Auteur
Du 01 avr 2022
au 01 avr 2022

Palimpseste.

Quel job de se désincarner pour se réincarner dans un monde parallèle ! Tout ça pour accomplir une mission qui n'est pas sans danger. Une version futuriste de l'arroseur arrosé de Jean-Pierre Russo pour sa nouvelle : Palimpseste. Une réponse à l'appel à l'écriture monBestSeller Double jeu
Palimpeste : la nouvelle de JP Russo pour l'appel à l'écriture monBestSeller (La piel que habito- Almodovar))Palimpeste : la nouvelle de JP Russo pour l'appel à l'écriture monBestSeller (La piel que habito- Almodovar)

1ère heure !

Il marcha, tira sur la peau pour qu’elle s’adaptât à sa morphologie, grimaça face au miroir pour se familiariser avec les traits de ce visage.

La voix ? Le Vibratil, appareil invisible, fin comme un sachet de plastique, dur comme l’acier s’enchâssait sur une molaire. Paramétré à partir d’un enregistrement audio de l’Authentique gravé sur la CléDrive d’un software d’imitation de la voix, les ondes vocales synthétisées et codées étaient envoyées dans la mémoire directe de l’Agent. Une fois connecté à son larynx, ses plis musculaires se décollaient dès la première inspiration et le process mémoriel du software envoyait les ondes à son cerveau : la voix ainsi contrefaite était confondante.

Ne pas trainer ! Durée de la mission ? 3 heures ! 48 minutes avaient déjà été employées à la finalisation de sa transmutation.

L’Authentique ? Il disparaissait le temps de la mission ; comment les Nettoyeurs s’y prenaient-ils ? Mystère !

Son job ?  Enquêter, mettre l’Authentique face à ses responsabilités pénales puis disparaître pour qu’il récupérât sa vie avec les conséquences induites par son intervention.

Le bip résonna : l’Agence ! Il sélectionna Fonction Hologrammique de sa montre ; la forme apparut. « Agent ?

- Tous les paramètres sont bons.

- Au travail alors ! Restent 2 h. 06 m. ; vous connaissez les risques ! »  Le petit génie n’en dit pas plus et réintégra sa lampe !

Les risques ? Rester coincé dans cette réalité qui ne lui appartenait pas.

 

2ème heure !

Le professeur Fuchs et le Département de Psychologie Comportementale spécialisé en Interactions Neuro-Physico-Affectives Entre Agents Et Proches des Authentiques, mettaient en garde. « Les attachements avec les proches - inhérents à la mission -, sont dangereux en soi et peuvent la compromettre. Seule la distanciation Neuro-Physico-Affective recommandée aux Agents lors de la formation est un gage de réussite. »

Il descendit au salon, Ava inquiète plongeait ses regards dans l’ordinateur inactivé et se retourna. « Tu en as mis du temps ! 

- Ava ! Cette affaire est gênante pour nous ... Je dois m’assurer de nous protéger de qui tu sais.

- L’Agence !

- Oui. Donne ! 

- Comment être certaine que tu es toi ? » Il défit sa chemise, plaça l’ordinateur à l’entrée Circad-Hologrammique  de son torse ; le PC se déverrouilla. « Rassurée ? » Elle sourit.

68 m. !

- Tu as l’air autre ce matin.

- Comment ça ? dit-t-il en scrutant les données qui s’affichaient.

- Différent ! Tu ne m’as pas embrassée !

- Pardon. Il le fit.

62 m. !

La puce oculaire repéra rapidement le dossier Fonds détournés et la mention Catch ! clignota.

" Et maintenant ?" demanda-t-elle.

- Maintenant ma chérie je copie le dossier, le transfère sur mon "Personnal Cloud" et supprime  l’original ! »

60 m. - 53 s.

- Une copie ? Et si quelqu’un y avait accès ?

- Personne : tout est là, dans ma tête. 

Il gémit, grimaça

-, Toi, toi à la ri ...

- Ça va ? »                                                                                                                 

 

3ème heure.

59 m. - 43 s.

- Je ... je ne sais pas ... ma tête ... Ava ! cria-t-il effrayé en se dressant chancelant ; elle le retint, l’aida à s’allonger.

- Qu’est-ce que tu as ? 

- Mes jambes, mes ... bras ...

- Quoi ?

- Ton ... ton rouge à lèvre, il ...

- Ah les lèvres d’une femme : terrrriiiibles !
Elle sourit. Le virus vous maintiendra ainsi 57 minutes ! dit-elle en ôtant le reste de rouge à lèvre. N’ayez crainte : il est sans conséquence pour votre intégrité physique. Mais je ne peux en dire autant quant à celle morale !

Elle enleva prestement la peau de Ava, se connecta au Personnal Cloud de l’Agent via le port Circad-Hologrammique de son bras. 

- N’y voyez rien de personnel : mon employeur et son intermédiaire avaient besoin de vous pour faire disparaitre les preuves compromettantes et effacer les traces de leurs activités ! Elle sélectionna le dossier, le supprima de sa banque de données sans qu’il ne puisse réagir.

- Voilà mes clients n’ont plus à craindre de l’Agence ! Vous ne m’en voulez pas, humm ? ... Un grand merci, sans vous je n’y serai jamais parvenue.

- Nous reverrons-nous ? Dans cette vie ... Non ! 

Et elle disparut.

@Jenie
Bonjour Jenie.
Sensible à votre commentaire, je tenais à préciser que vous avez raison : en effet, en écrivant cette nouvelle, j'avais sans cesse à l'esprit les tous premiers épisodes de Mission Impossible du début des années soixante qui ont bercé mon enfance, fasciné comme je l'étais par cette série.
C'est, à ma façon, un petit hommage que je lui rends.
Bien à vous !

Publié le 24 Avril 2022

@JP Russo

On se croirait dans un film. Une histoire pleine d'action grâce aux dialogues. Je ne m'attendais non plus à la fin. J'ai bien aimé.

Au plaisir de vous lire!

Publié le 18 Avril 2022

@Maureen Hann
Bonjour et merci pour votre commentaire qui me touche d'autant plus qu'il semble que la littérature fantastique ne soit pas votre lecture préférée.
Bien à vous !

Publié le 08 Avril 2022

@JP Russo
une nouvelle fantastique bien menée, ce n'est pas ma lecture préférée mais j'ai quand même beaucoup apprécié votre texte. La chute est belle, on ne s'y attend pas. Merci pour le partage.
Amicalement
Maureen

Publié le 07 Avril 2022