Aurelius ou le portrait singulier

289 pages de Philippe Aquilina
Aurelius ou le portrait singulier Philippe Aquilina
Synopsis

Lorsque Nicholas croise Juliette dans une rue de New York sa vie bascule.
Le regard d'un portrait du musée du Louvre va lui ouvrir une porte sur le passé.
Dès lors, chaque nuit durant son sommeil, Nicholas va vivre une journée de la vie d'Aurelius, pompéien du 1er siècle après Jésus Christ.
Nuit après nuit, Nicholas va dénouer le lien qui le relie à Aurelius au travers du temps, il va découvrir pourquoi il a rencontré Juliette, et il va percer le mystère du singulier portrait du Louvre.

Publié le 01 Mai 2024

Les statistiques du livre

  20 Classement
  873 Lectures 30 jours
  1295 Lectures totales
  -5 Progression
  68 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

"Aurelius ou le portrait singulier " est le "Livre le +" du 13 mai. Retrouvez l'article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Philippe Aquilina, c’est pour cela qu'il publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 13 Mai 2024

Ce livre est noté par

4 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Zoé Florent Je suis ravi que vous soyez tombée sous le charme d’Aurelius. Je vous remercie autant pour votre critique que pour vos précieux conseils !

Publié le 18 Mai 2024

Bravo pour votre travail

Publié le 18 Mai 2024
3
@Philippe Aquilina Quelle jolie fresque fouillée, sensible et imaginative, et quelle habileté narrative ! Dès les premiers chapitres, j'attendais avec hâte l'endormissement de Nicholas pour découvrir cette Rome antique et vos personnages aussi singuliers qu'attachants. La passion de Gaius et Aurelius pour la peinture fut un plus pour moi, forcément, plus renforcé par un attrait de longue date pour les civilisations grecque et romaine. /// La teneur dramatique est savamment dosée, distillée en touches légères qui ne sombrent pas dans le pathétique et arrivent à point nommé jusqu'à la belle touche finale. Je salue également la complexité du scénario, l'absence d'incohérences qui relèguent très vite au second plan la crédibilité de cette incroyable histoire. /// Seul bémol à mes yeux, quelques rares longueurs, mais vu votre talent de romancier, je ne doute pas que vous sachiez les circoncire lors d'un de ces multiples peaufinages auxquels nous sommes appelés à nous prêter. /// Merci pour ce beau partage, dont je suis encore imprégnée alors que j'écris ce commentaire. Amicalement, Michèle
Publié le 18 Mai 2024

@Jean Daigle-Roy Merci pour votre critique qui me donnerait envie de lire mon livre si je ne l’avais pas écrit !
Je suis très sensible à vos élogieux commentaires.

Publié le 18 Mai 2024
3
Remarquable! Philippe, vous maîtrisez avec brio l’art de la description et de l’analyse psychologique. À l’égal d’Aurelius, votre personnage principal, vous peignez un portrait admirable, à légers coups de pinceau qui se fondent les uns aux autres, vous déroulez sous nos yeux ébahis une fresque exceptionnelle. En témoigne, aux pages 256 à 268, la finesse d’analyse du cheminement intérieur d’Aurelius, alors qu’il prend « la décision de renouer avec ses rêves d’enfant ». Soulignons aussi la figure de Gaius, père aimant qui réconforte son fils Aurelius sur la voie d’une pleine autonomie, nouveau modèle de masculinité dont les hommes d’aujourd’hui sont en quête. (…) Le dénouement de votre œuvre est stupéfiant. Quelle fin sublime! Les larmes d’enchantement que ce couronnement de votre récit m’a tirées m’ont fait pardonner les quelques distractions orthographiques mentionnées précédemment. (…) Philippe, permettez-moi de vous confier que j’ai cru découvrir, en vous lisant, les mêmes aspirations qui me soutiennent en tant qu’écrivain. J’irais jusqu’à dire qu’Aurelius, vous et moi avons reçu un même cadeau en partage : le don d’émerveillement!
Publié le 18 Mai 2024

@bernadetteL J’ai eu le plaisir de découvrir votre commentaire à peine deux jours après avoir publié Aurelius ou le portrait singulier. Merci à vous, chère première lectrice, de m’avoir si vite lu ! Et merci pour vos trois cœurs.

Publié le 07 Mai 2024
3
J'aime ce récit inattendu, un récit double et pourtant unique. La partie rêvée est plus réaliste et vraisemblable que la partie réelle. Et l'auteur nous tient en haleine sur le pont entre ces deux récits dont on cherche le lien. IL semble que la partie "historique" soit très documentée et précise (sans s'étaler), ce qui ne nuit en rien à la dimension romanesque qui conduit le récit.
Publié le 03 Mai 2024