Faim de vie : journal d’une rescapée

66 pages de Alexandra Casanova.
Faim de vie : journal d’une rescapée Alexandra Casanova.
Synopsis

Un récit de vie, sous forme de journal intime pour raconter la maladie qu’est l’anorexie mentale, ma descente aux enfers et la guérison. C’est un témoignage qui redonne espoir et un nouvel élan pour une nouvelle vie après la maladie.

Publié le 05 Septembre 2023

Les statistiques du livre

  338 Classement
  123 Lectures 30 jours
  1126 Lectures totales
  -2 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Alexandra Casanova
Emouvant, poignant, inspirant. un très beau témoignage qui devrait pouvoir servir à toutes les personnes dans la même situation.

Publié le 26 Octobre 2023

@Alhena Skat
Quel beau commentaire, merci pour vos encouragements. Je suis heureuse que mes mots et mon témoignage vous ai touchés.
Votre façon d’ écrire m’ a interpellé et je m’ empressé de commencer à lire votre roman « l’ enfant du péché »

Publié le 27 Septembre 2023
5
@Alexandra Casanova. Bonjour chère Alexandra, Toutes mes excuses d’avoir tardé à reprendre la lecture de votre ouvrage que j’avais laissé en attente par manque de temps, occupée pour déposer sur le site mon roman « l’enfant du péché ». Je reprends le récit douloureux du parcours de votre vie que j’avais arrêté. Dès les premières lignes, on vous découvre prête à faire face à ces démons qui viennent hanter votre quotidien. La découverte de votre corps, si malmené par le refus de vous accepter, a été si poignante qu’elle m’a souvent amené des larmes. Alors qu’en entrant dans la deuxième partie on voit poindre une lueur d’espoir par la prise de conscience de toutes ces interdictions que vous vous imposiez, vous amenant marche après marche jusqu’au fond de l’enfer. Enfin, le grand voile noir qui recouvrait votre passé vient de se déchirer et va vous permettre de raccrocher avec le quotidien. J’imagine votre joie dans la découverte de votre corps, et du vivant qui vous entoure. Oui, comme vous le dites avec raison : de nouveaux horizons vont s’ouvrir et vous aider à devenir la belle Alexandra, non par un miracle, mais par une lutte acharnée de tous les jours. Tout comme vous, j’aime bien la citation de Platon : « les maux du corps sont les mots de l’âme et l’on ne peut guérir le corps sans guérir l’âme ». Je suis et reste admirative devant vos efforts dans le sport, le yoga, les soins par une médecine naturelle, ceci nous fait baigner dans une euphorie de reconstruction sur laquelle on a envie d’écrire le mot Bravo !… Et : Fin. Oui ! mais voilà, l’histoire continue. Dans votre désir d’aider les autres, vous ne percevez pas votre propre souffrance. Vous arrêtez, ensuite vous tentez de nouvelles méthodes. Fatiguée et malade, vous tombez. Une fracture de l’épaule s’en suit avec une opération très difficile à cause d’une ostéoporose et d’un cœur malade, tout ceci va faire de vous une miraculée. L’abandon de tous et de votre famille dans ce cri déchirant qui appelle à l’aide : « j’ai touché le fond, je ne me relèverai pas toute seule ». Il est temps de vous résoudre à accepter une hospitalisation en milieu psychiatrique pour TCA. Celui-ci ressemble à une prison, le règlement y est carcéral, confinée dans 10 m2 avec un traitement composé de médicaments, de compléments alimentaires, le but étant que l’aliment ne soit pas vu comme un plaisir, mais comme un médicament. Malgré l’enfer que vous vivez, vous restez consciente que cette étape est nécessaire à votre reconstruction. Après plus de deux mois, le poids augmente. Cinq mois plus tard malgré votre état de dénutrition c’est une victoire, vous êtes prête à vous évader de ce milieu. Déterminée à affronter la maladie et à vous battre avec l’aide de vos deux filles qui croient en vous. Alléluia ! ai-je envie de chanter, en vous voyant sortir des ténèbres de cet enfer, vos démons et fantômes enterrés à tout jamais. Votre reprise avec de nouveaux projets me comble de joie. Je vais terminer par cette maxime que je trouve pleine de vérité : « La vie, ce n’est pas attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie ». Je conseille la lecture de cet ouvrage, dont l’histoire poignante d’une jeune femme dont la descente aux enfers va après des efforts acharnés retrouver la force de se reconstruire. Un bel exemple de courage !
Publié le 27 Septembre 2023

@Napo55
Merci pour vos mots qui m’ ont énormément émue. Effectivement j ai trouvé la force de me battre et de vivre pour mes filles, car j’ ai réalisé que Vivre est unique. J’ aime beaucoup votre métaphore sur la mort, car en effet c’ est un adversaire terrible et je suis heureuse de l’ avoir vaincue.
Merci pour vos conseils. Je continue à écrire .

Publié le 24 Septembre 2023

@charles508
Merci pour votre commentaire. C’ est exactement ce que j’ ai voulu transmettre dans ce témoignage . Il faut garder espoir et rien n’ est immuable. Merci pour vos encouragements

Publié le 24 Septembre 2023

Une histoire qui inspire l'espoir et offre un nouveau départ. Une lecture incontournable pour ceux en quête de récits de résilience et de renaissance.. Bonne continuation !

Publié le 22 Septembre 2023

Bonjour Alexandra,

Je voudrais savoir même si vous le dites, en le survolant, ou êtes vous aller puiser cette force qui de part ce que j'ai lu est à mon avis plus de la puissance que de la force ?
Et je pense que vous n'êtes pas une "rescapée" mais une..... HÉROÏNE car vous semblez avoir vaincu le plus terrible des adversaires qu'est LA MORT
Vous devriez continuer ce livre qui nous laisse sur notre FAIM, sans jeu de mots
Bon courage

Publié le 22 Septembre 2023

@Lila L
Merci pour votre commentaire. Vous avez bien ressentie mon sentiment d’ abandon pendant toutes ces années. Merci pour votre conseil.

Publié le 16 Septembre 2023

C’est tout à fait poignant. Ce contraste avant / après, la vie / l’antichambre de la mort. Tout au long de votre histoire, je me demandais, mais où est sa famille, ses parents, son mari, ses enfants ? Vous n’en parlez pas, comme si vous étiez abandonnée, par eux aussi. Au-delà du courage de dire, il y a cette manière que vous avez choisie, totalement sans effets de manche, factuelle. C’est ça qui rend les mots forts.
(Ps. Vous devriez rendre votre mise en page plus attractive.)

Publié le 12 Septembre 2023

@Airaud Celine
Merci pour vos encouragements et votre compréhension face à l’ anorexie et ses conséquences. Il est vrai que j’ ai essayé d’ être dans la sincérité et sans filtre

Publié le 12 Septembre 2023
4
Bravo d'avoir eu le courage de vous mettre à nue ! Quelle expérience que l'anorexie ... surtout pour quelqu'un sorti du monde de la grande cuisine ! Bonne continuation et ... bon appétit de la VIE !
Publié le 11 Septembre 2023

@Thomas Bloqué merci pour votre commentaire. Ça me touche beaucoup que vous ayez senti la sincérité de mes propos. Je suis entièrement d’accord avec votre avis concernant les animaux et les humains qui sont souvent très décevants.

Publié le 09 Septembre 2023
4
Témoignage fort avec des propos qui respirent la sincérité. La narratrice vit des hauts et des bas avec des phases où sa forte volonté d'exprime et d'autres où elle est pas bien. La scène avec les dauphins qui sentent sa détresse et cherchent à la secourir est très belle et magique. Ce sont des moments dans une vie qu’on n’oublie pas . Le comportement des animaux est parfois très surprenant dans le bon sens du terme à la différence des humains qui eux sont parfois très décevants, je suis désolé de le dire et surtout de le constater. Mais bon on ne fera pas d'autres commentaires...
Publié le 08 Septembre 2023