Paula Pons

Paula Pons a noté ces livres

4
Vous avez l’art pour raconter des histoires qu’o,n ne peut pas résister à lire. C’est gros comme une maison, on sait ce qu’on n’ose deviner, on sait que ça va être compliqué, inéluctable… mais n’anmoins, on ne résiste pas à l’intrigue. Et vous avez encore plus d’un tour dans votre sac…bravo ! Et pour le côté un tout petit peu critique, je trouve que vous devriez rendre vos dialogues un peu moins – comment dire – quotidiens ? un peu plus importants, ça rendrait le roman plus fort encore. Merci de l’avoir partagé ici.
Publié le 19 Janvier 2020
4
C’est parce qu’elle est intimiste, que votre narration est intense, avec plein de phrases bien trouvées, bien analysées, sur le couple, les trains qui passent, ceux qu’on ne prend pas, ceux qu’on ne voit pas, ceux dont on réalise après qu’on aurait pu les prendre, pour voir, pour savoir, les regrets qui en naissent, la nostalgie, les rêves, les fantasmes, bref la vie qu’on ne vit pas et comme le dit la citation, vie tes rêves ne rêve pas ta vie ! Merci pour ce bon moment.
Publié le 28 Novembre 2019
4
C’est tout à fait surréaliste et très plaisant de découvrir les mondes dans lesquels Solenne rentre. On ne s’attend à rien, à chaque fois on est surprise par ces univers à la Dali. Très original et divertissant. Cela dit, je trouve qu’il manque, pas une intrigue, mais une espèce de fil conducteur que l’on tire et qui fait avancer dans le récit. Le genre de fil qu’on ne puisse pas lâcher, tant on est attirée vers la résolution. Voilà, je crois que c’est un peu ça qui m’a manqué, mais sinon, j’ai beaucoup aimé. Merci pour ces bons moments, plein d’inattendu.
Publié le 21 Octobre 2019
5
C’est un vrai témoignage votre roman. Oui ces femmes et ces hommes qui réparent ont des pouvoirs qu’on ne leur reconnaît pas assez. Et pourtant, ils sont là, ils écoutent, ils aident, ils font souffrir mais pour soulager. Et aussi, ils sont un rendez-vous auquel on tient par dessus tout, qui raccroche à la vie. C’est un beau récit. Et pour quelqu’un qui répare les maux, je trouve que vous êtes très douée avec les mots aussi. Dès la première page, on est prise. Et vous avez ensuite ce sens de la progression, du rythme, qui fait qu’on tourne les pages, les unes après les autres, qu’on fait corps avec vos personnages. C’est vif, vous écrivez comme elle parle, on est avec elle, ça va vite, c’est fluide. Et puis dans les périodes doutes, de baisses de moral, votre écriture ralentit. Quelques phrases, juste assez pour faire passer le sentiment. Et aussi cette lente évolution, ce retour à la vie nouvelle. Bravo d’avoir osé et pris le temps de faire, car le résultat est super.
Publié le 23 Septembre 2019