Alizéa, mon envie d'enfant

328 pages
Extrait
de Rose De GEMAR
Alizéa, mon envie d'enfant Rose De GEMAR
Synopsis

Aimer une personne pour son apparence, c’est comme aimer un livre pour sa couverture. Prends le temps de l'ouvrir, ne juge pas le livre avant une bonne lecture.

Mon erreur de m'être donnée un jour à Nathan. Je ne savais pas la tournure que cela allait avoir sur ma vie. Me reprenant en main, aidée par mon père, je sortis ma tête de l'eau. Je mis au monde ma fille. Je devins la plus jeune juge de la région. Ma vie avec les hommes fut un vrai cauchemar. Mes enfants donnèrent le sourire à ma chienne de vie. Ma fille et moi, nous eûmes enfin cette famille, cette famille que nous avions si chèrement désirée, tout simplement. Nous l’eûmes tard, mais nous l'eûmes. Merci à ma fille. Merci à ma vie.

Publié le 11 Août 2023

Les statistiques du livre

  467 Classement
  82 Lectures 30 jours
  865 Lectures totales
  +174 Progression
  19 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@GwennA. Elle
Bonjour Gwenn,
Tout aussi ravie que vous pour votre retour.
Cela fait longtemps que vous écrivez ? Vivez-vous de vos écrits ?
De mon côté, cette année cela fera 29 ans, et je ne vis pas de mes écrits.
J'ai beaucoup voyagé (déménagé) en ce moment, j'ai "atterrit" sur Grenoble, et vous ?
Rose

Publié le 28 Février 2024

@Rose De GEMAR

Bonjour Rose !
Je suis ravie de recevoir votre réponse !
Comme vous avez raison ! Ce monde est fou, triste et terne ! Souvent fasciné par les horreurs plus que par les jolies choses...
Je vous souhaite d'avoir un jour votre best-seller et espère vous recroiser rapidement !
Gwenn

Publié le 27 Février 2024

@Gwenn A. Elle
Bonjour Gwenn A. Elle. Je suis autrice de 60 manuscrits dont un édité. Vous savez nous vivons dans un monde ou il ne tourne pas rond, c'est mon opinion, après !! Il y a les râleurs, les mécontents, les diffamateurs, ceux que vous et moi nous dérangeons, car nous sommes considérés comme des marginaux, car nous « osons » écrire (et dire) tout haut ce qu'ils pensent tout bas... J'écris depuis 1995 et à ce jour je dois me débrouiller toute seule, car mon écrit dérange beaucoup. Que faire d'eux ! Rien, ils sont foutus, pas nous. Je suis auto-éditrice depuis 2015, ayant une correctrice et un imprimeur. Je dois reconnaître j'en « bave » beaucoup. Je ne suis pas prise en considération par tous ces gens qui acceptent un viol, un pédophile, un détraqué sexuel. Au lieu de lire une belle histoire d'amour érotique.
Ne vous découragez pas un jour ou l'autre, nous aurons droit aussi à notre best-sellers.
Rose De GEMAR

Publié le 27 Février 2024

@Rose De GEMAR

Bonjour,
Je suis Gwenn A. Elle, auteure de plusieurs textes érotiques sur le site. Je me questionne beaucoup sur la littérature érotique. Par exemple, pourquoi est-elle si méprisée, pourquoi est-elle toujours taboue, comment attirer des lecteurs qui semblent vouloir rester anonymes, et plein d'autres encore !
J'écris régulièrement des tribune mais en tant que nouvelle auteure, je n'ai que mon humble expérience à raconter... J'aimerais donc entendre votre point de vue. S'exprimer à travers des articles, même seulement pour commenter est l'une des meilleures manières d'attirer l'attention des lecteurs sur nos livres.
Voici donc mon dernier article : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/20488-la-litterature-erotique-a-encore-de-beaux-jours-devant-elle-par-gwenn-a
Merci d'avance !
Gwenn A. Elle

Publié le 25 Février 2024

@Lauren Back. Merci pour votre retour. Merci aussi pour votre message. Ça m'a fait plaisir. Alizéa est très fluide à lire. Par contre, le deuxième en cours de correction intitulé : Noéline, mon innocence volé. Sera le contraire d'une vie calme d'une petite fille brisée à jamais. Au plaisir de vous lire. Rose

Publié le 03 Septembre 2023

Sentimental et érotique, et humain, c’est ce qui caractérise votre roman qui se lit comme un article d’un magazine féminin je trouve, il y a du rythme, un bon équilibre, et j’ai été avec curieuse de savoir où vous nous emmeniez.

Publié le 02 Septembre 2023

@Jacques and Jill coupent à pique. Merci pour votre retour. J'espère que vous ne lirez PAS les 59 manuscrits qui sont eux aussi "désolée" érotiques et tout aussi charmant.... tout comme moi. J'ai bien précisée ""roman érotique et sentimental"". Si vous avez passé votre tête dans mon roman "érotique et sentimental" ce n'est pas par pure curiosité, non ? Ou bien est-ce pour baver sur MES scènes ÉROTIQUES. Je vous laisse le soin de rester dans votre époque et laissez-moi dans mon époque. Au plaisir de vous lire cher Monsieur.

Publié le 19 Août 2023

@Pascal.S. Merci pour votre retour. J'espère que vous ne lirez PAS les 59 manuscrits qui sont eux aussi "désolée" érotiques et tout aussi charmant.... tout comme moi. Pour comprendre la vie d'Alizéa, il faut lire son histoire c'est-à-dire : le roman. Et pour finir, l'être humain souffre plus que vous ne le pensez !!!! Allez ! sans rancune et au plaisir.

Publié le 19 Août 2023

Comme dirait les paroles de la chanson d'une jeune chanteuse célèbre pour parler des garçons :" Moi je préfère rester toute seule, sous leurs airs innocents, ce sont de vrais brigands...". Votre histoire m'a fait penser à cette musique que j'écoutais plus jeune. Les beaux gosses séducteurs et dragueurs, il faut s'en méfier et ce n'est pas votre jeune narratrice qui me contredirait. Après la pauvre dans votre histoire, il lui arrive que des ennuis suite à cette rencontre avec ce beau jeune homme. Puis purée sa mère, elle ne rigole pas, elle applique l'éducation autoritaire du temps de nos parents voir grands parents. Mais bon heureusement la petite, elle a du caractère et sait retomber sur ses pattes. Après je n'ai lu que le début mais j'ai été déçu car je n'ai pas beaucoup vu d'érotisme dans tout cela... Bon allez je rigole, l'extrait est plutôt amusant et gai et puis cela déménage, il se passe toujours quelque-chose.

Publié le 18 Août 2023

@Rose De GEMAR
Chère Madame, nous vous avouons que nous n'avons pas tout lu de votre texte, pour la raison que nous condamnons sans faiblesse la littérature lorsqu'elle se fait le théâtre de débordements libidineux qu'il vaudrait mieux garder dans le secret de l'alcôve. Dès lors, nous n'aurons pas l'audace de porter quelque jugement que ce soit sur votre bouquin, nous laisserons à d'autres, outillés d'une âme plus bronzée, le soin de le faire. Toutefois, il y a une question qui nous taraude : pourquoi votre roman ne commence-t-il pas avant la page 21 ? Est-ce pour permettre à vos lecteurs de profiter de toutes ces pages blanches pour prendre leur élan avant de plonger dans votre océan de stupre et de fornication, sinon quoi ?
Merci d'avance pour votre réponse, que nous espérons dénuée de luxure et de dévergondage.

Publié le 14 Août 2023