Actualité
Le 10 déc 2017

Le quatrième Prix Concours monBestSeller consacre Jean Bernard Hamaïde, Sylvie Etient et Anne Loréal.

Marie Leroy des Editions de La Martinière, Renaut Delourme des Editions Carnets Nord, Florian Lafani : Editions Michel Lafon, Nicolas Faroux et Nathalie Thomas : France Loisirs et Editions Incartades, Alexandra Bachelier (Directrice des réseaux sociaux) et Stéphane Amiot (DG de Chapitre.com ) président aux destinées du 4 ème Prix Concours monBestSeller et quel Prix …
monBestSeller, c'est les bons livres. Pour les bonnes photos, il y a d'autres sites. De gauche à droite : Anne Loréal, Sylvie Etient, Jean Bernard HamaïdelDe gauche à droite : Anne Loréal, Sylvie Etient, Jean Bernard Hamaïde. monBestSeller, c'est les bons livres. Pour les bonnes photos, il y a d'autres sites

Les nominés, bien sûr, mais surtout tous les Auteurs sont lauréats de ce prix. C’est l’objet de monBestSeller.

L’ambition du site est de réunir ces 15 % de français qui écrivent. Leurs motivations sont variées  : hobby, thérapie, plaisir, désenclavement, édition…. Mais le dénominateur commun, c’est que TOUS ont envie de partager et de trouver un, cent, mille lecteurs . C’est de ce concept que monBestSeller est né.
Un bilan après 4 ans : des succès en chiffres qui parlent d'eux mêmes, 120 000 visites par mois, 80 livres édités, des centaines de commentaires, de témoignages, une communauté de 90 000 membres.

PRIX Concours monBestSeller : d’une simple célébration à un évènement

 A l’origine le Prix était déstiné à marquer le coup, célébrer l’écriture, stimuler la communauté. Puis la qualité des manuscrits nous a amené à faire appel à des professionnels pour arriver finalement à un jury d’éditeurs et de distributeurs.
C'est une approche différente pour un Prix différent. 
Les livres remontent par la communauté, le Club des Lecteurs. Deux d’entre eux sont sélectionnés par semaine. Le site élit le livre du mois. Ceux ci repassent au filtre des lecteurs puis des auteurs/ distributeurs.  C’est le premier Prix littéraire qui appelle l’ensemble de ces compétences.

Prix Concours monBestSeller : un prix d’élection, pas de sélection

monBestSeller est une plateforme d'élection d’écrit, pas de sélection… nous ne sommes pas des professionnels de l’édition… Il y a donc une forme d’amateurisme. Et c’est cet amateurisme au sens propre du terme que nous revendiquons, qui fait notre force. « On aime ». On aime librement, délivré des carcans économiques et de la profession.

Cette force a été relayée par nos amis et partenaires. Dans une profession tendue, ils ont eu le courage d’être curieux. Pourquoi les talents ne viendraient pas du digital ? Pourquoi les talents ne viennent pas systématiquement voir les maisons d’édition ? Redéployer la profession, l’experimenter avec de nouveaux outils, c’est ce qu’ils font. Et nous tenons à les remercier.
Ce cercle s’élargira, bien sûr avec leur accord, car il suscite une curiosité de la profession inattendue…

Aujourd’hui, être élu, ne signifie pas être édité, et ne veut pas dire ne pas être édité dans le futur. C’est une RECONNAISSANCE, une reconnaissance de la profession, une marque. Et nos amis éditeurs doivent respecter des lignes éditoriales, travailler avec les auteurs pour en évaluer toute la portée.

Droit au but maintenant !

Le projet Traumaless de Philippe Mangion

L’Intelligence artificielle est au cœur du débat de civilisation. Comment gommer ses traumatismes, dépasser ses émotions pour être plus efficace, pour ne plus souffrir ? Un thème classique mais un traitement renouvelé. L’attrait pour la science, d'un côté qui lisse et rassure, et l’éthique de l'autre : une morale sans cesse redéfinie…

Trois personnages, une artiste, un scientifique penseur, un jeune délinquant subissent le traitement. Je vous laisse deviner... Maitrise, de l’écriture, travail, il y a une sorte d’immédiateté comme si l’on vivait l’instant en direct

A l’instant même ou l’on bouge de Vera Seret,

Quand on nait sous une bonne étoile avec un don artistique…on danse alternativement en état de grâce, mais aussi toujours plus vite, plus loin, plus fragile… Vera Seret nous fait une chorégraphie de la vie.
Et quand le chagrin vous gagne, c’est la chute probable. Elle, l’héroïne, écrit comme elle danse. Des pleins des déliés des jetés, des étirements, des glissades, des relevés… Le rythme suit l’écriture, il danse avec les mots et c’est beau…

Constance Deschanel d’Anne Loréal

On ne peut pas dire qu’Anne Loréal, ne soit pas ambitieuse… ni qu’elle ait froid aux yeux. Elle a pris tout ce qu’elle aimait pour faire son livre. Le 19 eme siècle, l’industrie, Balzac, la fascination pour les destins, l’étranger, l’aventure.
Résultat, un itinéraire de femme… Hors du temps, des modes. Le chemin de l’héroïne nous porte d’un petit village du centre de la France au Northumberland, de la bourgeoisie modeste à l’élite industrielle. C’est une saga, comme il nous en manque aujourd’hui, faite d’étapes, de résolutions, de courage et de temps aussi… ou ce n’est pas la chance, le hasard qui régit la vie, mais un certain sens du destin.

Espoir, sors moi du noir : Brian Ferrand

C’est la naissance d’un romancier… pour l’auteur Brian Ferrand, comme pour le personnage principal qui par une relation proche découvre un rite initiatique au monde de l’écrit.
L’apprentissage est double, c’est celui de la vie et de la discipline, des doutes et de l'exigence d'un romancier, et cet itinéraire se fait sans cliché, dans l’intelligence, en rendant le lecteur intelligent. "Hymne à l’écriture et à l’amour » qu’on peut résumer ainsi :
« On peut vouloir tourner la page ou reposer le carnet, mais le chemin que l’on emprunte est parfois plus important que la destination. A bien y réfléchir et en définitive, oui, écrire est une étonnante histoire d’amour". Rare et bon.

Histoire d’amour et de piano : Audrey Baum

Une destinée encore. Une saga de mœurs, une saga d’amour, une saga historique, une saga politique. Mais c’est la psychologie, le fil qui noue ces sagas, et le personnage central qui en font la valeur
La vie vous donne t’elle une deuxième chance ou vous fait elle repasser les épreuves que vous avez manquées ?…  A quelles conditions peut on presser la touche RESET. Audrey Baum donne une réponse, enfin ses héros, et leurs destins la donne pour elle, avec grâce.

La partition de Claire : Pascal Mary 

C’est une fresque historique. Le cadre : la montée des nationalismes en 1940 en France. Toutes les souffrances, toutes les haines mettent dans un écrin un amour fragile d’adolescents juifs.
C’est romantique bien sûr, mais c’est aussi très documenté : résistance, persécution, rafles. C’est la lueur fragile de ce couple qui vacille dans cet époque ravageuse qui fait de l’anecdote la grande histoire.  
La grande histoire, c’est l’amour, la petite, c’est la guerre

Marty de Delphine Robin

Il est d’usage pour un roman policier de ne pas donner le nom du coupable. Mais de donner des pistes. Un enfant martyre qui devient bourreau oui. Punir le genre par lequel on a souffert : les femmes, oui, on vous suit encore ;
Mais découvrir que le bourreau est là parmi nous, à nos côtés dans le récit, c’est fort.

Une mention particulière pour cette atmosphère particulière des US, ou l’auteur crèe un climat façon Road movie. Et quand on apprend qu'elle n’y a jamais mis les pieds. On salue ces nouvelles formes de documentation qui, quand elles sont utilisées à bon escient, sont troublantes.

Le fils du père Noel de Jean Bernard Hamaide

C’est d’abord une langue, une langue qu’un ado d’aujourd’hui reconnaitrait difficilement. La langue populaire, celle qui projette des images, donne des saveurs particulières aux phrases, aux personnages, aux vies.
Le décolleté de Caroline par exemple, qu’elle invite à explorer : "Tu peux toucher c’est pas du toc… , ah oui il est mignon le môme".

Le fils du Père Noël ", c'est une invitation à entrer dans un monde, un monde brutal fait de zinc, de gnôle, de camions, de docks, de halles, de putes…Toute cette dureté, cette gouaille donne aux instants d’humanité une forme sacrée de joie, et dit l’amour mieux qu’ailleurs… Un petit OVNI de la littérature qui surprend et qui émeut…

Rose de Sylvie Etient

On passe des années 60 aux années 2017. Burn out, couple marié séparé, questionnements. Se retrouver soi avant de sauver son couple…
Ce pourrait être du « cosmo », mais ca ne l’est pas. C'est un exercice de funambule qui évite le lieu commun, le cliché pour tomber sur des images fraiches, des expressions inattendues, de l’humour qui sauve.
C’est ultra-féminin, c’est toute la force, la conviction, le courage et les contradictions de la pensée féminine…assumées
Et puis quand on commence son roman par "Je m’appelle Rose et je sens bon…"
On ne peut pas vraiment être un mauvais romancier.

Les prix sont décernés :

Prix du Roman pour Jean Bernard Hamaïde : « Le fils du Père Noël »
Prix des Lecteurs pour Sylvie Etient : « Rose »
Prix spécial du jury pour Anne Loréal : « Constance Deschanel »…

Il y a cinq ans, il y avait 6 livres à l’ouverture du site monBestSeller, il y a 90 000 membres aujourd’hui.
« Vous avez changé ma vie… » nous a dit il y a quelques semaines une auteure dans un mail.

Vous aussi, vous avez changé la nôtre.

 

13 CommentairesAjouter un commentaire

Belle initiative de départ, qui ne pouvait qu'aboutir à un tel résultat. Bravo @monBestSeller mais surtout aux auteurs, primés ou non ! Vivement l'année prochaine ...

Publié le 29 Décembre 2017

Bravo!

Publié le 13 Décembre 2017

Un grand bravo aux finalistes !!!!! Bon voyage sur le chemin de vos rêves !

Publié le 13 Décembre 2017

Très agréable soirée au milieu de sympathiques talents en devenir, j'ai eu grand plaisir à rencontrer de nouveaux visages dans la galaxie monBestseller et je félicite toute l'équipe de passionnés qui a su créer cette synergie entre nouveaux auteurs et éditeurs et nous offrir la possibilité d'être un jour publié. C'est vraiment un admirable travail que vous faites et chaque année qui passe ne fait que le confirmer. Félicitations aux trois lauréats et, pour les autres, ne désespérez pas et continuez à chatouiller la Muse avec la même passion car on finit toujours par obtenir ce à quoi l'on travaille assidûment.

Publié le 13 Décembre 2017

Toutes mes félicitations aux gagnants, bonne route à leurs livres. Merci à monBestseller pour ce concours et cette belle soirée, où j'étais très heureux d'échanger avec les auteurs, les anciens comme les nouveaux.

Publié le 13 Décembre 2017

Un grand bravo aux finalistes et mes sincères félicitations aux heureux élus ! Le prolongement pour Pascale, Karine et moi-même d'heureux souvenirs et la grande joie de nous retrouver tous ensemble ! (Dommage que Cathy n'était pas là !) Mes remerciements renouvelés à MBS pour ces moments chaleureux, que nous avons tous eu le plaisir inépuisable de partager.
Amicalement, Elisabeth.

Publié le 11 Décembre 2017

Un choix judicieux qui fut probablement difficile, au vu de l’indéniable talent de tous les nominés, de la qualité de leurs écrits. Un conte moderne, un roman actuel et un classique de plusieurs tomes… Plumes, époques et styles différents, tous très personnels. Mais un dénominateur commun : Trois récits profondément humains auxquels le lecteur peut s’identifier avec facilité. Trois romans que je n’ai pas pu lâcher en cours de lecture, comme d’autres, parmi les nominés.
Alors forcément quelques regrets… Pour ma part, j’aurais souhaité la présence de « Monsieur Plus », cette année aussi, histoire de faire un ou deux heureux de plus… mais rien n’est perdu. Ils ont le pied à l’étrier, puisqu’ils se sont distingués de centaines d’auteurs présents ici, sur Monbestseller.
Félicitations à tous, récompensés ou non. Félicitations à l’ensemble de l’équipe qui vit sa passion avec une indéfectible ténacité, contre vents et marées. Merci aux éditeurs qui se prêtent à cette chasse au talent numérique, et lui offrent une chance de concrétiser son rêve sur le papier.
Amicalement.
Michèle

Publié le 11 Décembre 2017

BRAVISSIMO Chathymi

Publié le 11 Décembre 2017

Bravo aux gagnant(e)s et un grand merci à toutes et tous pour cette superbe soirée, à l'équipe mBS surtout qui se met en 4 pour que les auteurs inconnus que nous sommes puissent avoir l'opportunité et la chance de rencontrer des éditeurs...
Amitiés

Publié le 11 Décembre 2017

C’est presque trop ! On savait mBS à l’avant-garde depuis les débuts. La mise en forme, la mise en scène, la volonté d’innover, et pas seulement de dénicher quelques bons écrivains, écrivants de tous poils.
Chaque année, un palmarès de plus en plus solide, brillant, dans les diverses catégories qu’offre le site.
Le rêve de l’édition papier par un Editeur reconnu, pour quellques-uns. Pour tous, la joie de lire des livres d’inconnus, de découvrir de belles surprises, de se savoir inclus dans une communauté de bonnes volontés qui s’appliquent à donner le meilleur de ce qu’elles ont à offrir. Tout cela dans un cadre modeste qui n’a pas besoin de trompettes, fermement tenu en main par une équipe qui ne prône pas la gloire mais la liberté de s’exprimer, le désir d’être jugé par ses pairs, à la recherche d’une vérité particulière à chacun mais partagée par tous.
La littérature des petits pour devenir grande dans un fourmillement perpétuel d’idées neuves puisque récemment nées. Un Prix mérité pour chaque lauréat distingué et un grand Prix général pour tous ceux qui se confient à ce site.
Merci

Publié le 11 Décembre 2017

Bravo à tous, et bravo à MBS ! pour ma part c'était Marty mon chouchou !

Publié le 11 Décembre 2017

@Michel Canal Merci michel de jouer le jeu avec nous de nous aider à avancer et de participer à cette aventure exaltante.

Publié le 11 Décembre 2017

Merci infiniment à monBestSeller pour cet évènement qui accroît son étendue d'année en année.
Merci aux professionnels de l'édition et de la distribution qui ont souhaité s'associer aux destinées de ce quatrième concours.
Toutes mes félicitations aux 9 auteurs nominés pour le Concours monBestSeller de l'Auteur indépendant.
Une joie partagée avec les 3 auteurs qui se sont vu décerner un prix.
Avec toute ma considération et toute ma sympathie à vous toutes et tous.

Publié le 11 Décembre 2017