NORDKAAP

181 pages de Gégé la Laponie
NORDKAAP Gégé la Laponie
Synopsis

Récit de voyage : le 16 mai 1973, une petite dauphine bleue quitte Paris pour se propulser vers le Cap Nord et la Laponie en sillonnant toute la Scandinavie. Ce qui devait n'être au départ qu'un simple circuit touristique sans originalité est devenu au fil du temps une équipée nordique de 6 mois et de 12000 kilomètres. L'imprévu total !
Tranche de vie pleine de surprises et d'aventures, évasion magistrale hors du temps et des repères habituels, vivier d'anecdotes parfois drôles, fâcheuses ou émouvantes, ce livre relate une parenthèse grandeur nature dont l'empreinte ne s'est jamais effacée…

Publié le 17 Octobre 2022

Les statistiques du livre

  2346 Classement
  30 Lectures 30 jours
  708 Lectures totales
  -49 Progression
  5 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Monique Louicellier : ce n'est parce qu'on est un homme qu'on est invulnérable. Un bon coup sur la tête par derrière n'épargne personne, même pas James Bond. Et puis, sans même parler d'agression, je pouvais aussi tomber sur des casse-pieds, des mecs pas sympas qui m'auraient saoulé durant des heures.
Ensuite je ne dis pas que je freinais et que je repartais en trombe, je dis seulement que je ralentissais et que je redonnais un coup d'accélérateur. Je pense qu'il ne devait même pas s'en rendre compte.
Votre commentaire commence par "mais". C'est donc qu'il y avait quelque chose avant ?

Publié le 04 Janvier 2023

Mais quelques remarques : avoir peur d'embarquer des auto-stoppeurs en étant un homme ? Comment ? Oui, je sais bien qu'il y a eu les disparus de Mourmelon et pas mal d'hommes agressés aussi mais on n'avait aucune conscience de tout cela dans ces années bénies ! Je suis partie dès 15 ans (oui, ma mère avait signé un laisser-passer pour les frontières, espérant peut-être ne plus jamais me revoir...) et je m'en suis sortie sans anicroche, à part la rencontre de quelques pervers qui ont dû me déposer en urgence et hélas pour moi, parfois sur l'autoroute en pleine voie... Ah, les road trips, moi aussi je finis main dans la main avec ma correspondante autrichienne, qui était sur le chemin de mon premier auto-stop, pour avoir la surprise aux vacances scolaires suivantes et quelques 800 km en auto-stop plus tard qu'elle m'avait larguée, pire pour un mec, quelle douleur ! Hé, par contre Gérard, c'est dégueulasse de freiner puis de repartir en trombe (normal, je suis du coté de ceux qui tendent le pouce !) !!! Gérard n'est pas fréquentable !

Publié le 04 Janvier 2023

@Monique Louicellier : c'est bien la première fois qu'on m'envoie un commentaire et des étoiles avant même d'avoir lu le chef d'oeuvre ! Attention, on va me suspecter de corruption de lectrice !
J'attends donc avec impatience les vrais commentaires...

Publié le 03 Janvier 2023
3
@Gégé la Laponie Ah, génial, je mets déjà mes 5 petites étoiles car je sais que je vais me régaler (j'avais lu l'extrait sur Amazon et je commence à connaître la <<bête>>)... Puis j'écrirai mes vrais commentaires, dès que j'aurai lu votre vaillant road trip (zut, pas d'anglicisme...), votre excursion libertaire en solitaire vers le pays anciennement réputé pour ses glaces éternelles et actuellement pour sa radioactivité non moins pérenne ! Merci, Gégé, merci !!! Signé : la Groupie ------ PS : la photo d'époque avec le bonnet, trop cool (zut !), trop trop !!! ---------ADDENDUM : Ah oui, hélas, Gégé La Vertu, il faut se méfier, car j'ai souvent repioché dans les étoiles en découvrant la fin !!! Je ne répéterai pas les commentaires précédents qui sont de fines analyses ! Voilà, j'ai lu d'une traite et ce qui m'a fait hurler de rire, c'est quand Gérard craint pour Sa vertu, alors que lui n'hésitait pas à emballer toute donzelle se trouvant sur son chemin sans aucunement s'attacher... A l'époque pas de ligue anti-homophobie ni anti-racisme non plus, car Gérard serait passé à la caisse aussi... Et justement, si les jeunes d'Helsinki qui parlaient français avaient lu ses notes de voyage (nid d'homosexuels, regard fuyant et autres réflexions pas forcément très obligeantes sur ses hôtes...) ? Mais on lui pardonne son authenticité ! La toute fin du récit est trépidante et marrante, on découvre le Gérard plus humain qui a pris de la bouteille, un mois de plus, qui s'est fait largué, mais qui pourra accrocher une langue de plus à son palmarès ! Je crois savoir que vos fictions sont encore plus alléchantes, à en juger par le début sublime des Poussières du néant et dans un autre genre, votre très bon roman d'espionnage le Bruit du Silence !
Publié le 03 Janvier 2023

@Lucas Belmont : je vous remercie pour ce gentil commentaire et je suis sincèrement ravi que ce récit vous ait plu.
Le plus drôle c'est qu'au départ j'ai écrit ce livre seulement pour mes proches, persuadé qu'il n'intéresserait personne d'autre. Si bien que je suis toujours surpris lorsque je découvre que de parfaits inconnus l'apprécient.
Encore merci

Publié le 26 Octobre 2022

@Germain Dufour : Bonjour et merci pour votre commentaire.
Je pense que ce n'était pas vraiment de l'audace mais plutôt une forme d'inconscience.
Mais voyager seul présente de gros avantages, par exemple on se fait inviter bien plus facilement. Et puis on est libre comme l'air, on n'a pas à se soucier de l'avis des autres.
Ensuite ma mémoire n'est pas si fidèle que ça : à l'époque j'avais tenu un journal où je notais toutes les péripéties jour après jour, ce qui m'a permis de tout retracer.
Effectivement tout ceci a été bien amusant et émouvant à revivre tant d'année après.

Publié le 19 Octobre 2022

Ah la dauphine… vous réveillez des souvenirs inénarrables pour moi. Effectivement, il fallait un soupçon d’audace pour tenter ce genre de voyage seul. Bravo à votre mémoire, fidèle ! et à votre récit, vivant, qui a dû être bien amusant pour vous à retracer.

Publié le 19 Octobre 2022

@Philippe Doro 2 : Merci pour ce gentil compliment

Publié le 19 Octobre 2022
3
Un beau voyage. Pas une aventure spectaculaire, genre jungle tropicale avec indiens cannibales et fourmis carnivores, mais une balade émouvante, sensible, à travers la Scandinavie. Des paysages, des anecdotes, des rencontres, qui sonnent justes et vrais. Une expérience unique. Celle qui construit une vie.
Publié le 19 Octobre 2022
3
J'ai lu ce récit de voyage d'une traite tant il m'a captivé. Partir tout seul 6 mois en Laponie avec une petite Dauphine à une époque où internet ni les téléphones portables n'existaient, il fallait quand même avoir le courage de le faire ! En tout cas ce récit m'a vraiment scotché. Bravo et merci à l'auteur de m'avoir fait partager son voyage.
Publié le 17 Octobre 2022