DIALOGUE AVEC UN SALAFISTE

215 pages
Extrait
de salimbarack
DIALOGUE AVEC UN SALAFISTE salimbarack
Synopsis

"On peut prêcher dans son petit coin à Brest ou en Ile de France, jouir des bienfaits de la démocratie et servir Daech." p.184

2607 lectures depuis la publication le 19 Septembre 2015

Les statistiques du livre

  2357 Classement
  18 Lectures
  -162 Progression
  4 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 10 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Salim Barack de rien, saha ftourek et peut-être à une prochaine fois sur un autre de vos essais.

Publié le 01 Juin 2017

@Linerena,merci pour votre avis et merci encore une fois pour cet échange enrichissant sur une thématique brûlante et ô combien d'actualité. Bien à vous.

Publié le 01 Juin 2017

@Salim Barack je ne sais pas. A vous de voir mais ce que je vous conseille c'est de montrer clairement qu'il n'y a aucun amalgame après imam je rajouterais hypocrite ou ignorant (ce n'est la qu'un conseil). Respectueusement

Publié le 31 Mai 2017

@Linerena,
Lorsque je voulais titrer mon essai, j'avais pensé, entre autres, à "l'Imam et le rebelle". Vous en pensez quoi? J'aimerai avoir votre regard.
Merci

Publié le 31 Mai 2017

La ou je me suis sentie visée justement monsieur @Salim Barack c'est justement à cause de l'utilisation que vous faites du terme salafiste. C'est un amalgame, il ne suffit pas de se réclamer d'un statut pour l'obtenir sinon on peut refaire le monde. C'est comme si un fou se prenant pour Dieu en s'en réclamant, le devient. Nous savons tous deux que c'est loin d'être aussi simple. C'est uniquement pour cette raison que je vous conseille de modifier le titre et les termes employés dans votre essai, pour éviter des soucis d'incompréhension. En discutant avec vous, je n'ai pas l'impression que vous soyez islamophobe alors qu'en lisant votre essai avec ce terme "salafiste" associé à des individus comme Dr Barbichette c'est le sentiment que j'ai eu. C'est le seul conseil que je puisse vous donner non pas pour vous attaquer, je n'ai aucun intérêt personnel à le faire, si vous voulez je change ma notation sur votre essai. Je suis simple lectrice et j'ai eu une interprétation qui n'est pas la bonne voila tout. J'essaye de vous expliquer pourquoi, d'argumenter. Sans doute que si vous aviez insisté sur l'hypocrisie du Dr Barbichette je ne me serais pas sentie visée, étant moi même salafiste (musulmane pratiquante). Cette sensibilité vient du fait qu'on n'en peut plus d'être salis, assimilées à des crimineles juste parce que comme nous ils se disent salafistes. J'espère que vous comprenez ma position, j'insiste sur le fait que je n'ai absolument rien contre vous vous êtes peut être quelqu'un de très bien et nous sommes sans doute d'accord sur le fond de notre pensée. C'est juste la forme qui m'a faite de méprendre sur vos intentions d'où mon commentaire et ma notation que je vais modifier tout de suite.

Publié le 31 Mai 2017

Chère @Linerena, Vous me demandez avec insistance de changer l'intitulé de mon essai "dialogue avec un salafiste" ok, je veux bien vous faire plaisir car je n'ai rien contre vous et je vous respecte telle que vous êtes en tant que pratiquante. Mon souci est que mes dialogues fictifs ont tous été développés en réponse à des conférences et des prêches réels d'imams se définissant comme salafistes. Ils s'en réclament. Je ne l'invente pas. Toutes les citations sont tirées de ces prêches donnés dans des mosquées en France, en Belgique et en Hollande.... Alors vous allez me dire que eux sont de faux salafistes. Soit! Mais ce sont eux que je critique et non pas vous. Pourquoi sentez-vous visée? Telle est la question qui me trouble personnellement. Pourquoi cette sensibilité chez les « bon » musulmans ? Ou mieux encore, pourquoi cette susceptibilité ? J’apprécierai de continuer à débattre avec vous. Seulement à un moment, je pense que cela ne sera plus possible sur ce site. Aussi, si vous le souhaitez nous pourrions poursuivre ce débat passionnant et instructif sur un autre support plus approprié, forum ou autre…

Publié le 30 Mai 2017

Cher monsieur @Salim Barack, je pense avoir mal compris vos intentions d'après votre réponse. Vous n'attaquez pas la religion et vous respectez les pratiquants, je veux bien vous croire mais en lisant votre essai et certains passages ainsi que votre utilisation du terme "salafiste", c'est la que je m'y suis méprise en interprétant donc dans votre texte un autre message que celui que vous vouliez faire passer. En vous attaquant aux extrémistes l'utilisation des termes que vous employez prête à confusion, de la l'interprétation que je m'en suis faite. C'est pour cela que je vous conseille de modifier le titre de votre essai ainsi que les termes employés, les tournures de phrases... tout ce qui peut prêter à l'amalgame entre extrémiste radicalisé et musulman pratiquant (donc salafiste) afin d'éviter que d'autres lecteurs comme moi se sentent offensé. C'est un simple conseil que je vous donne, à vous de décider de l'appliquer ou non, je vous explique ce qui, pour moi, m'a fait sentir une certaine forme d'islamophobie alors que vous me répondez respecter la religion et je vous donne ce conseil pour éviter que d'autres personnes comme moi se méprennent sur vos intentions. Encore une fois je ne vous attaque pas, je ne vous connais pas et vous avez certainement vos raisons, dénoncer l'extrémisme radical et les horreurs de Daech est tout à fait normal c'est un juste combat que moi aussi je dénonce, seulement lorsque l'on se bat contre cela il est nécessaire pour être compris par tous et surtout clair, sans qu'il y ait de mauvaise interprétation possible, de ne pas confondre musulman pratiquant et terroriste extrémiste. J'insiste sur le fait que je ne fais que donner mon avis sur votre essai et ce que j'en ai ressenti, si mon interprétation n'est pas la bonne n'hésitez pas à me le dire, j'ai essayé de vous exposer avec ce commentaire ce qui a fait que j'ai eu cette mauvaise interprétation. Respectueusement et si vous ne vous battez que contre l'extrémisme radical et dangereux, vous avez tout mon soutient.

Publié le 23 Mai 2017

Chère @Linerena,
J'apprécie en vous votre attachement à vos convictions et vos croyances. C'est noble et c'est respectable. Je n'ai pas à juger de la véracité de ce que vous croyez. L'essentiel est que vous y croyez.
Non l'Occident n'est pas, ou plus, le seul responsable de ce qui arrive aux arabes et aux musulmans. DAECH n'est pas une créature de l'Occident. Personne ne vous croira.
Porter le voile , c'est votre droit. Personne ne doit vous le reprocher ou vous insulter pour. En faire un droit universel, c'est tout autre chose.
Mon essai n'insulte personne, par contre je moque, et je persiste, cette culture ancestrale, rigide, fermée largement répandue dans les sociétés musulmanes et parmi les immigrés en Europe. Cette culture portée par les Imams salafistes, les prédicateurs, les écoles religieuses, les autorités religieuses....Attention, je ne m'attaque pas à la religion. Je critique la culture religieuse. Ce n'est pas pareil. Vous me proposez de modifier l'intitulé de mon essai, mais c'est mon choix. Je respecte votre,choix respectez le mien. Et nous pouvons continuer à dialoguer.
Avec mes respects

Publié le 23 Mai 2017

@Salim Barack D'emblée vous affirmez que le salafisme est en lien avec Daech donc que Daech sont musulmans. Ok, citons le Coran : "Parmi les gens, il y a ceux qui disent « nous croyons en Allah et au jour dernier ! » tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants mais en réalité ils ne trompent qu’eux-mêmes et ne s’en rendent pas compte. Il y a dans leur cœur une maladie (de doute de d’hypocrisie) et Allah laisse croître leur doute. Ils auront un châtiment douloureux pour avoir menti. Et quand on leur dit « ne semez pas la corruption sur la terre » ils disent « au contraire, nous ne sommes que des réformateurs ». Certes ce sont eux les véritables corrupteurs mais en vérité ils ne s’en rendent pas compte." D'ailleurs Daech tue des musulmans en Syrie en Irak etc. C'est une création de l'occident d'ailleurs d'où viennent les armes ? Les élites françaises entre autre, ça fait marcher leur bizness et ils entretiennent le peuple dans la haine d'un ennemi désigné : les musulmans sous prétexte que Daech se revendique donc c'est comme s'ils l'étaient. Je peux dire que je suis votre mère, est ce pour autant que je le deviens ?
Ensuite ça me fait rire les gens qui disent que le hijjab est un instrument d'assouvissement de la femme et qui disent ensuite à la femme comment elle doit s'habiller pour être libre. L'occident aujourd'hui stigmatise les musulmans, nous on ne demande qu'à vivre notre foi tranquillement mais les médias et beaucoup d'ignorants qui ne connaissent l'Islam qu'à travers les médias ne font que nous salir, nous assimiler à des terroristes. De plus en plus de crimes islamophobes ont lieus, on cherche à nous faire nous désolidariser de l'Islam en faisant de nous des "musulmans modérés"... je ne sais pas si votre intention était la peut être êtes vous antimusulman, peut ne l êtes vous pas, je ne vous connais pas, je ne peux pas me prononcer la dessus. Je ne peux juger que votre essai et en le lisant j'ai ressenti une forme d'encouragement à cette stigmatisation d'ailleurs j'imagine que si je n'étais pas musulmane et que je découvrais l'Islam à travers votre essai j'aurais une vision des musulmans comme des imbéciles ignorants. Voilà pourquoi j'ai noté si sévèrement j'ai moi même été insultée à cause de mon voile. Vous devez bien croire en quelque chose, même si ce n'est pas en Dieu, vous devez avoir des valeurs sacrés alors imaginez que les médias, l'élite et de plus en plus de gens s'attaquent ainsi à vos valeurs vous faisant passer pour un ignorant stupide et mauvais, vous laissez sans vraiment le dire le choix de les renier ou d'être oppressé, à un moment vous ne le supporteriez plus. Ce n'est pas une attaque que je vous fais, c'est une réelle question que je vous pose j'en appelle à votre humanité. Nous, les femmes musulmanes (pour le coup en étant une je peux le dire) nous en avons assez qu'on cherche à nous imposer des valeurs qui ne sont pas les notres et nous faire renier nos croyances et ce qui les accompagnent en prétendant vouloir nous libérer. Donc un conseil, changez le titre de votre essai mettez "dialogue avec un ignorant qui ne connaît rien du tout à l'Islam". Un salafiste n'est pas un terroriste ni un radicalisé c'est un fervent pratiquant et c'est une position qui ne demande qu'à être respectée autant que l'athéisme.
En ce qui concerne la politisation de l'Islam la manière dont beaucoup d'ignorants l'interprètent ou s'en servent pour leurs fins criminelles, sachez juste que l'Islam c'est ce qu'il y a dans les textes pas ce que font les gens.

Publié le 21 Mai 2017

@ Linerena,
Merci @Linerena pour votre commentaire. Mon essai est une tentative de moquer l'inintelligence, la stupidité et l'arriération de ce logiciel dominant depuis des siècles sur la mentalité et la culture des "musulmans". La seule chose à laquelle je dois du respect est la croyance intime des individus. Pour le reste, gouvernants et peules, nous sommes tous freinés, handicapés, par ce débat qui n'en finit jamais sur l'islam pur, le vrai, l'authentique...Occupons-nous de résoudre nos problèmes d'économie, de société, de pauvreté, d'éducation..., d'équité surtout. La seule civilisation dans le monde qui continue à minorer le statut de la femme est celle des arabes et des musulmans. Pourquoi? Porter le hijjab ou pas c'est votre liberté individuelle. J'en concède. Mais reconnaissez que le hijjab, aujourd'hui, est le symbole qui renvoie au statut social de la femme. C'est chargé de sens, Etes vous satisfaite de votre statut? Tel est l'enjeu. Exemple: dans les pays arabes, les cafés sont traditionnellement pleins d'hommes; pas une seule femme. Alors, vous allez me dire que personne ne vous empêche de fréquenter les café, mais que c'est votre choix.Très bien. Mais les choix individuels, comment sont-ils fabriqués? Tombent-ils du ciel? Sortent-ils du néant.? La société, la religion, la culture, le milieu, le regard du père, du frère, des voisins, des hommes...tout cela n'influe-t-il pas sur les choix individuels?
Vous évoquez le salafisme. Très bien. Pour moi le salafisme est l'antichambre du radicalisme. C'est l'avant dernière marche. Ou on l'a franchit et on a DAECH, ALKAIDA.... ou on ne la franchit pas et on a les frères musulmans, les salafistes, les wahhabites, les chiites, les sunnites, les kharigistes....Le radicalisme, pour moi, est le prolongement du salafisme en temps de tension et d’affrontement. En temps de paix, le salafisme est le radicalisme en sommeil. Je suis prêt au débat et le souhaite vivement, car c'est cela qui va aider de débloquer ce monde arabo- musulman coincé au sens psychanalytique du terme.
Avec mes respects

Publié le 13 Mai 2017
4
J'ai d'abord noté très sévèrement ayant cru que cet essai visait les salafistes c'est à dire les musulmans pratiquants (et non les terroristes). Après discussion avec l'auteur, il s'avère que l'essai dénonçait les hypocrites et les prêcheurs de haine se revendiquant faussement de l'Islam. Je donne finalement mon soutient à l'auteur en lui conseillant seulement de faire attention à l'utilisation qu'il fait du terme "salafiste" afin d'éviter que d'autres lecteurs comme moi se sentent visés dans leur pratique et culture religieuse. A bientôt peut-être monsieur @Salim Barack
Publié le 05 Mai 2017

@ A.K Guettaf
Merci pour votre commentaire.

Publié le 01 Août 2016
2
C'est très dommage! Une satyre de " l'intérieur" est toujours un parti pris intéressant, mais là, je suis un peu déçu. Cela reste très caricatural, et l'analyse manque de finesse, ce qui donne des saillies drolatiques qui ne m'ont pas emporté.Et, entre nous, si j'ai envie de me faire ressasser des clichés sur les musulmans, on a un premier ministre qui fait ça très bien.
Publié le 01 Août 2016
1
Vraiment bas ..
Publié le 27 Juin 2016
5
"Quand bien même on envisagerait de mettre sous les verrous les islamistes... il restera toujours cet intégrisme diffus dans la société musulmane qui n'est que le désir d'application intégrale du coran et de la sunna". Je partage pleinement cette lecture de l'ancrage "culturel" de l'intégrisme dans les sociétés musulmanes. Vous avez raison. Je suis issu de l'une de ces sociétés. Et je peux vous dire que, culturellement, la majorité pensent que la vraie société et la vraie vie sont celles fondées sur l'Islam. Ce que nous vivons aujourd'hui, d'après eux,, et depuis l’effondrement "anormal" de la civilisation arabo musulmane n'est qu'une parenthèse. Tous sont sûrs que viendra le jour où le modèle de société non musulmane, dominante aujourd'hui, s'effritera au profit d'un retour au Khalifa. La majorité en rêve, Daih tente de le réaliser! Vous avez fait une recherche minutieuse et livré une analyse pertinente de l'histoire des religions. Votre focal sur l'Islam m'intéresse tout particulièrement. Merci à vous et bonne continuation.
Publié le 30 Mai 2016

Merci beaucoup pour vos commentaires. Cela m'encourage à poursuivre le combat contre l'absurde.
Cordialement

Publié le 30 Janvier 2016
4
Merci Salima pour ce dialogue teinté d'humour visant à démontrer les abérrations du message salafiste, ses arguments qui n'en sont pas, ses contradictions, son incapacité à s'adapter à l'évolution de l'humanité, son sectarisme inacceptable et aveugle. C'est courageux de faire entendre votre voix. Merci beaucoup pour le partage. Avec ma complicité. Michèle.
Publié le 23 Janvier 2016
5
J'ai apprécié vous lire, d'autant plus que comme vous, je lutte contre l'absurde et le fanatisme, le mimétisme aveugle et la paresse intellectuelle des adeptes fanatisés. Je vous félicite, bravo.
Publié le 22 Janvier 2016

Merci Rafika pour votre commentaire. Cela m'encourage à poursuivre mon combat contre l'absurde. Merci encore un fois.

Publié le 16 Janvier 2016
5
Très bon livre, sujet intéressant, bien traité avec une critique sévère et une vision de connaisseur mais tout ceci est légèrement présenté au lecteur avec un humour délicieux. Merci beaucoup.
Publié le 15 Janvier 2016

le noune qui ne doit probablement pas s'écrire comme ça c'est la puissance du recevoir. Encore merci pour votre œuvre et votre choix d'écriture.

Publié le 29 Novembre 2015

Bonsoir Barzo, Merci pour votre

 commentaire. Mais c'est quoi le noune? Je n'ai pas compris. Cordialement

Publié le 27 Novembre 2015
5
Salima, votre commentaire sur le 16 Novembre d'abord, la photo que vous avez choisi ensuite a fait que j'ai découvert votre livre. avant même de l'ouvrir je me léchais les babines. Et puis ça été le branchement direct et immédiat. Oui, oui, oui. Enfin. Mais Salima dans votre texte en plus de tout ce qu'il y a à dire il y a la profonde gentillesse inhérente à l'Arabie. Merci pour cette douceur dont nous avons tant besoin, merci pour le noune ( pardon si je n'ai pas le bon orthographe pour ce mot là). Le Haram devient Allal. Merci de le mettre dans nos cœur.
Publié le 21 Novembre 2015

Merci Dany b pour votre commentaire. Je prends note de votre remarque sur les redondances. Cela m'aidera à améliorer le projet et mon style d'écriture.
Cordialement

Publié le 26 Septembre 2015
4
Je trouve que le sujet abordé est intéressant, la manière de l'écrire est originale. Vous alternez de manière habile humour et cynisme. Le bémol pour moi est une redondance dans les questions, je pense que c'est le style que vous souhaitiez pendre pour "discréditer" le dialogue mais j'ai personnellement eu du mal à accrocher par moment. Cordialement
Publié le 23 Septembre 2015

Merci beaucoup pour votre commentaire

Publié le 19 Septembre 2015
5
C'est très agréable à lire, pétri d'un humour mordant (mieux vaut en rire qu'en pleurer, n'est-ce pas ?) Ça reste quand même effrayant de penser que tout ce que dit le salafiste est authentique...
Publié le 19 Septembre 2015