Entre mes côtes

722 pages de MalôLucy
Entre mes côtes MalôLucy
Synopsis

Aude pratique l'art martial des ninjas depuis sixans, lorsque soudain, tout bascule.
Au fil des entrainements elle a été confrontée à des expériences et enseignements tout aussi révélateurs que libérateurs grâce auxquels elle a progressivement repris possession d'une partie de son corps et de ses émotions trop longtemps négligées au profit d'un certain équilibre de sa vie de famille. C'est là, qu'un amour foudroyant vient la caramboler. Tout aussi foudroyant de lumière, dans laquelle elle réveillera sa liberté d'être et décuplera une sexualité anesthésiée, que foudroyant d'ombres et de viscérales douleurs immanquablement engendrées par les dissimulations adultères, les déchirements familiaux et les inévitables écartèlements de tout abandon d'un équilibre établi.

Publié le 14 Novembre 2021

Les statistiques du livre

  135 Classement
  177 Lectures 30 jours
  494 Lectures totales
  -17 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Cécile Labate
J'aime beaucoup votre ressenti d' "autobiographie un peu commune à nous toutes".  C'est une critique que je trouve forte et qui fait de ce "je" dont vous parlez, un certain "nous" qui témoignerait et raconterait du point de vue de la femme, sans censure des détails comme vous l'énoncez également. Votre message m'a ainsi fait réaliser qu'effectivement je n'écris quasiment que sous le "je", c'est par ce chemin du ressenti habité qu'il m'est possible de mettre en forme ce que je souhaite transcrire. Néanmoins, tout comme vous, la conversation centrale me semble parfois un peu trop présente et m'a moi-même un peu lassée lors de la relecture.

Merci à vous pour tous ces retours, et je vais rapidement remplacer le fichier par un format A5, pour ménager les yeux de tous ceux qui voudront bien lire l'histoire d'Aude.

Publié le 28 Novembre 2021
4
J’ai lu cette phrase une fois "Les histoires de cœur sont une bonne littérature et une mauvaise conversation" et je trouve qu’elle s’applique assez bien à votre récit. Je ne sais pas si le "je" que vous employez fait penser à une histoire un peu autobiographique (ça y ressemble un peu quand même !), ou si c’est ce souci de tout dire dans les moindres détails qui est la patte de votre roman, mais je trouve justement qu’il y a un côté un peu trop conversation dans le sens où vous ne laissez pas beaucoup de place à l’imagination du lecteur. Vous nous prenez totalement tendrement tragiquement (cf Picoli dans le mépris) par la main, non stop. Et je n’ai pas respiré, même sur la plage, mes dans l’eau, et encore moins sur le tatami. J’ai aimé cette tragédie annoncée, mais je trouve que vous devriez l’alléger tout en densifiant la dramaturgie, les dialogues (par ex. Ah ! C’est juillet… Il y a toujours beaucoup de monde ici, surtout pendant les vacances d’été) et puis ménager mes yeux (format A5 serait plus lisible). Mais cela dit, bravo, belle lourde histoire vraie qui est un peu autobiographique pour un peu nous toutes !
Publié le 27 Novembre 2021

@Thomas Bloqué, un grand merci pour ce premier retour très engagé ! J'espère que la suite vous emportera autant et que vous reviendrez me donner votre ressenti final. A tres vite donc ;0)

Publié le 25 Novembre 2021
5
Au niveau de la forme, j'ai eu un petit coup de cœur pour votre récit car j'ai réellement aimé que les 2 amants s'échangent des messages d'amour enflammés en forme de poèmes vraiment joliment écrits. Ce facteur donne un côté charmant, frais, original à cette relation sentimentale. Après sur le fond, l'histoire "d'amour" en elle-même entre les 2 amants, je suis pessimiste et ne pense pas qu'elle va durer très longtemps car elle est bancale.... Ils sont tous les mariés, lui a l'air d'être un sacré coureur et séducteur même si je pense qu'il apprécie la personnalité sensible et le caractère passionné d'Aude. Elle, semble à la fois plus amoureuse que lui et naïve. Je précise que je n'en suis encore qu'au début du livre donc je peux me tromper dans le scénario mais comme dit la fameuse chanson de Rita Mitsouko : " les histoires d'amour finissent mal en général".
Publié le 25 Novembre 2021
MalôLucy
Biographie

Depuis toujours j'écris, journal intime, poésie, nouvelles...
C'est à la suite d'événements douloureux que j ai commencé à...


A lire dans les actualités