Les Gamins de la Croix aux Chênes

75 pages de Jean Bertheux
Les Gamins de la Croix aux Chênes Jean Bertheux
Synopsis

« Moi, mon copain, c'est Quiqui. Et d'abord, Quiqui, c'est pas son vrai nom.
Son vrai nom c'est Jacky. Et il dit toujours : « avec un K c'est mieux. » Parce que moi, c'est Jacques et des fois on m'appelle Jacquot et j'aime pas du tout. Alors Quiqui y crâne avec son Jacky avec un K. Mais il y en a toujours un de la bande qui lui dit : « Toi, c'est Quiqui avec un Q. » Et ça fait rigoler parce que Q c'est une vilaine grosse lettre qu'il faut pas dire et Quiqui il aime pas qu'on rigole de lui. »

A Sermeray, dans la France rurale du début des années 1930, quand on a 8 ans et plein d'imagination, on trouve toujours de quoi s'amuser avec les copains...

1779 lectures depuis la publication le 09 Avril 2015

Les statistiques du livre

  1561 Classement
  29 Lectures
  +287 Progression
  4.5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
J'ai beaucoup de livres dans ma bibliothèque monbestseller, mais c'est ce récit que je veux lire et pourtant, je n'y arrive pas. La mise en page et les phrases sont trop longues, c'est dommage car l'histoire, la narration, l'écriture, tout me plait. Je vais tout de même persévérer car je suis certaine que c'est un bijou et que je vais adorer.
Publié le 04 Octobre 2015

Je suis le petit-fils de l'auteur, qui n'a pas accès à internet.
Mon grand-père a été très touché par vos commentaires, et vous en remercie. N'hésitez-pas à donner votre avis, je continuerai de lui transmettre.

Publié le 17 Juin 2015

C'est merveilleux, cette vision du monde à travers les yeux d'un enfant. La conviction et la naïveté ensemble. C'est un vrai exercice de style ...bien mené.. Je trouve que les trois ou quatre premières pages sont un peu artificielle, peut être le temps de s'installer, mais quand le tempo est pris, c'est un régal. "Si papa mourait, maman serait fimaire... "

Publié le 14 Avril 2015

Les réflexions et les interrogations de ce petit garçon me font penser à Titeuf. Les mots que l'on ne comprend pas lorsqu'on est enfant et que l'on interprète à sa façon. Phrases en peu longues mais qui font tout le charme de ce récit : les enfants veulent tout dire de peur d'être interrompus. Bien vu ! Petit bémol : ce récit est un peu trop long à mon goût ; à force je me suis lassée.

Publié le 10 Avril 2015
5
Je n'en suis encore qu'à une petite moitié de la lecture de votre roman, mais ne puis plus attendre avant de verser ici mon commentaire ! Quelque part entre "La guerre des boutons", "Zazie dans le métro" et "Ces dames aux chapeaux verts", votre roman est un véritable régal. Dieu sait s'il est difficile, dans le style, d'adopter un ton enfantin sans verser dans le puéril, est vous y parvenez magistralement. Vous jouez avec les mots avec la fraîcheur d'un enfant qui découvre un nouveau jouet. Je vous laisse, je suis trop impatiente de retourner à ma lecture !
Publié le 10 Avril 2015
Jean Bertheux
Biographie

Né en 1922, Jean Bertheux est un ancien professeur d'anglais. Parallèlement à sa carrière dans l'Education Nationale, en particulier au...


A lire dans les actualités