Fernand Fallou
Biographie

Parfois, il m'arrive de m'abandonner et de suivre ma plume où qu'elle aille, telle son ombre ! Je la suis à la trace en me délectant avec plaisir du mystère de sa sinueuse trajectoire.
Ce plaisir, c'est à vous que je le dois.
Le jeu, mon jeu… Convaincre, séduire embarquer un lecteur ou une lectrice pour un voyage un peu dingue et pendant quelques lignes, partager ma folie.
J'aime écrire, mais je reste un conteur.
J’aime les histoires légèrement fantastiques qui m’émotionnent et me font rêver. Je suis lecteur, aussi.
N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Même si parfois, ils ne sont pas flatteurs. Ils me servent comme disait Samuel Beckett à recommencer, recommencer encore et rater mieux !
Embarquement immédiat !
Bon voyage.

Fernand Fallou a noté ces livres

5
Ma chère @Parthemise33 Quand on vous lit on se croirait dans un livre de Pelham Grenville Wodehouse. Vous savez cet auteur qui aime l'ambiance de la vieille Angleterre, comment dit-on déjà…Ha oui, la gentry britannique. Malgré tout l'intérêt du monde entier pour les livres de ce monsieur et de son héros "Jeeves", je n'ai jamais réussi à dépasser la page trois. Trop de mots anglais tant aux sujets des noms de personnages qu'aux niveaux des noms de lieux. En à peine quelques pages, je ne sais plus qui est qui et ni où je suis. Mais heureusement vos histoires sont plus simples. Je ne peux que les aimer. Apparemment, je ne suis pas le seul. Bravo ! D'autant plus que vous parlez d'un endroit merveilleux où je suis allé en vacances quand j'avais 18 ans, belle époque où comme Henri IV "je croyais que c'était un os". Voyez-vous, moi aussi je suis capable d'insérer des citations de gens célèbres dans mes textes, mais comme dirait quelqu'un d'autre dont j'ignore le nom "je ne le ferais pas tous les jours" Bravo encore pour votre bon travail.
Publié le 14 Septembre 2020
5
Pas étonnant, L'humour et l'imagination n'ont pas de prix ! Bravo ! FF
Publié le 28 Août 2020
5
@Kroussar Cher monsieur Comme vous êtes le premier à avoir lu mon texte "Paradoxes" et à me faire un commentaire, je me devais de lire votre livre sur le Cambodge. Pour un naïf comme moi, c'est un livre qui s'étudie et qui doit être lu plusieurs fois. On ne peut pas (en tous cas pas moi), entrer dans votre odyssée à travers les odyssées du Cambodge, de Lon Nol, de Pol Pot et de Norodom Sihanouk. Je vous remercie pour le récit de cette épopée et la visite de Angkor Wat et de ses additifs où j'ai appris beaucoup de choses. Bravo, aussi, pour avoir fait de cette tragique réalité un conte d'une grande humanité qui finit bien. Si j'ai bien lu, c'est le père de Tiane qui vous a appelé "Kroussar" pour la première fois, mais vous n'expliquez pas pourquoi. (Ou ça m'a échappé) Bravo encore pour ce texte édifiant. FF
Publié le 28 Juin 2020
5
Chère @Parthemise33 Quand j'étais plus jeune, on disait de certaines personnes qui parlaient d'une manière plus châtiée que les ouvriers de "Germinal" et d'ailleurs, " qu'ils parlaient comme un livre" c'est surement de livres comme le vôtre qu'ils parlaient. C'est un plaisir de lire votre livre écrit comme un livre. Bravo.
Publié le 23 Juin 2020
5
@lamisch Bravo pour ce voyage torride en Thaïlande. Ce texte donne envie d'y aller ou d'y retourner. la mer, le Climat, la bouffe et la sexualité, et "bingue de minoui", c'est ça la vraie vie ! C'est sûr ! Gainsbourg, oui, oui, "sea, sex and sun", mais je crois qu'il ne mangeait pas,… Il buvait beaucoup… Paix à son âme. Le sexe a toujours été un piège, c'est connu. Les boat-people, c'est moins bien, mais à chaque pays ses problèmes.
Publié le 18 Juin 2020

Pages