Actualité
Le 02 mai 2016

Edition, auto-édition : les auteurs pêchent leurs lecteurs sur le net. 14 conseils clés.

La question était "Comment s'imposer en tant qu'écrivain sur Internet ?". Les quatre invités du débat E-critures animé par Clémence Borin le 26 avril dernier à la Gaîté Lyrique ont confronté leurs expertises. Résultat : 14 conseils clés expérimentés et approuvés pour que les lecteurs mordent à l'hameçon.

1. Anticiper sa présence sur les réseaux, blogs et forums

Commencer avant que votre livre ne soit écrit : observer les réseaux, les blogs, les forums, pour en comprendre la mécanique et les ressorts. Vous êtes libres et sans enjeux donc crédibles.

2. Ancrer sa personnalité d’auteur sur un site ou un blog

S’installer sur internet c’est rencontrer des auteurs et des lecteurs qu’on ne pourrait rencontrer dans la vie réelle. Cela  permet de s’identifier, de développer des sujets et des thèmes plutôt que des messages courts sur les réseaux.

3. S’intéresser aux autres : écrivains et lecteurs

S’identifier comme fan et demander à rejoindre des groupes à affinités : aimer des pages communautaires, s’intéresser aux blogueurs, commenter ce que font les autres. Il faut apprivoiser le net et la communauté.
Attention, c’est dans un premier temps votre e-réputation que vous créez, un CV d’auteur. Il s’agit d'abord de construire votre statut, d’appréhender la chaîne du livre et d'agir sur elle, plutôt que de survendre votre livre.

4. Intégrer des forums pour approcher ses premiers lecteurs

Les approcher sans s’imposer, proposer, échanger. Vous n’êtes pas dans la vente mais dans le partage et l’échange (Lecteur.com, Babelio par exemple).

5. Cibler ses interlocuteurs

Grâce aux outils de publicité des réseaux sociaux par exemple, vous pouvez cibler finement vos lecteurs potentiels, les blogueurs influenceurs... Ce ciblage doit être précis et circonstancié, ce qui permet de ne pas être noyé.
Cibler également des blogs non littéraires mais qui ont besoin de contenus, ce que nombre d’auteurs peuvent fournir.

6. Utiliser les réseaux sociaux sélectivement

Chronophages, il faut choisir les réseaux et évoluer dans ceux dans lesquels on se sent à l’aise. Bien investir quelques uns plutôt que d’aller partout superficiellement.

7. Se faire lire auprès de bêta-lecteurs

Ou rejoindre une communauté. Les premiers bêtas-lecteurs peuvent être des amis. Mais pourquoi ne pas jouer la réciprocité, et offrir ce que vous demandez vous-mêmes. Certaines plateformes comme monBestSeller sont gratuites et sont un bon support pour se mesurer à l'audience.

8. S’intégrer dans des communautés de lecteurs

Approcher des plateformes, approcher les blogs d’influenceurs. Et ne pas hésiter à les rencontrer. Eh oui, un café est souvent plus efficace que 20 mails. Et bien sûr cela va plus vite.
Profiter des communautés d'auteurs et de lecteurs comme monBestSeller pour faire évaluer son livre et s’améliorer.
Proposer du contenu, écrire des articles peut aussi être une bonne porte d’entrée. En somme, se servir de son activité d’écrivain.

9. Miser sur le qualitatif !

Rechercher l’adhésion, les "like", les partages, les commentaires, l’engagement. Pourquoi ? Parce qu’il faut privilégier ceux qui reviennent régulièrement, qui s’abonnent aux newsletters… Quand on fédère, on est sûr qu’il y aura du monde au moment de la sortie de son livre.

10. Monter une newsletter et une mailing list

C'est un relais pour informer ses lecteurs, leur parler des textes futurs. La certitude de les joindre tous dans un espace temps défini.

11. Participer aux concours de nouvelles ou de romans

Les concours littéraires sont une manière intelligente et ludique d’émerger et de vous faire repérer, mais aussi de faire connaissance. Et de s'amuser.

12. S’assigner des objectifs 

Determiner votre stratégie en fonction de vos objectifs : "C’est vital et je veux gagner ma vie" ou "ça m’amuse et je veux me mesurer à une audience". Les techniques diffèrent. Quoiqu’il en soit, le plaisir doit être le trait d’union de l’ensemble des étapes.

13. Évaluer sa démarche

Googlisez-vous, surveillez la fréquentation de votre blog ou de votre plateforme, vos commentaires,. Mesurez la qualité des échanges, et bien sûr le nombre de ventes.

14. Et ne pas oublier que dans réseau social, il y a « social »

Il faut « aimer » quand on est aimé, « suivre » quand on est suivi, « répondre » quand on est interrogé. Sinon, ne vous étonnez pas de vous retrouver seul.

Ont participé à ce débat : Stéphanie Vecchione, spécialisée en communication digitale livre, Christophe Lucius, co-fondateur de la plateforme d’édition en ligne monbestseller.com, Vanessa Lavergne, consultante en communication digitale et Charlie Bregman, auteur impliqué et actif sur les réseaux.

Aucun commentaireAjouter un commentaire