Paula Pons
Présentation

lectrice à chapeau

Paula Pons a noté ces livres

4
Ah je vous comprends d’avoir envie de vous rappeler, d’écrire, de laisser ses souvenirs sur une page. Pour vous et pour Lili. Mais dites-moi, quel casanova ! Mr je ne plais à personne, un regard et hop vous emballez ! C’est charmant de vous lire, en faisant ces flashs back incessants, vous rendez votre récit vivant et plein d’émotion. Vous avez raison, ce n’est pas parce qu’on a passé sa vie dans les chiffres qu’on ne sait pas écrire. Merci d’avoir partagé vos émotions.
Publié le 28 Novembre 2021
4
On voit que vous aimez et le pays que vous racontez et l’histoire et vous jonglez de l’un à l’autre avec adresse. J’ai aimé ces temps reculés, ces histoires qui s’entremêlent et vos personnages que tout oppose, quoi que ! Sans doute un peu de plus de mystères, de non dits, permettraient à vos lecteurs de plus faire appel à leur imagination car j’ai trouvé qu’emportée par votre enthousiasme, vous aviez peut-être tendance à décrire un peu trop en détail chaque scène, chaque moment. Mais cette petite critique, c’est plus un sentiment diffus. Merci de votre partage.
Publié le 05 Juillet 2021
4
Votre écriture est très imagée et très gaie. Il y a un luxe de détails inattendus que vous ajoutez comme si c’était des petites touches de peinture destinés à nous éclairer un peu mieux. Alors bien sûr, c’est un peu perturbant parfois, ça égare. Il faut un peu s’accrocher pour suivre le fil de votre logique et de votre enquête. Mais c’est gai. Bien sûr, on vous lit je pense avec un petit brin d’exotisme dû à une culture différente et je serais bien curieuse de lire des commentaires venant de cette même culture. Bravo, en vous souhaitant que ce roman soir le premier d’une longue lignée.
Publié le 26 Avril 2021
4
J’ai un sentiment contrasté : vous racontez formidablement bien, on est dans votre récit, on vit les situations, on est à Vienne en 38, mais je n’arrive pas à croire – même dans ce contexte – autant de calme, j’allais dire de résignation, dans le récit de cette femme. Bien sûr je lis cela en 2021 avec tous les # que nous venons de vivre, mais même ? N’y avait-il aucune révolte ? Quant à la suite, je l’ai déjà lue ailleurs, c’est insoutenable, même si j’ai trouvé que vous laissiez un peu trop le roman prendre le pas, comme si vous n’osiez pas totalement ne rester que sur cette accumulation d’horreurs, ce drame de l‘humanité. Mais votre livre est un bel exemple de récits qui mixent la Grande Histoire et les petites, et c’est totalement prenant.
Publié le 15 Avril 2021
4
Ohlala, vous vous êtes attaqué à une sacrée montagne ! expliquer Jésus aux croyants et aux incroyants. Vous êtes prêts à vous mettre tout le monde à dos ! Bon, je n’ai aucun avis sur le fond, me sachant beaucoup trop ignorante sur le sujet. Mais j’en ai beaucoup sur la forme de votre enquête. Vous nous perdez dans votre quête spirituelle démonstrative. On passe au début de ce qui s’apparente presque à une petite enquête à la fantomette à la Grande Histoire de Jésus écrit par un moine cistercien. Ne croyez-vous pas que vous auriez pu faire des coupes, des interludes, afin de nous laisser reprendre notre souffle ? couper parfois votre narration philosophique par l’intrigue ? alterner en d'autres mots. Car justement, l’intrigue c’est le moteur de votre récit, non ? (d’ailleurs, n’écrivez-vous pas vous-même que fond et forme ne doivent pas être dissociés) ? Bref, j’ai insisté, j’y ai mis le temps et n’ai pas perdu mon temps justement, car vous avez écrit un très beau récit, intelligent, intéressant, profond, spirituel, un récit qui oblige à s'arrêter, à se questionner, mais vraiment vous devriez penser à la forme… Merci pour ce partage. (amen)
Publié le 29 Mars 2021

Pages