Mon frère pour un royaume

222 pages de Phil Gerday
Mon frère pour un royaume Phil Gerday
Synopsis

Le frère, c’est celui du journaliste Martin Laussart, disparu sans laisser d’adresse. Le royaume, c’est celui qu’annonçait Jésus de Nazareth, et qui n’est jamais venu. Quand le reporter part à la recherche de son frère prêtre, il croise la route du prophète galiléen, pour qui ne comptait que la survenance imminente du royaume de Dieu, et l’urgence à s’y préparer.

C’est une découverte inattendue pour l’enquêteur. Le rabbi concret, joyeux, désintéressé, auquel son frère a consacré sa vie, n’a voulu fonder ni religion, ni Église. Sa seule envie était de faire participer un maximum de gens au banquet céleste, et il est devenu Dieu, malgré lui. Est-ce une révélation de ce genre qui a fait fuir l’abbé Laussart ? Le journaliste doit résoudre l’énigme.

Publié le 06 Mars 2021

Les statistiques du livre

  86 Classement
  268 Lectures 30 jours
  400 Lectures totales
  +15 Progression
  20 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

"Mon frère pour un royaume" est le "Livre le +" du 5 avril. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/14641-mon-fr.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à Phil Gerday, c’est pour cela qu’il publie son roman gratuitement sur monBestSeller.

Publié le 05 Avril 2021

Ce livre est noté par

5 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ Agostini Francois-Xavier
Merci pour votre commentaire encourageant. Je n'ai malheureusement pas de compétences audiovisuelles pour envisager un court-métrage. Toutefois, si vous connaissez quelqu'un intéressé par le projet, pourquoi pas ?

Publié le 08 Avril 2021
5
BONJOUR, voici 5 étoiles filantes pour l'effort et l'encouragement, et une sixième pour annoncer le retour du Christ, qui sait ? D'ailleurs on en aurait peut-être besoin dans l'état où se trouve la planète Terre. La religion sujet incontournable on en parle un peu tous librement. Personnellement dans mon roman "Prophetia..." j'en fait allusion sans trop insister, de Dieu je pense que ce n'est pas une "chose" qu'on apprend dans des textes et des leçons établis à l'avance par d'autres; je dis que Dieu est une rencontre personnelle; la vie n'étant qu'une préparation à cette rencontre. Ce qui m'est d'ailleurs arrivé lors d'une NDE en 1983. Dans mon récit j'insiste sur la fin d'un monde et pas du monde par le truchement d'une vaccination mondiale obligatoire, mais mortelle, pour faire face à la surpopulation de la terre, alors nécessairement, j'aborde, je valse avec le religieux.... Pensez-vous faire un court métrage de votre livre ? En attendant bonne lecture à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI, sur monbestseller.com
Publié le 08 Avril 2021

@Serge Tabard
Merci pour votre œil affiné et votre commentaire plaisant. Vous avez passé un très bon moment de lecture : j'en suis ravi.

Publié le 07 Avril 2021

Je me permets de relayer ici le commentaire qu'un bon connaisseur du dossier "Jésus" a publié sur son blog, il y a quelques temps, après avoir lu une première version de mon roman. A mes yeux, il a très bien perçu le but que je poursuis à travers mon histoire. Comme j'ai perdu ses coordonnées, je n'ai pas pu lui demander l'autorisation de le citer. Voici donc, anonymement, un avis qui, je crois, donne une bonne indication de ce que mon livre a dans le ventre...

"En fait, l’auteur traite principalement de ce que les progrès des sciences exégétiques et historiques contemporaines permettent de dire du Jésus de l’histoire, du Christ de la foi, et de la manière dont sont nées les doctrines et les institutions de nos "églises" actuelles, dès les premiers siècles de notre ère. Mais aussi de la situation psychologique et spirituelle dans laquelle risque, à l’évidence, de nous laisser ce grand décapage théologique, dans un monde lui-même toujours plus sécularisé. Il choisit de nous exposer ses connaissances, hypothèses et réflexions sur ces sujets à travers une fiction romanesque.
Mais l’auteur n’est visiblement pas romancier. Ses personnages : un journaliste performant, un prêtre en plein désarroi intellectuel et spirituel, frère du premier, et, en fin de récit, une intellectuelle italienne, peinent à exister réellement, malgré les abondantes scènes d’émotion un peu larmoyante qu’ils traversent. Il n’en reste pas moins que cette intrigue est un prétexte assez habile à nous proposer une synthèse méthodique, vivante, complète et tout à fait plausible sur le sujet central : comment Iéshoua de Nazareth, le prophète du Royaume imminent est-il devenu le "Christ" de la foi, plus divin qu’humain ? Comment sa mort tragique est-elle devenue, à travers une hypothétique résurrection physique, acte "rédempteur" ? Comment, depuis les premières communautés judéo-chrétiennes, de Jérusalem et de la diaspora, en est-on arrivé à cette "grande Église", dogmatique et impériale ?
Le choix de la fiction a le mérite de dispenser l’auteur d’assommer le lecteur à coup de références savantes et bibliographiques sans fin. L’intrigue lui permet d’exposer, bien simplement, à peu près tout ce qu’on peut dire, en bref, sur ces vastes sujets. C’est là tout l’intérêt, qui est réel, de ce livre : un magistral état des lieux, sans pédanterie, ni divagations. On le lira donc avec profit, pour ces raisons."

Publié le 05 Avril 2021
5
@ Phil Gerday Je suis vraiment très distrait, je viens juste de me rendre compte que vous étiez aussi l'auteur du livre auquel votre livre me fait penser (Le Christ s'est arrêté à Herdonia) ! Du coup, si je devais choisir lequel est le plus réussi des deux, je dirais que c'est celui-ci. Parce que l'histoire des deux frères est vraiment intéressante, plus que celle, je trouve, de l'étudiante poursuivie par une méchante secte. // Deuxième retour : j'ai lu les 11 premiers chapitres. C'est très fluide. Je trouve que la partie "essai" et la partie "fiction" s'articulent plutôt bien : l'histoire des deux frères est crédible, les personnages sont attachants. J'ai l'idée qu'Olivier a posé à son frère une énigme pour lui faire découvrir Jésus. On verra si la suite me donnera raison :-) Je n'ai pas appris grand chose sur Jésus (car je connais plutôt bien le sujet) mais je trouve ça très complet et très bien exposé. Comme votre Christ s'est arrêté à Herdonia, c'est une bonne synthèse, assez respectueuse des croyants. L'opposition vrai Jésus/faux Christ n'est pas marquée trop lourdement car vous montrez surtout l'évolution de la figure de Jésus de sa mort à la fin du 4e siècle. A ce sujet, j'ai toujours pensé que le seul "vrai" Jésus qui nous est accessible est celui des quatre évangiles. On pourrait dire que votre livre constitue une bonne introduction à ces textes. // Le chapitre 12 est redondant, c'est dommage. // J'ai fini et aimé votre livre. Les deux frères sont crédibles et touchants. Je trouve seulement qu'à partir de leurs retrouvailles c'est un peu long. Le dénouement traîne un peu. (Une coquille : p. 198 : que tu ne m'en ais ->aies jamais parlé). Conclusion : bravo et merci pour ce livre. J'ai passé un très bon moment de lecture avec Jésus, Martin et Olivier.
Publié le 05 Avril 2021

@Paula Pons
Merci d'avoir insisté, et mis le temps. Votre remarque pertinente sur l'alternance fond-forme me rappelle que je ne suis pas véritablement un romancier, tel ceux qui respirent par la beauté d'une phrase, la profondeur d'un personnage, la finesse d'une atmosphère ou le rythme de l'intrigue, et qui s'ennuient lorsqu'ils sont loin de leur clavier. Du fond, j'en avais à revendre, mais la forme m'a fait défaut pour faire de ce livre un roman dans les règles de l'art. C'est le prix que je paie pour avoir tenté un écrit hybride : les amateurs de littérature le trouvent un peu juste, et les spécialistes du sujet (le Jésus de l'histoire et les débuts de l’Église) ne le trouvent pas assez fondé, démontré, référencé. Je me suis assis entre deux chaises, et mis tout le monde à dos... L'essentiel, pour moi, c'est que des lecteurs comme vous aillent au bout du livre, et découvrent qu'ils ont bien fait. Si j'ai réussi à vous intéresser et à nourrir votre réflexion, je suis pleinement satisfait. Merci pour votre commentaire.

Publié le 30 Mars 2021
4
Ohlala, vous vous êtes attaqué à une sacrée montagne ! expliquer Jésus aux croyants et aux incroyants. Vous êtes prêts à vous mettre tout le monde à dos ! Bon, je n’ai aucun avis sur le fond, me sachant beaucoup trop ignorante sur le sujet. Mais j’en ai beaucoup sur la forme de votre enquête. Vous nous perdez dans votre quête spirituelle démonstrative. On passe au début de ce qui s’apparente presque à une petite enquête à la fantomette à la Grande Histoire de Jésus écrit par un moine cistercien. Ne croyez-vous pas que vous auriez pu faire des coupes, des interludes, afin de nous laisser reprendre notre souffle ? couper parfois votre narration philosophique par l’intrigue ? alterner en d'autres mots. Car justement, l’intrigue c’est le moteur de votre récit, non ? (d’ailleurs, n’écrivez-vous pas vous-même que fond et forme ne doivent pas être dissociés) ? Bref, j’ai insisté, j’y ai mis le temps et n’ai pas perdu mon temps justement, car vous avez écrit un très beau récit, intelligent, intéressant, profond, spirituel, un récit qui oblige à s'arrêter, à se questionner, mais vraiment vous devriez penser à la forme… Merci pour ce partage. (amen)
Publié le 29 Mars 2021

@KellyK
Votre commentaire me fait plaisir. Je vous remercie de votre bonne appréciation. J'ai toutefois peur d'une chose : que vous n'aimiez pas l'autre personnage central, qui va bientôt s'inviter dans le cœur du roman. J'en fais un portrait long et détaillé, qui le place abondamment sous les projecteurs. J'ignore si vous le connaissez. Nous pourrons en reparler, si vous le souhaitez. Bonne lecture pour la suite...

Publié le 23 Mars 2021
4
Votre histoire elle m'a fait penser à l'affaire Dupont de Ligonnès même si heureusement le frère dans votre récit, il n'a assassiné personne. Après on sait toujours pas si c'est Dupont de Ligonnès qui a vraiment tué toute sa famille et ses 2 chiens mais bon quand même on peut avoir de vrais soupçons sur lui. Dans votre histoire, le mec, il disparaît dans la nature du jour au lendemain comme Dupont de Ligonnès qu'on n'a jamais retrouvé. Puis dans l'affaire Dupont de Ligonnès il est beaucoup question de religion, comme dans votre affaire. Mais bon c'est touchant cette histoire de frères fusionnels et puis avec cette histoire chelou, comme dirait ma mère, vous avez su me mettre l'eau à la bouche, j'ai pas terminé votre récit et j'ai envie d'en savoir plus, donc merci. Puis vous évoquez des questions identitaires, existentielles avec la remise en cause d'une vocation religieuse, bon moi j'avoue en temps normal, cela me passe au dessus de la tête ses histoires d'identité, de vocation mais bon en même temps, nous sommes obligés de nous poser ses questions pour connaître la fin de l'histoire et découvrir pourquoi le frère, il s'est envolé dans la nature comme cela, brutalement. Puis ce sont ces questions existentielles, ces questions de religion et de vocation qui mettent du piment à l'histoire et accentuent son mystère. Et plus l'histoire est mystérieuse, plus on s'accroche à celle-ci pour découvrir le mystère. Vous, on peut dire que vous savez comment capter l'attention de vos lecteurs ou lectrices.
Publié le 21 Mars 2021