56 jours

49 pages de Mathieu Zacchi
56 jours Mathieu Zacchi
Synopsis

Mardi 17 mars 2020. Le confinement de la France est décrété. Les commerces
non-essentiels ont baissé leurs rideaux, les salles de classe sont désertées,
une grande majorité de Français doivent s’arrêter de travailler…
Nous devons tous et toutes mettre notre vie entre parenthèses.

Afin de ne pas oublier cet évènement qui fera date dans l’Histoire de l’Humanité,
l’auteur raconte son quotidien, avec sa femme et sa fille. Il a couché sur le
papier ses peurs, ses angoisses, son regard sur l’épidémie, mais aussi ses fous
rires et ses joies.

Parfois drôles, parfois plus tristes, les petits moments d’une vie de confinement
sont sans nul doute une aventure...une aventure de 56 jours

133 lectures depuis la publication le 19 Mai 2020

Les statistiques du livre

  253 Classement
  133 Lectures
  +90 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@porphyre Bonjour
Effectivement, il va y avoir une avalanche de textes, musiques, poèmes et autres. Mais je pense qu'il était utile de coucher sur le papier ses peurs, son regard, son ressenti sur cet épisode. Pour l'avenir, pour se souvenir, pour les générations futures. Perso, je l'ai fait pour ma fille de 3 ans comme l'indique la première phrase.
/n
Merci de votre observation et de votre lecture malgré le peu d'intérêt que vous portez au sujet.
/n
Cordialement

Publié le 21 Mai 2020

@porphyre
Merci, monsieur P. Je suis très touchée.

Publié le 21 Mai 2020

@Mathieu Zacchi
Votre témoignage est bien écrit et, là-dessus, il n'y a rien à dire. Mais je partage l'avis de la miss : ras le bol du coronavirus, de la Covid-19 (puisqu'il paraît qu'elle du genre féminin), du confinement et de ce qui va suivre. Parce qu'il va falloir à présent se taper le déconfinement - taratatam !!! Doux Jésus ! je prévois déjà une pluie de poèmes étiques et un déferlement de proses asthmatiques où les âmes chiffonnées viendront derechef pleurer sur leur triste sort et celui de l'humanité. Si encore on pouvait espérer de leurs auteurs une once d'originalité... Mais il semble bien que l'originalité a elle aussi été confinée et qu'elle n'est pas près d'être libérée...

Publié le 21 Mai 2020

@Kroussar, voila qui change un peu car entre auteur, je me suis aperçu que les fleurs ne sont pas chère; Pour une fois je suis d'accord avec porphyre qui a pour habitude de donner des avis très direct qui tombent comme un couperet. 5 étoiles de sa part seront amplement mérité. Pour ce qui est des morts , ce n'est pas finis il se peut que l'on dépasse le million et plus .Insipide oui car certains textes ne font que rabaché l'actualité. Bonne journée

Publié le 21 Mai 2020

@Kroussar
D'abord pardon à M. Zacchi d'utiliser (indûment) sa page pour échanger avec @Kroussar.. Comme le dirait M. Canal : "Halte à la pollution, nom de Dieu de foutre de bordel de merde !" (à la vérité, il se passerait de ces jurons : il est trop poli pour ça)...
Bref.
Cher ami (si j'ose), c'est avec plaisir que je vous compte désormais dans les rangs des trolls. Si j'utilise "rang" au pluriel, c'est à dessein, c'est parce qu'il me semble que la trollitude est en train de faire des émules ; je n'en retiendrai pour preuve que l'apparition de celle qui se fait appeler "la miss", qui n'envoie pas dire ce qu'elle a à dire, même si ça lui vaut des anicroches avec d'aucuns, je veux bien évidemment parler de M. Gugliotta, grand philosophicailleur devant l’Éternel (si vous ne l'avez pas lu, jetez un coup d’œil à sa prose : ça vaut son pesant de cacahuètes !) - et je l'aime déjà beaucoup pour ça . Autre indice, récent lui aussi : pour la première fois à ma connaissance, sur la page de M. Cartwright, @lamish (Mimish pour les admirateurs) s'autorise des réserves, alors qu'elle nous avait plutôt habitués à manier, sans toujours beaucoup de discernement, l'encensoir. (J'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop, en tout cas pas trop longtemps, de l'évoquer ici.) Un vent nouveau se lèverait-il sur mBS, qui nous permettrait enfin de parler, je ne dis même pas de littérature, mais au moins d'écriture ? Qui vivra verra...

Publié le 21 Mai 2020

@Kroussar Bonjour.
/n
Oui oui, c'est bien une catastrophe historique qui fera date dans les manuels d'Histoire. Que vous soyez d'accord ou pas c'est comme ça je n'y peux rien. Au même titre que les pandémies que vous citez, celle-ci rentrera dans l'histoire. Et elle n'est pas finie : la catastrophe économique qu'elle a, et va, engendrer (cafés, restaurants et autres lieux de culture et de tourisme toujours fermés) va être terrible. C'est une conséquence logique. Loin de moi de faire ''du buzz à la Paris-Match''.
/n
''on comprend votre motivation bien expliquée à partir du 21eme jour''. D'après vous j'aurais dû cacher le fait que la presse a fait un article sur le Carnaval Virtuel que j'ai organisé ?! Pour quel raison ? Je me suis engagé à parler de mon quotidien ! J'en prend tout de même note. Voyons si il y d' autres commentaires allant dans ce sens.
/n
Oui je confirme le passage où je dit que l'écriture est un art difficile, surtout lorsque il n'y a rien à raconter (ce n'est pas une histoire imaginée ). Voilà pourquoi je signale au lecteur qu'il peut m'arriver de sauter des jours s'il n'y a rien à raconter. Des jours sont beaucoup plus intéressants à raconter donc je me permet d'en sauter. Je suis resté fidèle à ma ligne éditorial que je me suis fixé. Je préfère être honnête avec moi-même et livré un témoignage.
/n
Au final, puisque vous m'avez lu, j'aurai aimé une note pour évaluer mon premier essai. J'ai parcouru votre recommandation littéraire mais vous vous êtes trompé dans le genre. C'est un roman, avec des personnages fictifs. Rien à voir avec mon livre. Ce n'est pas la même catégorie donc difficile de m'en inspirer mais merci quand même je le lirai, avec intérêt, à mes heures perdues.
/n
Je vous remercie de l'intérêt porté à mon histoire.
/n
Cordialement

Publié le 21 Mai 2020

@porphyre,
Je ne sais pas si l'on ne m'affublera de ce gentil patronyme (j'aime les trolls, j'en ai deux qui jouent avec ma petite dernière, ça l’amuse énormément), mais soyez assuré qu'à partir de dorénavant jusqu'à désormais inclus, et pas plus tard que maintenant, je ne prendrai plus de gants avec l'insipide, ni avec l’assommant, l'enquiquinant, l'insignifiant... surtout quand la prose n'a le mérite que d'exister.
/n
J'accepte volontiers vos félicitations, venant de vous c'est comme une gourmandise que l'on ne refuse pas.

Publié le 21 Mai 2020

@Kroussar
Dites-moi, M. Kroussar, seriez-vous en passe de tourner troll - selon, bien entendu, l'acception qui est couramment admise sur ce site : tout individu qui donne sans détour son opinion, sans s'embarrasser de vaines et imbéciles flatteries envers tout ce qui se publie ? Si la réponse est oui, et sans préjuger de la pertinence de votre présent commentaire, je ne peux que vous en féliciter !

Publié le 21 Mai 2020

Débat stérile dites-vous ? Je ne pense pas.
/n
Figurez-vous, que je vous ai lu avant de formuler un quelconque commentaire ! Et vous avez précisé en page 17 "que c'est une catastrophe inouïe dans l'histoire de l'Humanité"... Eh ben, rien que ça. Plus fort que Paris-Match, le poids des mots, le choc de photos... Faire le buzz quoi... en fait on comprend votre motivation, bien expliquée à partir du vingt-et-unième jour de votre journal. 
/n
Mais comme vous l'avez également écrit :  "Rien de particulier cette journée. J'ai toujours voulu écrire, mais je m’aperçois que cet exercice se relève bien plus difficile qu'il en a l'air... surtout lorsqu'il n'y a rien à raconter". La messe est dite ! Non ?
/n
Je m'étais permis de vous rappelez que ce COVID-19 a été anxiogène, pas seulement par la gravité de l'épidémie, mais par l'attitude des médias et des gouvernements. Notamment en France, au summum de l'hystérie collective, comme en Amérique d'ailleurs, et d'autres pays. Mais si vous regardez l’ensemble des pays qui n'ont pris aucune mesure de confinement, et ils sont nombreux (vous trouverez la liste sur internet), vous constaterez que  la sagesse populaire a permis, non seulement d'enrayer l'épidémie, mais de ne pas tomber dans le catastrophisme. En France vous avez fait fort... chacun cherchant l’épithète qui fera sensation, n'ayant pas peur de l'exagération.
/n
Et si je me suis permis de vous donner une fourchette sur le taux de létalité du H1-N1, c'est bien pour vous faire comprendre que l'imprécision sur le nombre exact des décès était dû, tout simplement, au fait qu'il ne s'attaquait qu'aux vieux, comme la grippe saisonnière. Et que les vieux... il faut bien qu'ils disparaissent un jour. Mais, à partir du moment où le COVID-19 s'est attaqué à des tranches d'âges plus jeunes, alors on a entendu pousser les cris d'orfraie. Mais, vous pourriez faire référence à la grippe espagnole (qui n'avait rien d’espagnole d'ailleurs puisque son virus H1-N1 était d'origine chinoise). Là on est dans le sensationnel, entre 20 et 50 millions de morts... Il faut savoir que des pandémies de grippe se produisent dans le monde en moyenne trois fois par siècle. Donc, vous pouvez affûter votre stylo pour la prochaine.
/n
En attendant, je vous recommande la lecture de "55 jours de leur vie", vous pourrez vous inspirer du style et de l'aisance littéraire de l'auteur. Car, même s'il manque UN jour à son récit, son roman est tout en finesse. Bref, je vous remercie pour ce partage qui touche nos cordes sensibles, toutefois faite une dernière chasse aux coquilles...
/n
Pour le fun : Pourquoi les pays dits "développés" ont été plus atteints que les pays sous-développés ? Ne serait-ce pas lié au fait que, dans les pays non développés nous affrontons régulièrement de méchants virus, sans que le monde ne bouge le petit doigt ? Ne serait-ce pas le retour du bâton ? Un peu comme vous l'avez dit "l'Humain est le virus, le Covid-19 le vaccin", un vaccin qui éliminerait les organismes devenus trop faibles... la revanche des miséreux contre les puissants.
/n
https://www.monbestseller.com/manuscrit/13059-55-jours-de-leur-vie

Publié le 21 Mai 2020

@Kroussar tout d'abord bonjour !
Merci beaucoup pour cette critique littéraire qui va, très certainement m'aider à progresser... Trêve de plaisanteries, je ne savais pas que ce site était un forum sur l'actualité. Excusez-moi.
/n
Je n'ai pas dit que c'était LA catastrophe du siècle ! Vous avez pourtant repris mes propos donc c'est dommage, pour un passionné de lecture, que vous n'avez pas compris... CETTE catastrophe sanitaire et économique mondiale et exceptionnelle veut dire que ce n'est pas tous les jours que le Monde rencontre une pandémie ayant causé plus de 320 000 morts.
/n
De plus, votre ''analyse'' et votre croyance n'est pas juste car vous citez que le H1N1 à fait entre 300 000 et 500 000 décès dans le monde alors que les chiffres sont plus situés entre 151 700 et 575 400 morts dans le monde au cours de la PREMIÈRE ANNÉE de circulation du virus (https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/pandemie-ah1n12009-une-mortalite-15-fois-plus-elevee-que-prevu). Vous comparez des chiffres, presque similaires, en ne prenant pas pour référence la même période ! Le COVID-19 a tué presque autant de personnes en 5 mois que le H1N1 a fait en 1 an ! Bref.
/n
Fin d'un débat stérile qui n'a rien à faire sur un site comme celui-ci.
/n
En vous souhaitant une bonne journée.

Publié le 20 Mai 2020

Comme vous y allez ! l Je vous cite "y a, et va encore avoir, une vague de livres traitant de cette catastrophe sanitaire et économique mondiale et exceptionnelle dans l'Histoire."
/n
Premièrement, vous devez être bien jeune, ou mal informé, pour ne pas connaître toutes les dernières catastrophes qui ont pourri le monde depuis plus de cent ans.
/n
Deuxièmement, le COVID-19 aura fait moins de morts que le précédent H1-N1, son sournois copain qui a fait entre 300 000 et 500 000 morts, en s'attaquant lui aussi au vieux. Le Covid-19 a eu la mauvaise idée de contaminer les moins vieux, et là; tout le monde a pris peur...
/n
Troisièmement, ce n'est pas le virus qui est responsable de la crise économique, mais la calamiteuse gestion de cette crise, en considérant, à tort, cette pandémie comme étant le pire cataclysme que la terre n'ait jamais connu.
/n
Tant que nous serons gouvernés par des bobos, et non par des hommes d'expériences ou de terrain, les surréactions seront toujours au rendez-vous ! Car il n'était nul besoin de confiner. Les pays qui ne l'ont pas fait n'ont pas eu une mortalité plus grande, peut-être moindre. Dans mon pays point de mesures draconiennes. Seules les écoles ont été fermées par prudence et les étrangers refoulés...
/n
Bien à vous
/n
PS : je pense que je vais reproduire mon commentaire sur les différentes pages qui nous gavent avec ce thème récurrent.

Publié le 20 Mai 2020

Attention ceci est un faux profil (il ou elle en a des dizaines et des dizaines)
@la miss
Présentation
Je me prénomme Marjorie, mais tout le monde me donne du "la miss". Parce que, dit-on, j'ai tous les défauts des filles. Tous les défauts, c'est un peu exagéré. D'autant que, des filles, je possède quelques qualités. Lesquelles ? Là, comme ça, tout de suite, je ne saurais pas dire, mais la nature n'est pas méchante au point d'avoir fait de moi le réservoir de toutes les calamités. Ou bien si ?...

Publié le 19 Mai 2020

@la miss bonjour.

Je suis désolé que mon livre vous ai fortement déplu avant même de le lire.
Je vous remercie pour ses 5 étoiles d'encouragement même si il n'y aucun intérêt car vous ne m'avez pas lu.
Peut-être changeriez-vous d'avis en parcourant mes pages ? Peut-être serez-vous "captivée" par mon style d'écriture ? Ce n'est pas du tout long je vous assure ;-)

Pour ce qui est du sujet, effectivement le monde de l'édition l'a confirmé : il y a, et va encore avoir, une vague de livres traitant de cette catastrophe sanitaire et économique mondiale et exceptionnelle dans l'Histoire. Après libre à chacun de zapper...

En vous souhaitant une belle et douce journée Marjorie...avec vos joies et vos peines de la vie quotidienne... Loin, bien loin, des états d'âme des confinés / déconfinés... ;-)

Cordialement

Publié le 19 Mai 2020
5
@Mathieu Zacchi Ras le bol du Covid-19, du coronavirus, du confinement, du déconfinement et de tout le tremblement ! C'est tout juste si on ne les trouve pas à toutes les pages du site. N'existe-t-il plus rien d'autre ? Le monde entier, ses joies et ses peines, tout cela serait-il passé à la trappe ? Par pitié, qu'on cesse un peu de nous les briser, toujours sur le même ton ; on a compris ; la coupe est pleine ; elle déborde, même ! Les états d'âme des confinés, maintenant des déconfinés, on a donné ; passons à autre chose. La vie continue - où c'est qu'on m'a menti ? PS : Il va de soi que je ne juge pas votre écriture. Pour ce que j'en sais (je ne vous ai pas lu), elle est parfaite. Et pour me faire pardonner ma petite saute d'humeur, je vous accorde volontiers cinq étoiles. A qui qu'on dit merci ?
Publié le 19 Mai 2020