Marguerite Rothe
Présentation

“Croqueuse de livres depuis l’enfance, j’ai consacré beaucoup d’énergie à convaincre mes semblables d’en faire autant, surtout quand je travaillais en librairie.
Lire, écrire, lire, écrire... Deux activités, une seule passion”

Retrouvez toute mon actualité sur mon blog :

https://margueriterothe.wordpress.com/

Marguerite Rothe a noté ces livres

5
Un très beau texte, qui raconte l'âme et la poésies des objets. La chute m'a rappelé la nouvelle de Dany B. (Une vie pas commode) - J'ai beaucoup aimé, merci ! Bien à vous, Marguerite.
Publié le 11 Juillet 2016
5
Bonjour Dany ; Votre texte est superbe sur deux plans : celui de l'écrit (qui s'affine au fil du temps), et sur celui de la sensibilité. En filigrane, il expose une belle et grande réflexion quant à notre rapport aux animaux, à la nature en général. Je me dis que l'Humain sera sauvé, le jour où il comprendra dans son âme et dans ses tripes, qu'il est interconnecté avec la Terre, sa maison. En attendant, je vous dis : bravo ! pour ce texte auquel je trouve un petit côté militant, car parfois, il suffit de bien peu pour qu'une prise de conscience se fasse. Avec mon amitié, Marguerite.
Publié le 30 Juin 2016
4
J’ai beaucoup apprécié « En un rien de tant ». Le thème de votre histoire se prête à merveille à votre plume introspective. Elle se lit facilement, avec fluidité, et on y trouve aux fil des lignes, de belles réflexions sur la vie, la mort, l’amour, l’amitié. J’ai trouvé quelques longueurs à la période « américaine » (à mes yeux, plusieurs passages qui n’apportent rien de fondamental au récit alourdissent le texte). Il y a aussi quelques fautes et coquilles, qui ne devraient pas résister à quelques relectures supplémentaires (voir p.261, la conjugaison du verbe gésir) - Merci beaucoup pour cette belle lecture, bien à vous, Marguerite.
Publié le 29 Juin 2016
5
En toutes circonstances, bienheureux seront toujours les innocents. Merci pour cette très belle lecture. Marguerite
Publié le 22 Juin 2016
5
Ce qui est véritablement érotique dans un texte, c’est la pudeur, la suggestion et la délicatesse de la mise en scène du plaisir charnel. Vos "Mes mots sur ta peau" en sont le parfait exemple. Merci pour ce partage émotionnel. Bonne continuation à vous. Marguerite.
Publié le 20 Juin 2016

Pages