Si proche, si loin

2 pages de Sossé OUMEDIAN
Si proche, si loin Sossé OUMEDIAN
Synopsis

Une chute vertigineuse, l'infime espoir de se raccrocher à un faisceau de vie.
Je partage avec vous cette création, un labyrinthe dans lequel je souhaite embarquer le lecteur... Retenez votre souffle et accompagnez-moi dans ce voyage sans parachute. Jusqu'où me suivrez-vous ?

Publié le 01 Février 2024

Les statistiques du livre

  778 Classement
  72 Lectures 30 jours
  502 Lectures totales
  -167 Progression
  0 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
3
Merci pour ce texte qui nous entraîne vers l inexorable réalité
Publié le 10 Avril 2024

La fuite du temps matérialisée sous votre plume qui semble avoir glissé sur le papier d'une seule traite jusqu'à ce qu'elle n'ait plus d'encre.

Publié le 24 Mars 2024
3
@Sossé OUMEDIAN Merci pour ce partage, merci pour cette poésie Je suis technicien et dans mes textes les phrases sont courtes. Je découvre dans votre texte un style qui m'est tout nouveau: vider son sac d'un sel trait … tout juste des virgules.
Publié le 12 Mars 2024

Comme un grand poème nostalgique...
Merci pour ce trés joli texte...
Nicolas

Publié le 17 Février 2024

@Thomas Bloqué
Merci pour votre commentaire ;)
Au plaisir.

Publié le 06 Février 2024

Un récit à la fois beau, nostalgique, triste avec de très jolies métaphores en lien avec la nature et qui m’inspire la citation suivante : « on reconnait le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va »

Publié le 05 Février 2024

@JeanPierre LAURIER
C'était justement le but de l'exercice, jouer sur la ponctuation et la structure stylistique pour embarquer le lecteur dans un labyrinthe émotionnel. Si j'y suis arrivée, alors tant mieux.
A bientôt,
Sossé

Publié le 02 Février 2024
3
Malgré mon essoufflement à vous lire (il me semble avoir rencontré seulement deux points), j'ai senti toute votre nostalgie dans ce texte imprégné de poésie... Alors bravo, Jean-Pierre
Publié le 02 Février 2024