Michel T
Présentation

En pause temporaire de lecture...
Si vous souhaitez me contacter mt-web@orange.fr

Michel T a noté ces livres

4
Bonjour @AGAMEMNON , c'est un roman qui fait froid dans le dos ! Il est terriblement anxiogène parce que, petit à petit vous nous décrivez à travers ces couples une société totalitaire et nous amenez jusqu'à l'impensable : l'enfant roi. Ce ne sont plus les parents qui éduquent les enfants, mais les enfants qui dominent les parents en se réfugiant derrière le Code Parental. Ils en arrivent à craindre leur progéniture et tout respect, tout amour entre eux devient impossible. Je suis d'une ancienne génération élevée à la dure, dans la crainte et le respect de ses parents et de l'autorité. J'ai essayé de bien élever mes enfants, en supprimant la crainte, mais en gardant le respect de l'autre. Et je vois aujourd'hui avec consternation, cette dernière génération de parents qui démissionne, ces enfants rois à qui l'on cède tout. Je suis stupéfait de voir ces émissions de télévision qui viennent au secours de parents désemparés, ne sachant plus que faire pour se faire respecter de leurs enfants. Je suis inquiet de voir ces lois contre la fessée, inquiet de ces menaces de supprimer les allocations familiales pour les familles qui ne savent plus assumer l'éducation, comme si il n'y avait pas plus urgent et plus utile à faire... Elles peuvent être l'ébauche de ce Code Parental et ça c'est flippant ! Le politique n'a pas à se substituer au couple parental, mais il a le devoir de protéger les enfants contre tous les abus, et la frontière est si mince que tout peut déraper ... Bravo pour ce roman très bien écrit qui pousse à la réflexion. Amicalement, Michel T
Publié le 09 Octobre 2019
5
@Josef Reyskeed, Vous avez les doigts qui gigotent bien, jusque dans votre dernier commentaire qui m'a fait rire. Il faut dire qu'il ne l'a pas volé. J'aimerais savoir écrire ces maladresses comme vous le faites :) Votre livre est beau ! Cachées derrière votre petit nez rouge, on croit discerner les fêlures qui vous ont marqué. Pour en parler aussi justement, avec de si belles métaphores, je pense qu'il faut les avoir vécu. On a tous en tête cette image du clown malheureux qui se planque derrière son masque et ses pitreries.. Je crois qu'il en est de même pour beaucoup d'auteurs qui revêtent leur costume de scène pour masquer leurs cicatrices. Mais ces cicatrices transpirent à travers les mailles du tissus, et se condensent en une encre sympathique pour écrire une histoire poignante, émouvante. Oui la vie est dure et la vie peut être belle si on ne se laisse pas engloutir par ses remous. Amicalement Michel T
Publié le 03 Octobre 2019
5
Bonjour @Lesnovia J'aime beaucoup votre écriture. Plus qu'un roman érotique, j'y vois un témoignage sur l'hypersexualité. Ces troubles comportementaux sont courants sur les adultes qui ont été victimes de prédateurs sexuels dans leur enfance. Votre texte fait bien ressortir la descente aux enfers de votre héroïne, et l'addiction qui s'installe durablement pour devenir obsessionnelle, la recherche du plaisir par tous les moyens, mais aussi les troubles de l'estime de soi et la perte de contrôle qui en résultent avec le désir de les interrompre sans y parvenir. Vous décrivez très justement cette sexualité qui fait souffrir, plus qu'elle n’épanouit. Êtes vous un homme ou une femme, j'ai ma petite idée la dessus, à moins que ce ne soient simplement que quelques fautes d'accord … Amicalement, Michel T
Publié le 25 Septembre 2019
5
Bonjour @Mademoiselle J'ai bien aimé parcourir votre univers de théâtre, de mode et de musique. Bien que je ne sois pas très réceptif aux romans d'amour, votre belle écriture et votre style délicat m'ont fait aller jusqu'au bout de cette belle histoire. Je ne peux m'empêcher de faire le parallèle entre vous et votre héroïne Nataly qui avez l'art de la précision et de la délicatesse pour présenter un travail abouti et finement ciselé. Amicalement Michel T
Publié le 31 Août 2019
4
@phoenix27 j'ai adoré cette nouvelle morbide et succulente, et les tableaux peints au couteau. Je reste sur ma faim, n'ayant pas eu assez de pages à dévorer ;) Amicalement Michet T
Publié le 23 Août 2019

Pages