Les maîtres de la vallée - L'ours géant et les templiers

78 pages de George Parîsse
Les maîtres de la vallée - L'ours géant et les templiers George Parîsse
Synopsis

Dans une vallée reculée du royaume de France, Dix chevaliers à la tête desquels un certain François de Guillaumet, traversent un village perdu dans les montagnes des Vosges. C’est dans cet endroit idyllique qu'ils font connaissance de Mathéou, le forgeron du village et de sa fille Cécilie, ainsi que tous ses habitants. Cette rencontre va être à l’origine d’un changement capital dans le cours de leur voyage, car sans le savoir, le passage dans ces montagnes merveilleuses va leur permettre d'atteindre les objectifs de leur périple. Mais avant, ils doivent affronter à plusieurs occasions, les soldats du roi de France, celui-ci cherchant à tout prix, à travers son impétueux secrétaire, à se mettre au travers du chemin de leur destinée....

Publié le 22 Mai 2022

Les statistiques du livre

  505 Classement
  79 Lectures 30 jours
  5566 Lectures totales
  +152 Progression
  266 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Yolaine Rivière Merci infiniment pour votre commentaire détaillé et réfléchi sur mon conte. Je suis vraiment reconnaissant de votre engagement envers l'histoire et de votre passion pour le temps de la féodalité. Je prends en considération vos remarques sur la précision historique et la complexité de la féodalité. Vos observations éclairent davantage l'importance de rendre l'environnement historique aussi authentique que possible. Je comprends tout à fait votre point de vue sur l'intrusion du Roi sans l'accord du seigneur, et je reconnais qu'il s'agit d'un aspect essentiel de cette époque. Je suis ravi que vous ayez trouvé le conte beau et plein de potentiel. Vos suggestions sur la possibilité d'élargir l'histoire vers un roman conte sont flatteuses et stimulantes. Je vais certainement prendre en compte vos conseils et réfléchir à la manière dont je pourrais approfondir et développer ces éléments dans une version future.
Votre passion pour le temps de la féodalité et votre intérêt pour la complexité de la répartition de la propriété ajoutent une perspective précieuse à mon travail, et je suis reconnaissant que vous ayez pris le temps de partager vos réflexions de manière constructive.
Merci encore pour vos encouragements et vos suggestions. Je suis déterminé à continuer à m'améliorer et à offrir des histoires qui captivent et inspirent mes lecteurs.
Bien à vous, et merci !

Publié le 14 Novembre 2023

@George Parisse C'est un très beau conte. Plein de potentiel. Pourquoi pas un roman conte ? Car les personnages nous emportent avec eux.
Néanmoins, je persiste. Le temps de la féodalité est une de mes passions. Le domaine royal se limitait à l'île de France et le bas de la Picardie. Le Roi n'avait aucun pouvoir sur les terres de ses vassaux, sur leur politique intérieure. Une telle intrusion, sans l'accord du seigneur, aurait été une déclaration de guerre.
La répartition de la propriété sous la féodalité est incroyablement complexe. D'où l'immense pouvoir des grands seigneurs et toute la terrible politique de Louis XI, plusieurs siècles plus tard.
Sans compter le rôle de l'Eglise sur tout le magique et le différent.
Voilà, c'est tout. Un conte est d'autant plus beau qu'il semble réel.
Ce n'était pas une mauvaise critique mais une proposition de dépassement, car encore une fois, l'histoire est pleine de potentiel.
Bonne continuation !

Publié le 18 Mai 2023

@Yolaine Rivière Cette histoire est un conte ! Ce genre commence le plus souvent par : il était une fois… et se finit généralement par et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps…
Voici un exemple de ce que j’ai trouvé comme définition du conte :
Le conte est un récit court, un récit de faits avec un univers merveilleux qui pose un regard sur la réalité par le biais du merveilleux ou du fantastique. Le conte est généralement destiné à distraire, à instruire en amusant.
Pour une nouvelle, elle est définie comme un récit bref dont l'intrigue est simple sur une durée brève. Elle se conclut sur une fin surprenante et rapide, la chute. À l’ opposé du roman, elle se concentre sur une action unique, souvent réduite à un seul évènement.
Mon histoire est donc plutôt, un conte ou un roman court. J’ai envoyé mon histoire à ma maison d’édition, et comme j’ai omis d’introduire le terme : conte, sur ma page de couverture, ils ont édité l'histoire en tant que roman. Je suis revenu vers eux pour leur souligner ma méprise, mais il semble qu’il était trop tard pour changer de catégorie. À présent, l’histoire ne se vend pas, car elle est noyée au milieu de milliers de romans, alors que si elle avait été éditée en tant que conte, qui est une sorte de niche, alors l’intérêt aurait été tout autre.
Pour répondre à votre affirmation sur le fait que : Le Roi de France n'avait aucun pouvoir sur les terres de ses vassaux. Je vous laisse une explication qui semble montrer le contraire.
Pour le règne de Philippe Ier (né le 23 mai 1052 et mort le 29 juillet 1108)
Sous son règne se dessinent les grandes lignes de la politique des souverains capétiens du XIIe siècle : assurer une base réelle à la puissance royale en consolidant le domaine, et abaisser ou contenir les trop puissants vassaux, chose que son père (Henri Ier) avait échoué à appliquer, provoquant une forte diminution du prestige et du pouvoir royal.
https://libresavoir.org/index.php?title=Philippe_Ier_de_France

Pour l’intérêt et la compréhension du plus grand nombre j’ai utilisé : Roi de France plutôt que Roi des Francs. Merci grandement pour l'intérêt que vous avez apporté à mon histoire ! Je reste ouvert à toute proposition pour qu'un plus grand nombre puisse découvrir cette histoire que j'affectionne...

Publié le 18 Mai 2023

Merci pour cette très chouette nouvelle. Ma première lecture sur MBS. Elle purrait se transformer en roman !
Une chose m'a surprise cependant. On est au temps de la féodalité. Le Roi de France n'avait aucun pouvoir sur les terres de ses vassaux. La nouvelle ne gagnerait-elle pas en crédibilité en remplaçant le roi et paris par le duc de Lorrain/Lotharagie (ce nom était-il encore utilisé en l'an 1100 ?) et Nancy ? Voire même par le Prince de Salm ? Surtout vu le nombre de jours et l'état des chemin de l'époque ?
En tout cas, cette nouvelle peut vraiment devenir un roman. merci.

Publié le 22 Avril 2023
5
Merci, Georges, pour la grande leçon que je viens d'apprendre sur la relation entre les hommes et les bêtes sauvages. Pour nous les humains, on a toujours tendance à croire que les bêtes sont toujours une menace pour nous. Et on développe un esprit de méfiance envers eux. Ton livre me montre leur côté positif.
Publié le 06 Avril 2023

Merci, Georges, pour la grande leçon que je viens d'apprendre sur la relation entre les hommes et les bêtes sauvages.
Pour nous les humains, on a toujours tendance à croire que les bêtes sont toujours une menace pour nous.
Et on développe un esprit de méfiance envers eux. Ton livre me montre leur côté positif.

Publié le 06 Avril 2023

Mon livre est en téléchargement gratuit temporairement. J'aimerais avoir le plus d'avis possible, merci à toute la communauté Monbestseller.com !

Publié le 04 Avril 2023

@Nicolas Noumakpe Merci, Nicolas, pour ces commentaires qui me touchent beaucoup ! Pour le dragon, pour ce premier livre, je cherchais à donner un côté féérique en côtoyant une certaine vérité dans ce conte. Il me semble que c'est cet équilibre qui donne toute sa force à cette histoire !

Publié le 18 Mars 2023
4
J'aime beacoup l'histoire et l'écriture est selon moi vivante. J'en suis à ma deuxième lecture hahahaha. Je vois vraiment bien les évenements; je ne me suis pas ennuyé. Je recommande ce livre. Bon 4/5 juste parceque j'aurais voulu avoir un vrai dragon dans l'histoire plus d'épice hahahaha.
Publié le 14 Mars 2023

@Gerlando Vitanza Bonjour Vitanza ! Je suis très heureux de tes commentaires sur la vision que tu as eue de l'histoire, ce côté terrifiant est très intéressant à savoir surtout pour la suite de cette histoire. Et, pour la première fois, un commentaire sur mes illustrations ! Le sublime, j'adore ! Cela me confirme enfin que les illustrations peuvent aussi apporter un petit plus à la narration. Je te remercie énormément et je ne manquerai pas de lire ton livre : La Malédiction de La Secte, rapidement et te faire mon commentaire ! C'est important de pouvoir communiquer et d'échanger, car on se sent trop souvent isolé, alors n'hésite pas à le faire avec moi, pour quoi que ce soit ! Tu peux m'envoyer directement un message en cliquant sur voir mon profil et cliquer : envoyez-moi un message.

Publié le 16 Février 2023

Bonjour à tous ! Le roman des maîtres de la vallée est enfin paru sur le site de Publiwiz, et plusieurs grandes enseignes. Je vous laisse le lien, vous l'avez aussi sur mon compte Monbestseller pour pouvoir enfin le découvrir.

https://www.publiwiz.com/index.php/catalogue/litterature/romans/les-maitres-de-la-vallee-tome-i

Publié le 30 Janvier 2023

Bonjour à tous ! Une bonne nouvelle puisque les éditions PUBLIWIZ (à compte d'éditeur) m'ont annoncé qu'ils souhaitent éditer les maîtres de la vallée ! Dès que le livre sera en librairie et sur le Web, je vous laisserai les liens pour pouvoir retrouver nos héros dans ce conte fantastique !

Publié le 18 Septembre 2022

@Jean Benjamin Jouteur Avec toutes mes excuses, pour ce retour tardif dû à de petites vacances bien nécessaires ! Quel plaisir intense de vous lire et d’entendre vos propos résonner et faire vibrer au plus haut ma personne ! Je vous remercie pour avoir compris toute la trame de cette histoire et sa portée magique… Je vous laisserais volontiers conter cette histoire, si ma fois un jour elle pouvait arriver sur les grands écrans pour permettre d'aider à démultiplier l’imaginaire de nos enfants et des plus grands ! Dans la suite de cette histoire, nos héros iront justement dans la forêt de Brocéliande, quel heureux hasard !

Publié le 14 Août 2022
5
Cinq étoiles pour ce conte héroïque. Comédien conteur, pratiquant l’escrime médiévale, je me suis retrouvé dans mon élément, un élément que j’affectionne particulièrement. L’univers du conte, la chevalerie, l’héroïsme et le fantastique… Tout ça me parle ou plutôt me murmure à l'oreille d'anciennes ballades. A tel point que je conterais volontiers vos mots. Bien sûr, vivant en Brocéliande, il me faudrait l’adapter… mais laissons cette belle histoire aux Vosges… Ma région ne manque pas de contes et légendes à partager. Petits et grands sont friands de rêves et d'exploits. Vos tournures, votre phrasé, votre belle langue… tout ça contribue à offrir un très beau moment… (trop court peut être ?) De lecture…. Mais j’ai repéré la formule magique : « à suivre ». J’attendrai donc pour emprunter une fois de plus, en votre compagnie, le chemin périlleux de ces mystérieux et légendaires chevaliers templiers. Cette idylle naissante entre le noble guerrier et la belle ne saurait être inachevée… A bientôt donc.
Publié le 20 Juillet 2022

@ George Parîsse. Votre argument concernant les Croisades est intéressant et peut-être serait-il bien qu'il figure dans votre conte. Quoi qu'il en soit, j'ai modifié ma note.

Publié le 04 Juillet 2022

@ jume Merci pour cette première note ! J’imagine que vous avez plus qu’apprécié mes histoires (dont ITER Apocalypse) et je vous en remercie énormément ! Cette marque d’intérêt me touche particulièrement venant de votre part. @ Eric BERGER Merci grandement pour votre appui et ma seconde note ! Pour ce qui concerne les croisades, elles ont été très longues avec différents chapitres. Moi, je veux voir la partie dont je traite du meilleur côté, car rappelons-nous qu'au début des chevaliers templiers leur souhait de protéger les pèlerins des bandits de grand chemin, ne peut que partir d’un grand principe noble et bon que je respecte. Pour l'heure l'histoire principale qui remonte à très longtemps(bien avant 2005) et qui a subi diverses péripéties, doit-être garante d'une suite dont j'ai déjà écrit les grandes lignes du squelette.

Publié le 03 Juillet 2022
5
La langue est belle. Espérons qu'elle n'effraiera pas les lecteurs (enfants ou parents) car ce sont bien ces mots et ces tournures qui font surgir la magie des contes... et de la langue elle-même. Les vertus et les vices sonnent justes, de même que les personnages qui les incarnent. Mon seul regret est la complaisance envers les Croisades... mais peut-être est-ce le format qui l'exige ? Bravo pour votre travail. Et merci de l'avoir mis en ligne. J'attends la suite.
Publié le 26 Juin 2022
5
Vous n'avez rien à vous reprocher, régalez vous ! Bientôt, vous serai un maitre. Tout vos gains de persévérance à finir une œuvre sans lacune; technique d'écriture, énigme ITER & templier là encore un artefact que je ne peux vous proposer une dérive telle elle est la tienne vos propre propos templier, mercenaire ou mousquetaire!
Publié le 26 Juin 2022

@Philippe De Vos J'apprécie vraiment qu'on puisse faire le rapprochement entre les maîtres de la vallée et l'histoire des 7 mercenaires. Quant à votre idée d'ajouter un élément plus dramatique, je n'ai pas eu ce ressenti. Ce que je cherchais en créant ce récit était l'idée d'une histoire féérique, magique que l'on raconte aux enfants, à l'image des contes d'autrefois qu'on transmettait de génération en génération !

Publié le 06 Juin 2022

Conte pour la jeunesse ou pour les autres. Ce texte mêlant mythe et Histoire, agrémenté d'une romance est bien mené. J'ai surtout aimé le début, avec l'enlèvement de l'enfant et sa suite que je ne dévoile pas. Après, il faudrait un petit élément un peu plus dramatique.
Me vient à l'esprit Les 7 mercenaires : certains perdent la vie ! Et à la fin, le jeune qui tombe amoureux de la belle Mexicaine, mais qui méprise le travail des paysans, finit par rester auprès d'elle.
Il y a de cela dans votre conte : non pas les 7 mercenaires, mais les 10 templiers, en moins sanglant.
PHDV

Publié le 04 Juin 2022

Bonjour, je me permets d'ajouter cette petite réflexion, peut-être aiguisera-t-elle un petit peu plus votre intérêt pour ce conte qui ne l’est peut-être pas... Les Templiers protégèrent les pèlerins contre les attaques de bandits de grand chemin, mais ont-ils été inspirés pour s'imposer comme défenseurs des faibles ? Et d’où viendraient la formidable légende des Templiers et leur noble fait d’armes, réalisés avec seulement une poignée de héros ? Y'a-t-il des explications permettant d’apporter des réponses sur leurs exploits extraordinaires ayant marqué l'histoire ?

Publié le 29 Mai 2022