chefaillon dans tous ses états

11 pages
Extrait
de matallah
chefaillon dans tous ses états matallah
Synopsis

Le parcours abouti d’un fonctionnaire prétentieux, narcissique, nombriliste, persuadé d’être pétri de tous les talents. Il n’aura de cesse d’orienter toute son énergie vers un seul but qui le hantera jusqu’au bout : Devenir un chef reconnu pour détenir un pouvoir et l’exercer à sa guise.

lien bookelis pour lire l'intégralité du roman :

https://www.bookelis.com/romans/33274-chefaillon-dans-tous-ces-etats.html

766 lectures depuis la publication le 27 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  269 Classement
  105 Lectures
  +13 Progression
  3 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@hx
Tu dégages amalia, jezabelle et tous tes pseudos. Aucun intérêt ton appréciation. T'es démasqué. On attend que tu reviennes comme d'habitude mec avec une pseudo littérature érotique sous un autre pseudo

Publié le 24 Janvier 2019
1
hx
@matallah Aucun intérêt, votre machin. Et qui plus est, vous écrivez comme un pied. L'effort est louable, mais il y a bien que cela.
Publié le 24 Janvier 2019

@Llyle Ascot
Merci pour les étoiles et votre commentaire. Je vais suivre votre suggestion. Un roman policier, je vais peut-être m'y atteler. En l'espèce, ici, il s'agit plus d'une madame Bimout qui a la malchance d'être tombée sur le chemin d'un pervers narcissique "en pleine action". Il ne faut pas s'étonner d'en trouver sur Monbestseller. "ils sont partout"
Amitiés

Publié le 13 Octobre 2018
5
@matallah, Chose promise, chose due. J'ai bien aimé la manière dont vous amenez le sujet. Je verrais bien un roman policier se profiler derrière cette présentation. C'est une manie ou une déformation chez moi en en ayant écrit quatre sous différents pseudos. C'est riche d'informations mais c'est vraiment dommage que l'extrait soit si court. On aimerait bien savoir ce qui va arriver à cette pauvre madame Bimout. Amitiés, Llyle
Publié le 13 Octobre 2018