jbtanpi
Biographie

Né en 1939.
Fasciné dès l’enfance par des super héros comme Gaston Lagaffe et ensuite par des bons auteurs comme Marcel Aymé, Courteline, ou Brassens.
Très tôt, j’ai aimé écrire, mais aussi étudier et bidouiller l’électronique et la musique.
Plus tard, j’ai rêvé de paradis langoureux sous les tropiques.
Doté d’une maladresse de très haut niveau, mon parcours d’adulte n’a jamais été sans histoires.
C’est pour ça que j’aime écrire.
Avec l’espoir de partager ce plaisir avec mes lecteurs.

jbtanpi a noté ces livres

5
Votre récit très original est rythmé par le boléro de Ravel (et le coton-tige), et assez éloigné des actualités rabâchées par les médias d'aujourd'hui. Paradoxalement, c'est peut-être ce qui m'a poussé à lire votre livre jusqu'au bout. En effet, je m'intéresse à la musique (populaire) de l'époque de Ravel. Celle qui a fait danser mes parents (tangos, boléros, rumbas...) et sur laquelle j'ai dansé moi aussi il y a plus de 50 ans. Vos personnages sont attachants et bien typés, le rythme est soutenu, la structure implacable et vos dialogues percutants. Votre roman est très bien documenté. Peut-être un peu trop car un excès de détails risque de rendre la lecture plus difficile à certains lecteurs, notamment ceux qui sont âgés et dont la vue baisse. Pour la même raison, je préfèrerais une typographie plus aérée (par ex. en séparant les scènes par un saut de ligne). La morale de votre histoire pourrait être : la force de la farce. La morale de cette morale nous invite à réfléchir sur les conséquences d'un mensonge. Cet énorme canular et les situations hilarantes et imprévisibles qu'il provoque me paraît bien plus efficace (et agréable à lire) qu'un traité de philosphie. Bravo !
Publié le 09 Janvier 2022
5
Je me suis bien marré en lisant vos poèmes : Je suis sensible à leur humour potache ciselé avec beaucoup de soin., et à leur fantaisie joyeuse qui s'appuie sur un savoir solide.
Publié le 08 Janvier 2022
5
Mon cher @Fernand Fallou, le commentaire suit (pb informatique).
Publié le 06 Septembre 2021
5
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle rafraîchissante comme une nuit tropicale que j'ai connue il y a plus de cinquante ans. J'ai dû revenir en métropole, mais je garde la nostalgie de ma jeunesse et d'un tel "pouvoir des femmes" qui appartient désormais au passé. Le soin que vous avez apporté à la couverture et à la forme du texte ajoutent encore au plaisir du voyage offert par la lecture de votre nouvelle. Toutefois, je trouve le synoptique un peu long : un résumé ou une forme différente aurait été la bienvenue. Ne manque-t-il pas un mot à la dernière phrase ?
Publié le 27 Août 2021
5
Votre pêle-mêle se picore avec délectation et à petites doses. J'ai été très touché par votre poème "l'avantage d'avoir 85 ans" (p.9), bien que je n'ai que 82 ans et un seul fils. C'est tellement vrai et si joliment écrit. J'ai beaucoup aimé "l'amitié" (p. 152). J'ai eu la chance de connaître une amitié similaire qui a éclairé ma vie pendant des années avant de se dissoudre dans le tourbillon des autres évènements. J'aime beaucoup jouer avec la sonorité et le sens des mots, mais j'avais gardé un ressentiment envers la poésie à la suite de mauvaises notes en récitation et de poèmes effrayants. ("l’œil était dans la tombe et regardait Caïn"). Vos poèmes pleins de douceur ont contribué à dissoudre ce ressentiment et à me réconcilier avec la poésie.
Publié le 23 Août 2021

Pages