Pascal.S

Pascal.S a noté ces livres

4
On peut constater l’opposition entre le monde rural et le monde urbain, la manière de vivre n’est vraiment pas la même. La vie rurale incarne la proximité avec l’autre, le retour à des valeurs avec des échanges humains chaleureux. Le narrateur rappelle l’importance de l’éducation et qu’il faut que celle-ci ne soit pas trop rigide car il faut laisser un espace de liberté aux enfants afin qu’ils se construisent eux-mêmes, qu’ils vivent leur propre expérience, qu’ils apprennent à gèrer le stress. Lorsqu’on surprotège trop ses enfants, ceux-ci peuvent perdre pied facilement dès qu'ils sont confrontés à la moindre petite agression extérieure. J'ai apprécie votre livre car vous avez des remarques qui sont judicieuses, qui ont un certain bon sens et qui sont pertinentes et fines. D'autre part, vous écrivez bien.
Publié le 18 Mars 2021
4
Votre récit est intéressant voir même peut-être fascinant car à travers lui on se demande si certains de vos personnages ne sont pas schizophrènes tellement ils ont en fait une double face à l'image de ce Hans. D'un côté celui-ci exécute les pires bassesses commandées par son maître Hitler mais pour autant se révèle être un mari et père aimant. Je ne peux m'empêcher de prendre l'exemple le plus extrême qu'il soit, qui est Hitler même si je n'établis pas de lien de comparaison entre Hitler et le personnage de Hans. Mais apparemment de ce que j'ai lu d'Hitler, un horrible personnage qui est responsable de la mort d'énormément de personnes, celui-ci n'avait pas d'enfants, il ne semblait pas avoir une grande affection pour sa femme mais toutefois il aimait beaucoup sa chienne. Comme quoi même les humains les plus abominables sont capables de donner de l'amour....
Publié le 02 Novembre 2020
5
J'ai trouvé ce roman à la foi si dur et si charmant avec de belles histoires d'amour notamment entre de personnes venant de milieux différents. L'amour dépasse les clivages de milieu et c'est beau! A un moment je me suis cru dans le film Titanic avec Jack et Rose qui vivent une puissante histoire d'amour et qui se contrefichent du fait qu'ils viennent d'un milieu très différent. L'un est pauvre et l'autre est riche. Vos personnages sont romanesques et sont poètes à l'image de ceux qu'on trouve dans la grande littérature Française ou d'un Baudelaire que vous évoquez. La vie qu'ils mènent pour certains d'entre eux est pleine et riche, ils connaissent le bonheur, le malheur, la guerre, ce sont des personnes de la terre, des paysans... On est à l'époque de la 1ère guerre mondiale, les guerres révèlent la nature réelle des hommes, on voit ceux qui sont courageux et ceux qui le sont pas... Merci pour ce roman historique de qualité qui met bien en valeur ses personnages.
Publié le 28 Septembre 2020
4
Des histoires humaines à la fois tragiques et vivantes sous fond de seconde guerre mondiale. Les personnages vivent des histoires difficiles et ne sont pas épargnés par la vie mais ils sont pleins de vie. Mais ce qui est intéressant, c'est que vous revenez sur une période de l'histoire à la fois si dure et captivante. Au travers de vos personnages, vous évoquez la résistance avec De Gaulle, les tortures durant la guerre, la gestapo, la collaboration avec Pétain, l'épuration après la guerre. Des événements terribles qui ont marqué à tous jamais les esprits. Vous avez su rendre vos personnages attrayants et j'ai aimé revisiter cette période tragique de l'histoire au travers de leurs vies.
Publié le 11 Septembre 2020
4
En vous lisant j'ai pensé à l'histoire de l'actrice de Sharon Tate qui la pauvre a été assassinée par les membres de la famille de Charles Manson. Charles Manson était un criminel, dirigeant d'une communauté appelée "Manson Family" et qui a commandité une série de meurtres. De mémoire, Charles Manson se servait des femmes comme d'esclaves sexuelles si je ne dis pas de bêtises et il exerçait une emprise sur elles afin qu'elles mettent en exécution les meurtres qu'il avait commandité. Pourquoi je vous parle de Charles Manson? Car votre personnage Angelo Carlone m'a fait penser à celui-ci. Dans votre roman, Angelo Carlone se révèle être un manipulateur sadique et d'un proxénète qui se sert des femmes pour réaliser ses funestes projets. Angelo Carlone n'hésite pas à faire s'entretuer ses exécuteurs qui sont des hommes et des femmes qui parfois couchent entre eux. D'ailleurs ses prostituées à l'image d'Elisha Preston sont jolies et séduisantes et certains tombent amoureux d'elles. Mais elles veulent buter leur boss pour venger notamment une de ses victimes. A un moment dans le récit vous avez une remarque juste et pertinente quand vous dites que la chance et la malchance, le bien et le mal, la haine et l’amour, tout ce qui existe possède un opposé qui permet à l’univers de maintenir son équilibre.
Publié le 16 Août 2020

Pages