13H05

182 pages de BAEUMLER
13H05 BAEUMLER
Synopsis

Le 19 janvier 2007, à 13H05, âgée de 49 ans, moi Maria Delasalle je décédais d'un cancer. Neufs mois de lutte contre le crabe, contre cette tumeur sournoise, pour finalement devoir jeter l'éponge comme un vulgaire poids plume qui manquerait d'entraînement.
Après mon décès, mon mari Vincent, auteur-réalisateur, entreprit de raconter notre histoire.
Ma présence "Post-Mortem" lui fut d'une grande utilité, enfin je l'espère. Pour ma part, cet état de transition me donna l'occasion d'affronter une fois de plus une dangereuse libertine, style Sarko girl, fashion victime en bas nylon Body-Touch et Stiletto de chez Lanvin.
Un corps de rêve contre une âme en partance. Mon dernier round!

1332 lectures depuis la publication le 16 Juin 2015

Les statistiques du livre

  3434 Classement
  8 Lectures
  -38 Progression
  4.5 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Faire parler un être disparu, c'est le faire vivre à nouveau. Cette convention littéraire donne une "joyeuseté", une existence et une douceur particulière à La femme aimée. C'est un beau livre.
Publié le 25 Juin 2015
5
Il faut une belle dose de courage, même malgré le temps (la douleur passe, a dit un académicien, la mémoire de la douleur, elle, ne passe pas), mixée d’esprit et d’humour pour nous livrer ce magnifique récit, que j’ai lu en apnée. (Et une belle performance littéraire d’écrire avec une plume féminine, toute en finesse. Et une belle performance d’humilité aussi !)
Publié le 17 Juin 2015