Christian Vial
Biographie

J’ai écrit deux romans, « Vies croisées à contretemps » publié en 2018 par Edilivre, et « Strapontins » en lecture libre sur Monbestseller.com.
.
⏩⏩⏩ Copiez ce lien dans votre navigateur pour connaître la liste des sites où « Vies croisées à contretemps » est disponible en format papier et numérique : https://urlr.me/NYVnP

« Extérieurement, je suis déclinable. En moi-même (subjectivement), je suis absolument indéclinable. "Je ne m'accorde pas". Un "adverbe" en quelque sorte. »

— Vassili Vassilievitch Rozanov

Christian Vial a publié

Christian Vial a noté ces livres

5
Bonjour, @lamish. Une écriture fluide et alerte, pas une seconde d’ennui. Des dialogues bien ficelés ! Sans vous rouler dans la farine, j’ai beaucoup aimé votre sympathique roman. P.S. Kwan attend SA suite… Comme vous le savez, les personnages, nous ne les créons pas… « Le personnage écrit à l’acteur : « Cherche donc à comprendre ce qu’est un auteur ; ce n’est pas un écrivain qui fait des rôles, comme tu le crois, c’est un esprit visité et ne t’imagine pas que ce soit lui qui fasse la pièce, c’est nous. » — Louis Jouvet – Le comédien désincarné
Publié le 22 Janvier 2021
5
Une note d’optimisme tout de même. Les femmes sont sur le front, de courageuses femmes qui risquent leurs vies. Les infirmières risquent leurs vies pour nous tous, parfois sans plus même voir leurs enfants, leurs proches, de peur de les contaminer. Les femmes sont nos héroïnes… Elles méritent largement leurs bus à impériale sur les champs Élysées et également de défiler le 14 juillet. Nous sommes en guerre contre un virus et la médecine est notre armée, notre seule arme face à lui… Merci à tout le secteur médical sans distinction de sexe ont l’aura bien compris. Merci à vous Mesdames !
Publié le 08 Avril 2020
5
Bonsoir @Chiara Catalina Ces mots me ramènent à ma petite enfance, des sensations inoubliables dans la petite ferme de mes grands-parents… Nous VIVIONS…
Publié le 31 Mars 2020
5
Bonjour @Christiane PABLO MORA votre histoire nous ramène aux « miroirs » de notre adolescence, les témoins de notre premier ego, de notre narcissisme, mais aussi les témoins de la sincérité de notre premier amour. Seulement, nous n’avons pas tous les mêmes « miroirs » et il est rare de pouvoir les traverser pour nous retrouver. Ce qui en fin de compte est peut-être mieux, cela évite de les changer en « miroirs » d’adultes. Votre histoire m’a pour un temps fait oublier le coronavirus.
Publié le 28 Mars 2020
5
Bonjour @Marie D. J’ai adoré votre roman. Ce sont certaines critiques négatives qui m’ont poussé à le lire… À celles-ci, j’ai envie de dire qu’avec un tel raisonnement on se serait arrêté à Homère. Le thème de votre roman me renvoie à un regret éternel, ne pas avoir eu l’idée de faire comme dans la chanson de Bruel… Votre style est rapide, fluide. Le livre refermé, vos personnages sont toujours présents. Des dialogues très bien ficelés. Bref, j’ai aimé votre roman, merci du partage et bonne chance à lui !
Publié le 27 Mars 2020

Pages