Les Grands prés

198 pages de Philippe Deniard
Les Grands prés Philippe Deniard
Synopsis

Comme son titre l’indique, Les Grands-prés, ce roman est un « roman rural », il pourrait tout autant être un roman « urbain ». Le lieu importe peu ! C’est avant tout la narration d’une désillusion, d’une incompréhension, celle d’un fils pour son père.

Il y a là-dedans et de la moisson, et du cidre et des cerises à l’eau de vie... Et puis la guerre, la seconde, juste pour ce qu’elle a laissé de traces dans les corps et dans les esprits... Et puis, un puits !
On y trouve aussi, du sexe, mais il n’est qu’effleuré, c’est l’ébauche des découvertes, celle de la sensibilité de l’épiderme, quand il est tout neuf.
Peut-être qu’il y a trop de morts, pas assez d’action ! C’est comme ça…, un roman de non-dits, de rendez-vous ratés.
Sauf avec les lecteurs, j'espère.
( auto édité)

Publié le 05 Mars 2022

Les statistiques du livre

  1159 Classement
  39 Lectures 30 jours
  231 Lectures totales
  -241 Progression
  50 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ Capucine Fleur
Merci pour votre lecture et vos commentaires.
Votre remarque sur "l'aération" est certainement justifiée..., mais j'ai publié le roman en autoédition, et du coup, on a tendance à tasser un peu...
Je la conserve en mémoire, si d'aventure je remettais en forme l'ouvrage.

Publié le 25 Avril 2022

@ Capucine Fleur
Merci pour votre lecture et vos commentaires.
Votre remarque sur "l'aération" est certainement justifiée..., mais j'ai publié le roman en autoédition, et du coup, on a tendance à tasser un peu...
Je la conserve en mémoire, si d'aventure je remettais en forme l'ouvrage.

Publié le 25 Avril 2022
4
Oui, c’est un roman rural, je ne crois pas qu’une telle histoire de famille, de vie, pourrait être écrite si elle ne se passait pas dans la campagne, dans les traditions de la campagne, ses silences, ses longues journées rythmées par le soleil, la pluie, les récoltes, les animaux, la marche. Vous dites un roman de non dits, c’est ça, mais en était-il autrement avant que les psys nous disent la nécessité de la parole, du partage ? On y était très isolés. A propos de la forme, je trouve que cela vaudrait le coup qu’il y ait une certaine aération, par des chapitres par exemple, des repères en tout cas. Ça n’enlèverait rien au poids que vous avez voulu mettre dans vos mots et vos souvenirs, mais ça permettrait de les digérer mieux !
Publié le 25 Avril 2022

@Niel Astruc
Merci pour cette lecture et votre appréciation.
Je me réjouis que le thème vous ait "parlé". La vie à la campagne regorge d'images et d'anecdotes. J'ai tenté, par l'écrit, dans ce roman, de leur donner toute la place qu'elles méritent.

Publié le 21 Avril 2022
5
@Philippe Deniard Très beau roman. L'écriture est sobre et maîtrisée. Un récit rugueux, authentique qui épouse le rythme des hommes de la terre. Il faut se porter à sa rencontre mais la lecture en vaut la peine.
Publié le 20 Avril 2022

@Thomas Bloqué,
Merci pour votre lecture attentive de mon roman.
Vous avez bien identifié ce que je souhaitais faire transparaitre.

Publié le 17 Mars 2022
4
Vous avez une belle écriture! Récit à la fois assez prenant, à la fois déprimant et joyeux....le narrateur n'a pas une enfance malheureuse mais il reçoit une éducation exigeante et dure à la campagne. Pour eux les tâches devaient être bien faites, vite et au bon moment. Ses parents sont bons mais peu démonstratifs, ils sont souvent attaqués par le froid, l'hiver. Il y a l'épreuve de la guerre avec le père qui y part. Il y a des passages qui m'ont déprimé et révolté notamment lorsqu'on noie volontairement des chatons car ils représentaient des bouches de trop à nourrir. Chacun devait mériter son repas et se battre pour l'avoir! En gros c'est marche ou crève! Dans votre roman, les gens ont le culte des morts, ils fêtent la Toussaint, nettoient les tombes, les visite et j'avoue que cela fait plaisir!Vous ne manquez pas d'humour : "mes héritiers risquent de bien vite oublier mes vieux os et de les confier à la seule attention des vers de terre: qu'au moins ils se régalent! "Et puis il y a une solidarité et une ambiance sympathique entre les gens de la campagne. Vous revenez aussi sur des périodes de l'histoire à la fois marquantes avec les femmes à la libération qui ont pactisé avec l'ennemi et qui sont tondues. Là ce sont des scènes vraiment dures, déprimantes...
Publié le 16 Mars 2022

Regardez la page livre de Chloé Roch : "Le sens de la vie". C'est à propos de la mise en page et du fait que la plupart des lecteurs du site lisent sur leurs smartphones. Bonne soirée.

Publié le 06 Mars 2022

@Catarina Viti, N'ayant pas lu les ouvrages et les commentaires déjà faits par ailleurs, je ne sait que vous répondre; merci de votre lecture.

Publié le 06 Mars 2022

Philippe, bonjour
mêmes remarques que celles faites à Chloé et deux autres auteurs
bonne continuation

Publié le 06 Mars 2022