Chris Martelli
Présentation

A vélo, en ville ou à la campagne. Je roule et je lis toujours à fond et "sans dérapage".

Chris Martelli a noté ces livres

5
C’est Edmond Dantès revisité ! Et ça se lit comme tel, avec l’envie de savoir ce qu’il s’est passé pendant ce long intervalle et ce qui va se passer après. Presque un roman policier. Bravo, on ne le lâche pas, porté par l’intrigue et le rythme. Mais (et je suis loin d’en avoir terminé) où est Mercedes ? (Même si on a du mal à croire à la précision de la mémoire de Franck quand il est avec la mamie…)
Publié le 22 Septembre 2020
5
C’est extrêmement doux et délicieux votre récit, plein de beauté et d’amour, et de tendres images, je suis sous le charme, vos mots, Elena, votre fausse légèreté, votre pudique transparence, quel dommage que vous nous arrêtiez en cours même si c’est la règle d’A, quel dommage que je ne prenne jamais le pont qui va de A à M. Si jamais vous avez fait fortune avec vos baskets WILO, si jamais vous n’avez plus besoin des subsides de A, si jamais vous constatez qu’un extrait publié c’est une frustrée assurée ( !), si jamais vous publiez la totalité de votre éloge de la grâce, dites le moi :) Merci Merci…
Publié le 27 Août 2020
5
Très joli récit, vous avez le sens roman, de l’intrigue qui guide page après page. Vos personnages bien sûr, votre sujet pas vraiment banal dans cette famille iconoclaste, comme en musique que vous affectionnez tant et dont vous parlez si poétiquement, les changements de rythme, une histoire d’amour qui n’arrête pas de se chercher, et ce mystère qui rode... Bref, il y a un peu tous les ingrédients d’un roman à succès. Ce que je vous souhaite ! (merci de ce long extrait, mais le verre étant toujours à moitié vide pu plein… je l’ai trouvé quand même trop court !)
Publié le 30 Juillet 2020
5
C’est assez jubilatoire votre récit. Vous avez un personnage. Vous avez une manière d’en parler très particulière, lente, attentionnée, respectueuse. Et vous avez le sens de la progression. On est tout à fait dans l’attente de la manière dont vous allez le faire évoluer. De la manière dont il va affronter ses obstacles. Bref, vous avez un roman. Que j’ai beaucoup aimé. Merci de l’avoir partagé.
Publié le 22 Juillet 2020
5
"Attention chef d’œuvre", c’est quand même une dédicace lourde à porter ! Mais vendeuse, sans aucun doute. Alors j’ai lu votre roman unique (unique roman) en oubliant avoir lu ce mot. Prise dès les premières pages. Jusqu’à la dernière. Mais avec un sentiment partagé. Vous l’avez écrit il y a vingt ans ? Je me demande comment et pourquoi vous l’exhumez aujourd’hui ? Auriez-vous envie de le reprendre d’une manière ou d’une autre ? Je ne l’ai pas aimé pareillement je crois. Comme si il y avait effectivement deux Juliette. Celle de la première partie, solaire on dirait aujourd’hui, non ? Et celle de la deuxième partie, lunaire, par opposition ? Mais je vous envie d’avoir su écrire cette histoire qui laisse une trace.
Publié le 12 Juillet 2020

Pages