Dieu s'appelle Kevin

49 pages de ArnaudNîmes
Dieu s'appelle Kevin ArnaudNîmes
Synopsis

C’est la révolution au paradis. Échaudés par leurs conditions de détention, scandalisés par les révélations du manuscrit de la Bible II, dérobé à Dieu, des émeutiers menés par François Mitterrand menacent la stabilité céleste. G.P. , bandit corse entré par erreur au paradis- une effraction de plus dans sa longue carrière –, mêlé malgré lui aux événements, saura-t-il rétablir la situation ?
Un roman burlesque, à la frontière du policier et de l'humoristique.

1107 lectures depuis la publication le 21 Mars 2020

Les statistiques du livre

  495 Classement
  64 Lectures
  +83 Progression
  5 / 5 Notation
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Cécile Labate; Merci beaucoup pour votre commentaire, qui me permettra d'améliorer le livre. Je note le point. Auriez vous quelques exemples à donner de passages que vous trouvez trop chargés en jeux de mots ?

Publié le 28 Mars 2020

Il y a des livres dont on se dit que leurs auteurs ont du bicher en les écrivant. Le votre en est, sans aucun doute. Il y a des phrases, des noms, des trouvailles, des situations, des dialogues, des descriptions, sûr vous avez du marrer en les inventant. Mais… (il y a toujours un mais, n’est ce pas ?) (et je serais bien curieuse d’avoir d’autres avis que le mien) n’y a t-il pas une certaine surabondance de ces bons mots ? Votre histoire perdrait-elle tant si vous osiez la réguler un tant soit peu ? Merci en tous les cas de ce très divertissant moment (bien venu).

Publié le 27 Mars 2020
5
C'est bien, dommage qu'il manque des mots dans certaines phrases.
Publié le 23 Mars 2020
5
Bonjour encouragements pensez à la pagination ! Moment de détente dans votre récit par ces temps de confinement que les Français et les Françaises vont finir par rejeter, dans une insurrection généralisée à la française, j'en ai le pressentiment.dans mon roman "Prophetia..." où je décris un grand dépeuplement salutaire pour la planète Terre. Si Dieu s'appelle Kevin, il s'appelle aussi : la nature... Bref ! votre lecture est agréable, mérite d'être aérée mais ça se lit facilement. 5 bonnes étoiles filantes pour vous et bonne lecture à tous les auteurs LIBRES comme vous et moi sur monestseller.
Publié le 22 Mars 2020