4
Je trouve votre récit très sympathique, et regrette qu’il n’y ait pas un peu plus de suspense, ou de tension pour être plus précis. Evidemment, on sait à quoi s’attendre avec cette petite ligne en dessous du titre sur la couverture. Et tout un peu tout dit avec ces quelques mots. Raison de plus à mon avis pour rendre cette quête plus dense. Cela étant dit, une fois encore, c’est sympathique, votre personnage l’est tout autant et j’ai envié son énergie ! Merci à vous pour ce partage.
Publié le 27 Décembre 2020
4
Avec un jeu de mots facile, vous avez fait vous-même un travail d’orfèvre. Ambitieux. Dont j’ai pensé deux avis un peu contradictoires. Le premier, ambitieux, donc, une grande fresque comme je les aime, de cap, d’épée, d’art, d’amour, la grande histoire imbriquée de près au récit. Qui peint ce monde médiéval que l’on voit très bien, plein de passions, d’honneur. Et le second, ambitieux, mais un peu trop ! un peu trop de personnages, de situations, tant, que l’on perd un peu à la fois le fil principal et la raison d’avancer dans votre fresque. Je ne sais pas si vous avez écrit ce récit récemment ou pas, mais si oui, et si je ne suis pas le seul à faire ce genre de commentaires, peut-être cela vaudrait le coup que vous n’oubliez pas ce critère essentiel à mes yeux de donner envie de savoir ce qui va se passer à la page d’après. Et j’ai trouvé que c’était inégal. Donc dommageable à votre travail d’orfèvre. Dont je ne doute pas que vous ayez tous les ingrédients. Merci pour ce partage.
Publié le 23 Novembre 2020

Pages