Auteur
Le 19 mar 2020

Aux confins de nos vies

Dans le cadre d'un appel au texte dans cette période tendue de pandémie, monBestSeller propose à ses auteurs et à tous d'écrire un texte important que leur inspire cette période de confinement. Ana Leg : Aux confins de nos vies
Que te reste-t-il, cher moi, hormis ce présent immobile ?Que te reste-t-il, cher moi, hormis ce présent immobile ?

Quelque part en France, le 19 mars 2020

Cher moi,

Je t’écris pour te donner des nouvelles de toi, de moi.
Ici le monde a bien changé. Il s’est figé comme ces photos qui immortalisent la vie. 
Dehors plus un bruit, si ce n’est ce doux frémissement du vent dans le feuillage naissant du printemps.
L’entends-tu au milieu du désert ? Au milieu de ta nuit ?

Te souviens-tu, cher moi, de ce que tu ressentais ? Au milieu de la foule où tu ne trouvais jamais ta place ? Toi qui te sentais si seul, témoin d’une vie qui t’échappait ?Qu’en est-il aujourd’hui que ta solitude est bien réelle ? Que la vie se cache, te laissant face à la tienne ?Qu’en est-il de ce cocon protecteur, de ce mur que tu érigeais tout autour pour te protéger de tes peurs ? A-t-il tenu sa promesse ?
Aujourd’hui tu n’as plus à te protéger de personne. Cela t’a-t-il rendu heureux ? Si l’Enfer, c’était les Autres, es-tu maintenant au paradis ?

Te souviens-tu, cher moi, comme tu courais après le temps ? Comme il t’échappait, filant entre tes doigts, lorsque tu pensais le retenir ? Et comme tu regardais, affolé, les beaux jours s’en aller avec ta jeunesse flétrie ?
Et aujourd’hui, cher moi, que le temps se fige, que rien ne passe parce que plus rien n’arrive, te sens-tu mieux ? 

Aujourd’hui que tu es privé d’horizon, sans passé ni avenir, que te reste-t-il, cher moi, hormis ce présent immobile ?

Tu devras te souvenir, cher moi, de ce silence oppressant. N’oublie jamais ce vide au creux du néant. Ces émotions aseptisées. Ce souffle qui se retient par peur de cesser.
N’oublie jamais qu’une vie angoissante vaut mieux qu’une angoissante attente de vie.

Car un jour, cher moi, la vie reviendra. Lentement, doucement… Mais elle reviendra.
Alors il faudra retourner à cette vie, qui ne sera plus jamais la même.
Car, ne nous faisons pas d’illusions cher moi : le temps s’est figé, mais il repartira, rattrapant sa course et reprenant ses droits. 

Et au milieu de tout ça, cher moi, que restera-t-il de toi ?

@Caroline Hauduroy
Merci également pour ce commentaire, je suis ravie que ce texte vous ait plu, et je partage vos espoirs.
Bon courage également.

Publié le 21 Mars 2020

@Michel CANAL
merci pour votre élogieux commentaire, et ravie que ce texte vous ait plu. Je peux comprendre votre manque d'inspiration, je ressens moi même cette impossibilité à sortir "hors de moi" pour la poursuite de mon deuxième roman, emprisonnée par cette actualité qui me ronge.
Puissiez-vous retrouvez votre inspiration, je vous le souhaite.

Publié le 21 Mars 2020

Merci @Ana Leg pour ce très joli texte, j'espère que tout ce que nous vivons servira à quelque chose et que nous ne referons pas les mêmes erreurs.
Bon courage à tous chez vous.

Publié le 21 Mars 2020

Félicitations @Ana Leg, pour la poésie de ce premier texte qui ouvre la voie. Je me suis laissé bercer, heureux que quelqu'un ait eu une idée sur le sujet. J'avoue humblement que pour le moment, mon esprit ailleurs, je n'ai pas encore l'inspiration... mon moi est en sommeil !

Publié le 19 Mars 2020

@Benoît Otis
Merci pour votre commentaire et votre bienveillance.

Publié le 19 Mars 2020

Un bel état d'esprit toi Ana Leg, En de moment de solitude, je te souhaite de réaliser toutes les choses dont tu as toujours rêvé de faire et que tu ne pouvais pas, faute de temps. Voilà une belle occasion de faire le point sur ta vie, comme tu le fais si bien. Par la force des choses, oui, il en restera quelque chose, ne serait-ce que cette belle prise de conscience que tous les humains sont utiles les uns aux autres.

Publié le 19 Mars 2020

@porphyre merci!
La vie en général reviendra et repartira comme avant. L'être humain est poussé vers la vie et se redressera comme il a su se redresser après tant d'épreuves depuis la nuit des temps.
En revanche certaines vies changeront à l'échelle individuelle, j'en ai la conviction.
Ce "moi", par exemple, se réconciliera peut-être avec l'Autre en expérimentant la solitude. Certains redécouvriront peut-être le sens de leur vie, d'autres hélas devront retrouver une vie où des proches ne seront plus...
A chacun son histoire.

Publié le 19 Mars 2020

@Ana Leg
Joli texte. Mais quant à conclure que la vie ne sera plus jamais la même, ça me paraît un brin... saugrenu. C'est faire trop bon marché, non ? de la puissance de l'oubli.

Publié le 19 Mars 2020

Merci d'avoir publié mon texte, j'en suis flattée et j'espère qu'il apportera un peu de réconfort à ceux qui en partagent peut-être certaines réflexions.
Et encore merci pour cette opportunité offerte par monbestseller, qui nous permettra peut-être de nous sentir moins seuls!
Bonne journée!

Publié le 19 Mars 2020