Les Silences de la guerre - enquête

611 pages de Marie Berchoud
Les Silences de la guerre - enquête Marie Berchoud
Synopsis

31 août 2014. Besançon, Kahina, jeune en rupture de thèse, revient de Kabylie, et se rend chez Jonas Border, cent-deux ans, pour lui faire la lecture comme chaque semaine. Elle le trouve allongé sur son sofa, souriant – et mort. Que s’est-il passé ? Et que faire, sinon enquêter ?
Elle le faisait déjà car M. Border lui avait quasiment confié une fonction de biographe en lui laissant accès à des documents et en racontant ce qui n’est pas (encore) écrit. Elle va continuer et même associer son amoureux Théo, et sa mère Malika. Le texte progresse sur :
– le présent, 2014 et le siècle précédent : enfance, guerres et choix de M. Border ;
– et le passé, guerres, avec l'officier de Napoléon, l'or volé, la banque Border, etc.
Des secrets sortent, des vies se font, neuves. Et libres, enfin.

Publié le 04 Mars 2023

Les statistiques du livre

  1708 Classement
  42 Lectures 30 jours
  922 Lectures totales
  +177 Progression
  32 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

11 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Marie Berchoud
Merci bien,j'ai essaye encore,mais je pense que ca n'a pas passe.essaye de votre cote:
Amedouadi@gmail.com
Bonne annee,a vous.

Publié le 28 Décembre 2023

@Aouadi Ahmed, nous pouvons aussi discuter sur gmail, marieberchoud@gmail.com
Bonne fin d'année !

Publié le 28 Décembre 2023

@Marie Berchoud
Bonjour,je vous remercie de votre aimabilite,j'ai essaye de vous avoir sur facebook,j'ai echoue.mes sinceres amities .

Publié le 24 Décembre 2023

@Aoudi ahmed on peut se trouver sur facebook, et devenir amis, c'est simple et discuter

Publié le 16 Décembre 2023

@ Marie Berchoud
Vous m'avez vraiment touche par votre reponse,j'ai les larmes au yeux ,vous m'avez rappele mon enfance(ne a Tunis en 1951)..et surtout ma mere que j'aimais tant et qui a bien bosse pour nous elever,moi et mes freres,ca me chagrine,je ne peux continuer..
Quel hasard de vous lire,Kahina,c'est quelqu'un (c'est vous alors).si c'est ainsi ,j'ai besoin de vous dire tant de choses...peut-etre que vous m'aidiez en quelque sorte..excusez -moi si cela vous gene,puis-je avoir vos coordonnees..amicalement.

Publié le 15 Décembre 2023

@Aouadi Ahmed, Merci pour votre intérêt, vous voyez juste, ma famille est plurielle... et transcontinentale. Kahina, c'est quelqu'un !
Et sa mère, vous avez vu le courage de sa mère, qui élève seule sa fille après la mort accidentelle de son mari (mais elle lui parle avec des cassettes - époque... - car elle croit à la transmission des pensées et des âmes), et fait le ménage dans un hôtel, et ailleurs aussi, chez M. Jonas Border ! N'est-ce pas une mère Courage, et elle a élevé sa fille qui a fait des études... et pense par elle-même. Donc, quand elle va au bled, en Kabylie, pour voir ses cousins et cousines, quel changement, quel décalage ! C'est un problème de société : les jeunes de là-bas disent que "les français en papier" sont fiers et veulent se montrer (ils ont plus d'argent !) et ceux-ci haussent les épaules et dédaignent de répondre, c'est humiliant !

Publié le 15 Décembre 2023

@Marie Berchoud
Bonjour,une fin tres bonne du recit qui a donne plus de precision au but desire de l'auteur.la vie est ainsi,il n'y a que l'amour qui compte et qui n'a pas de frontieres .derriere les riches,il y a certainement des secrets....
Merci bcp .

Publié le 15 Décembre 2023

@Marie Berchoud
Heureux de vous avoir connu, vous etes de chez nous je pense.en tout cas ,j'ai arrive au moitie du parcours,et je cherchais tjrs s'il ya une relation historique entre kahina et M.border(les kabyles et les vandales,simple resolution de ma part ) je vais voir la suite,amicalement.

Publié le 09 Décembre 2023

@Aouadi Ahmed. Bonjour, le peu de commentaires ne m'étonne pas: dès qu'un ouvrage n'apparait pas comme séduisant + grand public, il est un peu à l'écart. Ce n'est pas grave : les lecteurs intéressés finissent par le trouver... (j'ai vécu au Maroc et aussi en Algérie : j'ai fait ma thèse la-bas, puis je suis revenue souvent pour des séminaires, des encadrements de thèse, etc.)

Publié le 08 Décembre 2023

@Marie Berchoud
Bonjour, ca m'etonne du peu de commentaires,pourtant je ne suis qu'au tiers du recit et je me contente d'y continuer...a sa fin.ce qui me plait en vous,votre interet a notre histoire ,surtout le passe: la kahina,...etc..
Merci,je continue a lire,a la prochaine.

Publié le 08 Décembre 2023
3
Bah, ça fait du cinq / cinq puisqu'il progresse vivement ! Les avis de lecteurs, c'est pas mal... ce prochain week-end ?
Publié le 30 Mars 2023

Ce récit fait suite à "1812-2012. Secrets en famille". Au travers du récit de la lectrice qui assista Jonas Border durant ses deux dernières années, fut sa confidente et recueillit moult documents, un éclairage complémentaire, en particulier sur les affaires d'or et d'agent avec la Suisse, un trafic tu et su, mais à demi, comme l'a été l'incroyable filiation manipulée après 1812... Au bas mot, ces affaires-là pourraient bien concerner des millions de nos concitoyens d'aujourd'hui... "Qu'héritons-nous vraiment de nos ancêtres?", dit le numéro spécial du magazine Cerveau & Psycho : il y a de quoi faire, et dire, et aussi réfléchir à l'avenir. Le biais d'un roman ou récit reste encore le plus divertissant et le plus juste : tiens, ce concours de grimaces annuel chaque été au quinze août, il fêtait quoi ? le savoir et le secret partagé, ce consentement de conjurés, qui plus tard, le paieraient cher...

Publié le 10 Mars 2023