nicolas gugliotta
Biographie

Bonjour je me suis découvert sur le tard une passion pour l'écriture et la lecture; J’exprimais la plupart des sentiments, des émotions par la voie de la voix, je me suis rendu compte que j'avais une pierre à apporter sur l'édifice de la littérature. Je suis très éclectique en ce qui concerne mes mes lectures mais une préférence pour la philosophie antique, attique, helléniste ainsi que la philosophie contemporaine. Je me délecte de la poésie de certains auteurs ainsi que des romans, récits, mémoires, essais de grands écrivains (Allemands, Français, Britanniques...). Au plaisir de vous faire partager mon jardin secret!
Cordialement

Nicolas GUGLIOTTA

nicolas gugliotta a noté ces livres

1
Je dirais que le troll ou la bestiole sonne au moins une trentaine de fois, mais le tout est de sonner juste. Ça sonne faux, telle une voix de fausset enrouée par son narcissisme intrinsèquement fragile, doté d'une psyché érodée par la mythomanie non pathologique et une hypocondrie littéraire. Sur ce, comme me le disait très bien mon grand oncle du bois de Vincennes: si tu pisses contre le vent ,c'est le vent qui te pisses dessus. Toutefois, ce grand oncle, qui avait pour prénom Albert préférait pissé contre un mur afin d'éviter de maculer dame Nature. Ah oui, et une cousine éloignée du Sud de la France, atteinte de troubles paranoïdes, avec une comorbidité très sévère (trouble maniaco-dépressive, histrionisme, névrose obsessionnelle) dues à ses excès de prise d'opiacés, de stupéfiants, de benzodiazépines et surtout de conneries naturelles; me narrait tous les soirs ses fabulations mystiques où de nombreux personnages et en l’occurrence des trolls faisaient leurs apparitions. .. Ouahhh!!!
Publié le 10 Mars 2019
1
C'est très bien de s'auto-noter, quelle fierté! Bravo Avec vos 27 comptes différents minimum: vous pouvez vous noter sans scrupules et vous cacher dans mille visages. Que de Pathos alors. PS: Au fait, quand est-ce que l'on vous voit édité par une célèbre maison d'éditeur?
Publié le 10 Mars 2019
5
Bonjour @Didier Leuenberger, Très Jolie cette nouvelle; la complicité entre Vespa et le jeune Alfred. Certains extraits me rappelle le "vieil homme et la mer". Ça se déguste et se lit d'une traite, avec ce côté un peu naïf que j'aime bien et si j'ai bien compris la transfiguration d'Alfred qui n'est plus mais qui existe encore à travers la reine des abeilles: Alfred au féminin. Bon Dimanche! Cordialement Nicolas
Publié le 10 Mars 2019
5
Bonjour @AliceDumontier, Joliment écrit, très bel exercice de style, original, très singulier et très bien travaillé: vers rythmiques, vers libres, vers métriques, prose; surréalisme, réalisme, tout y passe... Certains extraits me font penser à Prévert. Un Réel Plaisir. Cordialement Nicolas
Publié le 01 Mars 2019
5
Bonjour @Frédéric GERMAIN, J'ai bien apprécié votre écrit, sans fioritures; d'un style simple, singulier et réaliste... Certains passages, ainsi que les deux protagonistes me rappellent l'humour sympathique de Steinbeck. Très plaisant à lire. Cordialement Nicolas
Publié le 01 Mars 2019

Pages