Auteur
Le 15 juin 2016

Pourquoi faire corriger son manuscrit par un professionnel ?

Corriger un texte ne signifie pas faire de la littérature sur la littérature. Cela exige attention et ouverture mais aussi qualité d'écoute pour servir au mieux les textes et bien sûr la personnalité de l'auteur. Un correcteur doit vous comprendre et s'effacer pour respecter au mieux les textes originels. C'est ce que nous nous efforçons de faire chez monBestSeller. Témoignage d'Isabelle Krose.
"Succomber à la tentation" d'Isabelle Krose sur monBestSeller.comLe roman d'Isabelle Krose à découvrir sur monBestSeller.com. Photo Philippe Hastoy

L’utilité de faire appel à un correcteur professionnel, c’est que justement il est professionnel.

Beaucoup de personnes s’improvisent correcteurs en croyant maîtriser parfaitement les subtilités de la langue française, et au final votre manuscrit se retrouve avec deux fois plus de fautes, d’où l’intérêt de faire appel aux personnes dont c’est le métier !
Je trouve intéressant de plus que ce soit un regard extérieur qui corrige, c’est rassurant pour l’auteur qui est souvent seul. La correction c’est l’aboutissement d’un long travail. Le désir de publier un travail soigné.

Parmi toutes les offres de services professionnels qui sont proposées sur le marché, j'ai choisi le service de correction de monBestSeller parce que je connais le site depuis longtemps, je sais que les personnes qui l’animent sont sérieuses (c’est rassurant). De plus, j’ai rencontré certains membres de l’équipe au salon Livres Paris, ce qui a conforté mon opinion. Et bien entendu le tarif très attractif. Les deux réunis, je n’ai pas réfléchi longtemps.

Le retour qui m'a été fait était très clair : un retour pour les corrections et un autre pour les suggestions. De plus le travail est rapide, les corrections en couleur permettent de visualiser immédiatement les erreurs. Pour les suggestions, la proposition est juxtaposée à la phrase initiale ce qui permet également de visualiser immédiatement le changement. C’est facile et parfaitement présenté, c’est vraiment agréable.

Un regard extérieur et professionnel est indispensable pour une correction irréprochable.

Cela m'a apporté la tranquillité d’esprit, parce que l’on n’est jamais certain, lorsque l’on travaille seule, d’avoir correctement corrigé son texte. Et même si j’utilise Antidote, qui reste un excellent logiciel, c’est un logiciel, et la subtilité de certaines tournures de phrases peut lui échapper, ce qui n’est évidemment pas le cas d’un cerveau humain. Et puis Antidote ne me fera jamais de suggestions pertinentes ! Je suis persuadée qu’un regard extérieur et professionnel reste indispensable pour une correction irréprochable.

J'ai adopté toutes les suggestions de corrections qui m'ont été faites pour mon roman Succomber à la tentation. Et je réitérerai l'expérience sans hésiter pour mon prochain roman. D’une part, parce qu’il est rassurant et confortable de livrer un manuscrit corrigé par un professionnel, et d'autre part parce que le service est rapide et soigné. Je suis ravie de cette expérience.

Isabelle Krose

@Isabelle Krose : oui difficile dans ce contexte de savoir si le professionnel (si seulement c'en est un !) est véritablement efficace... C'est valable pour les correcteurs, les traducteurs, les graphistes, etc... toutes ces choses qui font la différence mais pour lesquelles l'auteur est souvent mal placé s'il veut obtenir un résultat professionnel et de bonne qualité. Raison de plus pour saluer un service proposé à un prix abordable, qui trouve une légitimité plus forte encore via votre intervention :-)

Publié le 16 Juin 2016

@Isabelle Krose : Merci pour ce complément d’information bien utile, Isabelle. CC

Publié le 16 Juin 2016

Claude@Claude CARRON, je l'utilise et c'est vrai que, c'est je pense, le meilleur logiciel de correction, il est très complet et de plus des mises à jour sont faites régulièrement. Il est facile d'utilisation mais pour rebondir sur le commentaire de @Robert Dorazi il arrive effectivement un moment où l'on ne voit plus ses fautes, et j'avais effectivement lu qu'il fallait imprimer le texte, mais parfois cela ne suffit pas ! et un regard extérieur est nécessaire...
@Yannick A. R. FRADIN en réalité je cherchais un correcteur étant auto-éditée, et le choix est vaste mais malheureusement comme je le souligne dans l'article beaucoup s'improvisent correcteurs, profitant du boum de l'auto-édition, et les autres sont hors de prix !

Publié le 16 Juin 2016

@ Robert DORAZI ; Andidote ? Je note ! Et merci pour le tuyau, Robert. CC

Publié le 16 Juin 2016

J'ai commande 1 exemplaire papier d'un de mes ebooks que je ne parvenais plus a corriger sur ecran. J'avais beau lire et relire, pas moyen. Le fait de l'avoir sur papier m'aide beaucoup et je corrige des fautes evidentes que je ne voyais vraiment plus...
Sinon je me suis laisse dire que le logiciel Antidote est effectivement largement plus performant que le correcteur automatique de word. Donc c'est aussi une piste a creuser.

Publié le 15 Juin 2016

@Yannick A. R. FRADIN : Oui, en principe l'éditeur surveille un minimum, mais EDILIVRE fait savoir qu'il édite à moindre coût. Alors c'est le service minimum avec quelques fautes ou la correction payante. Espérons que d'autres services vont se développer pour réduire ce problème. Comme (par exemple) une correction soignée avec participation contractuelle au % sur les ventes. Du donnant donnant, quoi. J'ai aussi fait des propositions en ce sens pour faire éditer mes polars (rigolards et vintages) en BD de poches. Mais pour l'instant, je n'ai reçu aucune réponse. Pourtant je le vois bien mon FLAMBERGE en BD avec son argot des années 50...CC

Publié le 15 Juin 2016

Bonjour Isabelle et tant mieux si vous êtes comblée par le travail des correcteurs professionnels. Il est certain qu'un regard de professionnel peut faire toute la différence ! Merci mBS pour ce service que vous nous proposez à un tarif raisonnable.
@Claude CARRON : il y a éditeurs et éditeurs. Si vous êtes dans une maison d'édition à compte d'éditeur, théoriquement vous devriez avoir un suivi personnalisé assez poussé et des coquilles comme come au lieu de comme (ça en fait des comme^^) ne devraient pas apparaître dans la version éditée (quoique... il y a des coquilles dans tous les livres, même édités par des maisons prestigieuses, même écrits par des auteurs aguerris). Un service de correction est censé intervenir et vous devriez même y participer, ne serait-ce qu'en ayant un droit de regard sur le résultat après passage à la moulinette mais avant impression. Avec toutes les maisons ou plutôt organismes qui fleurissent en ce moment, se targuant d'être éditeurs alors qu'au final ce n'est pas forcément le cas, il semble qu'on peut de plus en plus facilement être édité, mais question suivi et qualité, il n'y a parfois rien du tout. J'imagine à quel point il doit être rageant de voir de telles "fautes" dans le livre papier qu'on a attendu fiévreusement...

Publié le 15 Juin 2016

Très intéressant. J'ignorais qu'il y avait un service de correcteur sur MBS et le prix est raisonnable.
Bon a savoir pour les prochains ouvrages.
Mon dernier polar 'FLAMBERGE SE REBIFFE) a été édité chez Edilivre et malgré plusieurs pages de correction, j'ai néanmoins retrouvé des fautes pourtant corrigées. Il faut dire qu'après trois corrections c'est payant... J'ai donc laissé l'ouvrage en l'état au PAT. Il fut, du coup, édité avec des fautes d'inattention grossières, telles que : "come" au lieu de : "comme". Ne devrait-il pas y avoir un minimum de surveillance de la part de l'éditeur ? CC

Publié le 15 Juin 2016