Vagues

97 pages de Antoine de La Boulaye
Vagues Antoine de La Boulaye
Synopsis

j'écris ce que je vois
je peins ce que je lis
et chante ce que j'aime

Publié le 21 Juin 2020

Les statistiques du livre

  3077 Classement
  15 Lectures 30 jours
  1515 Lectures totales
  +92 Progression
  15 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour,
J'ai commencé la lecture de votre recueil. Je suis de l'avis d'Alexandre Majorczyk concernant la structure. Je suis aussi très attaché aux contraintes qu'impose un poème. Cela dit, qu'importe. Vos textes, puisqu'ils en sont, me font du bien. J'y retrouve de la poésie, de la beauté dans les tournures de phrases, les jeux de mots. Les descriptions sont pleines d'émotion. J'aime bien Jour contre jour. Je referme bien des livres plus vite que je ne les ai ouverts car je suis difficile. Mais le vôtre, je le lirai jusqu'à la fin.

Publié le 10 Avril 2021
3
Bonjour, J'ai lu votre recueil il y a quelques semaines de cela. Pour moi, il s'agit plus de textes poétiques - pour la plupart d'entre eux - que réellement de poèmes. C’est mon avis personnel donc il est complètement subjectif et je suis désolé si cela paraît un peu trop orthodoxe : j’adore la poésie et pour moi, elle se définit par trois caractéristiques complémentaires : - La scansion, la versification qui donne un rythme, un tempo, au poème et qui fait de la poésie un art oral. - Les figures de style qui utilisées à bon escient créent des images, apportent une interprétation différente, une épiphanie parfois et subliment un poème. - Les rimes , même si elles ne sont pas obligatoires – j’appuie ici sur le fait qu’elles ne sont pas obligatoires - , qui peuvent apporter beaucoup de musicalité à un poème. La caractéristique principale qu’il m’a manquée dans vos textes est la première. Certains vers s’étirent sur deux voire trois lignes, ce qui en fait des phrases, parfois très longues. Cela a deux inconvénients : - La longueur de la phrase engendre le fait que le lecteur peut « perdre le fil », en particulier lorsque certains textes sont très hermétiques et compréhensibles presque uniquement par l’auteur lui-même. - Ce n’est plus tout à fait un vers. En contrepartie, j’ai réellement apprécié certains textes qui m’ont procuré de belles émotions : « Le ponton », « Panthéon » , « Que ma croix demeure ! » - en cette période, ça m’a touché – , « La Pin-up chinoise » très visuel, « Le chat noir et la chambre aux papillons » vraiment nostalgique. Le titre du texte « Le valet de pique » est mal choisi d’après moi (encore une fois c’est subjectif). En tout cas je m’attendais à autre chose (lié à un jeu de carte ?). Quelques coquilles sur la deuxième moitié du recueil m’ont embêté. En général, je passe dessus, car moi-même j’en fait des erreurs, ça arrive à tout le monde - . Cependant lorsque je vois deux fois la même erreur (j’ai lu deux fois « touts » au lieu de « tous » au pluriel), je ne peux que vous conseiller de faire relire votre recueil par une tierce personne, pour éviter celles-ci. En tout cas, je n’ai pas tenu compte de cela pour mon évaluation. Je n’ai pas envie de rester sur cette note négative, donc oui, il y a de la poésie dans beaucoup de vos textes et c’est tout ce qu’il y a à retenir. Amicalement, Alexandre.
Publié le 12 Novembre 2020
4
Super plateforme, je renoue avec des genres oubliés depuis longtemps ici la poésie Jolis mots jolis plumes et hop dans la biblio pour une lecture intermittente comme vos voyages
Publié le 02 Août 2020

@Lila L

merci d'avoir lu dans ces textes les images que je tente d'évoquer avec mes mots, ceux que je choisis pour leurs couleurs et leur infinie richesse.

Publié le 02 Août 2020

@Jean Jac

Effectivement la multiplicité des récits est en accord avec les images que je peins, ne refaisant jamais les même tableaux.
J'instruis ainsi ma curiosité et nourris mon imaginaire à l'infini.
votre lecture va dans ce sens et je vous en remercie.

Publié le 02 Août 2020

Quoi qu’ils évoquent, que ce soit un objet, un souvenir, une odeur, une lumière, j’ai toujours pensé que derrière les poèmes se cachait une femme ou un homme. Vous n’êtes pas comme Edward Hopper qui peignait toujours sa femme. Vos courts récits sont multiples, hétérogènes, et évoquent peut-être autant de moments que de personnes. Mais c’est sans doute aussi leur capacité à amener le lecteur que je suis dans ses propres souvenirs, ses propres rêves, autant de vies. C’est ça le talent des mots.

Publié le 25 Juillet 2020

C’est très beau. Vous êtes peintre, ça se lit, il y a un regard sur vos mots, une justesse des images, une sobriété apaisante. Hors du temps, hors des vagues d’angoisse qui nous submergent. Une parenthèse, comme une antidote. Merci pour ce partage.

Publié le 22 Juillet 2020

@Palamède
Merci beaucoup et suis heureux que ces écrits vous mènent à la rêverie .

Publié le 29 Juin 2020

@Gaby Chantrie

Je réécris mon message que je pensais vous avoir adressé.

Merci beaucoup pour votre commentaire.
Votre appréciation et votre regard que vous portez sur mes textes me touchent. Je suis heureux d’avoir pu vous faire partager quelques unes de mes émotions.

Publié le 29 Juin 2020

Il est rare que la poésie soit très gaie, et vous ne faites pas exception. Mais c’est beau. Il y a beaucoup de lenteur, de langueur, dans vos mots. Comme si vous demandiez à votre lecteur de prendre son temps à découvrir vos scènes. D’imaginer celle qui se cache derrière vos mots. Brune ? Blonde ? Femme ? Amante ? Fatale ? D'une vie ? D'une parenthèse ? D’imaginer si vos mots répondent à celles à qui l’on pense en vous lisant. Un voyage à travers le temps en quelque sorte… Merci pour ces rêveries.

Publié le 28 Juin 2020
4
Sans jeux de mots, il y a beaucoup de vague à l’âme dans vos vagues. Et de la nostalgie. Ma grand-mère disait du spleen. Comme pour tous les vers je trouve, il fait prendre le temps de rentrer dans votre musique, de rentrer dans vos mots touche par touche. Et alors parfois on flotte et on se laisse bercer. Certains sont très hermétiques pour moi, un peu trop travaillés peut-être, d’autres plus visuels, plus accessibles, un peu comme un album qu’on aime revoir.
Publié le 24 Juin 2020

@jean-c29300
merci beaucoup

Publié le 24 Juin 2020
5
Magnifique, je vous remercie de partager cela ! Jean
Publié le 23 Juin 2020