Un Cocon dans l'espace

244 pages
Extrait
de SAULGEOT
Un Cocon dans l'espace SAULGEOT
Synopsis

Vous avez été sélectionné pour participer...
Encore un de ces messages publicitaires auxquels Charles avait appris depuis longtemps qu'il ne fallait pas donner suite. Il alla cliquer tout en bas du message pour se désinscrire. L'opération suivante consistait à l'effacer, mais son objet, "Une mission dans l'espace", suscita enfin son intérêt, il devait en terminer la lecture :
...participer à un séjour d'un an dans notre nouvelle station orbitale Cocon dans le but de tester le comportement d'un groupe dans l'espace sur une longue durée.

2068 lectures depuis la publication le 26 Mars 2015

Les statistiques du livre

  3501 Classement
  8 Lectures
  -225 Progression
  5 / 5 Notation
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci à Michèle Lacroix pour sa note qui prouve qu'elle a aimé le livre, ce qui est super, et en plus éclaire son auteur sur le sens de ce qu'il a écrit.

Publié le 28 Juillet 2015
5
Enfin un livre tourné vers l'avenir qui ne pourra exister que si chacun se débarrasse de son cocon social , culturel et religieux!
Publié le 28 Juillet 2015
fab

Très drôle effectivement le clin d’œil sur la publication sur le site ! Et j’espère que votre histoire riche en imagination vous apportera succès et reconnaissance, mérités !

Publié le 14 Avril 2015
5
Excellent. Je me suis régalée à vous lire.Vous pointez avec énormément d'humour nos travers et ceux de la société en général.Vous êtes un fin psychologue. J'ai beaucoup aimé vos allusions à notre soif de savoir si nous serons lus sur ce cite et si nos bouquins se vendront via notre éditeur ! Je vous donne votre première note en espérant que d'autres suivront et que l'on vous retrouvera en tête de classement car vous le méritez. L'histoire est très bien ficelée, le style est vif, l'écriture est belle comme j'aime. Cordialement. Fanny Dumond.
Publié le 08 Avril 2015